Résistance catholique francophone Index du Forum Résistance catholique francophone
Ce forum est un espace de discussion pour défendre la Foi Catholique à la suite de Mgr Marcel Lefebvre. Il n'est donc ni pour le ralliement à l'église conciliaire ni pour le sédévacantisme.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Sainteté sans vérité, est-ce possible?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Résistance catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
axel thienpont


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2017
Messages: 184
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 21 Mar - 13:01 (2017)    Sujet du message: Sainteté sans vérité, est-ce possible? Répondre en citant

Axel Thienpont
à Mr l'abbé Nicolas Jaquemet
Prieuré ND de Fatima (Prunay)


objet: Les gaullistes de la Tradition
Taissy, le 21 mars 2017
St Benoit


Monsieur le Prieur,


J'applaudis volontiers à votre appel en chaire: « Fidèles, soutenez vos prêtres! ». Cela concerne-t-il les prêtres ralliés? Ou encore ceux qui sont en voie de l'être dans une prélature de droit canonique conciliaire?


Pie XII dans Mystici corporis nomme les fidèles « les pieds » de l'Église, là où il vous nomme « la tête visible » (aux yeux de la chair, à condition de n'être ni schismatiques, ni hérétiques, ni apostats, ni excommuniés validement). Mais il prend soin d'ajouter que ses « pieds » sont intelligents, et peuvent parfaitement ne plus suivre « la tête », si celle-ci précisément « perd la tête » dans la profession de la foi, alors que Dieu donne la grâce insigne aux « pieds » d'y voir encore clair dans cette profession de foi.


Je pense très sincèrement que, si vous êtes toujours dans la profession de la foi, vous êtes atteints de la désorientation diabolique dont parle Soeur Lucie de Fatima, celle d'abord du clergé et non d'abord des fidèles, en faisant la confusion ou la réduction de l'Église avec d'une part les hommes d'Eglise dont le pape, et d'autre part avec la Rome conciliaire qui est une « œuvre papale », mais non pontificale, car hors de l'Église. Cf. Dieu à l'ange de l'église de Sardes, « tu as la réputation d'être vivant, mais tes œuvres sont mortes » (à la grâce). Ici le pape conciliaire agit comme chef humain, « social » du Corps mystique, mais sans les dispositions conformes à la grâce d'état de « pontife », car il relie l'homme à l'Homme, et non l'homme à NSJC Roi et Prêtre. La Vérité y est fixée au patibulum (fausse charité horizontale), mais non élevée de terre, vraie charité verticale, car religieuse avant d'être « sociale » (Adam fut créé religieux d'abord, social uniquement ensuite. La croix symbolise à merveille l'homme, debout s'il est élevé par la grâce, couché et écrasé s'il n'est que social...).


Cette désorientation diabolique distrait votre vocation du souci des fidèles, pour la tourner vers une obsession: convertir Rome, ou votre évêque. Mgr Lefebvre avait le souci d'abord des âmes qui se perdent par et dans la Rome conciliaire, apostate (l'aggiornamento est une apostasie), schismatique (de tous les papes de St Pierre à Pie XII), hérétique (l'égout collecteur dévoilé par St Pie X). Il avait parfaitement réalisé que ce n'est plus le pape conciliaire qui gouverne Rome, mais que c'est la Rome conciliaire qui gouverne les papes conciliaires. Ce seul constat, sans aucun jugement de valeur sur les personnes mais sur la subversion révolutionnaire à Rome même, l'a contraint par nécessité universelle, de continuer le seul pouvoir surnaturel qui « fait l'Eglise », le pouvoir d'ordre. Sainte désobéissance au pape, qui n'est en rien une faute, même pas « felix culpa », car animée d'une profonde charité pastorale au service exclusif de la pureté doctrinale. Désobéissance obligatoire à une contre-façon de l'Église, dont la juridiction subjective (les hommes d'Eglise) non seulement professe ni plus ni moins leur « foi » en un « christ sans croix », un « messie actuellement synodal » issu d'un Concile, avant l'homme de perdition qui en sera l'antéchrist final, mais aussi imposent au Corps mystique sa loi, son code canonique 1983, son « droit ». « C'est une iniquité que l'erreur » disait Mgr Lefebvre, surtout quand le « droit », civil ou ecclésiastique, se met au service du père des Mensonges... « Ce code est pire que le novus ordo! » (Mgr Lefebvre).


Tout catholique peut « résister » à la grâce. Il pêche alors contre la seconde table de la loi. Mystici corporis insiste d'une part que l'Église est une Église de pécheurs, et d'autre part que cela ne suffit pas pour être hors de l'Église: un catholique qui trompe sa femme ne quitte pas l'Église. Par contre, il la quitte s'il ne professe plus la foi de l'Église. Or c'est le cas de tous ceux qui non seulement trompent leur femme, mais s'en justifient par exemple par l'auto-justification d'Augsbourg! Ils falsifient donc le Verbe, dont la loi pardonne à l'adultère, mais pas au péché contre l'esprit, celui de l'auto-justification du « juste » pharisien, du polygame, du divorcé remarié qui n'est qu'un polygame déguisé.


« La vérité est une, l'erreur est multiple », titrez-vous votre Sainte Ampoule de mars 2017. En qualifiant la « résistance » de gaulliste, vous commettez une grave erreur de jugement, et une iniquité. D'abord la « résistance » n'est en rien un complot, une société préétablie, mais tous les parias trahis par leurs « chefs » ou « pères indignes », et qui essaient de survivre hors juridiction conciliaire ou crypto-conciliaire. Par juridiction crypto-conciliaire, il faut entendre évêques et prêtres qui, refusant le novus ordo, ne refusent pas en bloc le novus codex 1983 de la contre-façon de l'Église, codex pire que le novus ordo (Mgr Lefebvre).


Iniquité, parce que le terme de gaulliste est parfaitement insultant, et que vous triez vos « fidèles » non à leur fidélité à l'Église, mais uniquement aux hommes d'Eglise, c'est-à-dire à votre propre personne. L'esprit de la prélature personnelle est bien là: obéir aux hommes (se prétendent-ils autorité de l'Église), plutôt qu'à l'Église, c'est-à-dire au Christ. Vous faites de l'autorité humaine vicaire du Christ, et de sa juridiction subjective dans vos personnes, y compris vous par délégation d'évêques de suppléance, sans même juridiction ordinaire sur auciun fidèle, la source de la Vérité. C'est déjà une subversion.


Bien à vous in Veritatis Rege per semper puram virginem Mater Dei,
Axel Thienpont


Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Résistance catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template