Résistance catholique francophone Index du Forum Résistance catholique francophone
Ce forum est un espace de discussion pour défendre la Foi Catholique à la suite de Mgr Marcel Lefebvre. Il n'est donc ni pour le ralliement à l'église conciliaire ni pour le sédévacantisme.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

désastreux pontificat

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Résistance catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Viguerie


Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2017
Messages: 221

MessagePosté le: Jeu 23 Mar - 18:52 (2017)    Sujet du message: désastreux pontificat Répondre en citant

Un colloque au Vatican pour réhabiliter Luther ?
dans Religion Catholique — par Francesca de Villasmundo — 23 mars 2017

http://www.medias-presse.info/
La Rome néo-moderniste et néo-protestante va-t-elle réhabiliter Luther en ce 500e anniversaire de la Réforme protestante ? La question peut se poser à la lecture des propos d’un certain père Bernard Ardura, président du Comité Pontifical de Sciences historiques.
 
Du 29 au 31 mars se tiendra au Vatican, à l’Institut Maria Santissima Bambina, un colloque international organisée par ce Comité Pontifical sur le thème « Luther 500 ans après. Une relecture de la Réforme luthérienne dans son contexte historique ecclésial ».
Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue hier 22 mars 2017 en la Salle de Presse du Saint-Siège, le président du Comité, le père Ardura, assisté du professeur Johannes Grohe, historien qui enseigne à l’Université pontificale de la Sainte Croix, a expliqué aux journalistes que ce séminaire d’études consiste en « une recherche de la vérité » dans un contexte historique et économique complexe :
« Luther voulait initialement faire une réforme de l’intérieur, il ne voulait pas provoquer un schisme, a-t-il déclaré. » « Au début il voulait faire une réforme à l’intérieur de l’Église, comme cela a été souvent le cas au cours des siècles. Il a accompli un chemin spirituel ; le point de départ est donc bon. Mais ensuite, il y a eu des pressions de tous côtés, des éléments qui sont intervenus de l’extérieur, historiques, politiques et économiques, qui ont influé sur l’évolution de la Réforme elle-même pour terminer en rupture. »
Avec ce message bien-pensant, qui mêle erreurs historiques et vision idyllique mais trompeuse de Martin Luther, celui-ci se trouve exonérer de sa principale responsabilité au sujet de cette première et terrible déchirure religieuse européenne. C’est la magie de l’histoire revisitée par des ecclésiastiques en quête d’union œcuménique…
« La blessure est encore ouverte » explique cependant le père Ardura. Mais « le regard n’est plus le même. » « Nous avons un regard de charité, un regard réciproque, qui voit dans l’autre quelqu’un qui est de bonne volonté et qui cherche à répondre à sa profession de foi. »
Ce chemin sur lequel le pape François a mis ses pas a débuté depuis longtemps, continue ce père, qui semble un fervent défenseur de Luther :
« Les résultats que nous voyons aujourd’hui sont les fruits d’un processus commencé sous Jean XXIII, le premier pape de l’histoire récente à vouloir faire ces pas. Nous pensons à sa rencontre avec le primat anglican : on ne parle pas d’unité ou communion mais on commence à voir l’autre comme un frère. Et cela est un point de départ, un bon point de départ. »
A la question « Est-ce que le pape François veut réhabiliter Luther ? » il répond adroitement :
« Je ne sais pas. » Mais « Je sais cependant que Luther a été perçu dans les siècles passés comme l’incarnation du diable, celui qui a rompu la communion et ainsi de suite… Aujourd’hui, il ne s’agit pas de dire que ce qu’a fait Luther était une bonne chose, cependant nous pouvons expliquer les événements qui ont porté à la Réforme et aux conséquences qui ont suivi. »
« La chose la plus importante, continue le père Bernard Ardura, est de voir qu’il y a probablement des relectures qui permettent de découvrir qu’il y a eu des malentendus. Nous avons déjà vécu cela avec les Églises orthodoxes. Il y a des réalités, comme par exemple la Doctrine sur la Justification qui a été l’objet d’un accord entre les deux Églises qui permet de comprendre qu’avec des paroles différentes nous avons une communion dans la même foi. Ensuite il y a d’autres aspects : la constitution même de l’Église, le rôle des ministres à l’intérieur de l’Église, donc la Succession apostolique, le rôle des sacrements… Ce sont des éléments qui restent ouverts. »
En bref, le père Arturo tout en affirmant d’un côté ne pas savoir si le pape François veut réhabiliter Luther, de l’autre professe, abusivement disons-le tout haut, que catholiques et protestants « communient à la même foi » grâce « à un accord entre les deux Églises » ! S’il est vrai que cet accord existe bel et bien, il s’agit de la Déclaration conjointe sur la Doctrine de la Justification de la Fédération Luthérienne Mondiale et de l’Église catholique de 1999, il est entre les Églises protestantes et une Église conciliaire néo-protestante et néo-moderniste que l’évêque traditionnel Mgr Lefebvre refusait catégoriquement :
« Nous adhérons de tout cœur, de toute notre âme à la Rome catholique, gardienne de la foi catholique et des traditions nécessaires au maintien de cette foi, à la Rome éternelle, maîtresse de sagesse et de vérité.
Nous refusons par contre et avons toujours refusé de suivre la Rome de tendance néo-moderniste et néo-protestante qui s’est manifestée clairement dans le concile Vatican II et après le concile dans toutes les réformes qui en sont issues.
Toutes ces réformes, en effet, ont contribué et contribuent encore à la démolition de l’Église, à la ruine du Sacerdoce, à l’anéantissement du Sacrifice et des Sacrements, à la disparition de la vie religieuse, à un enseignement naturaliste et teilhardien dans les Universités, les Séminaires, la catéchèse, enseignement issu du libéralisme et du protestantisme condamnés maintes fois par le magistère solennel de l’Église »
a-t-il proclamé solennellement le 21 novembre 1970.
Que dirait-il alors aujourd’hui face à l’avancée de la protestantisation des élites ecclésiastiques au sein de l’Église et, par voie de conséquence, des mentalités catholiques ? Que dirait-il devant un tel colloque qui redonne une seconde jeunesse aux thèses luthériennes et à la Réforme Protestante dans le monde catholique, et réhabilite subversivement la figure du moine apostat à qui il ne manque plus qu’une canonisation officielle ?
Mgr Lefebvre ne pourrait que constater bien tristement que, grâce à l’aide scandaleuse de clercs dévoyés et tout aussi éloignés de la saine doctrine, théologie et philosophie que Luther en son temps, 500 ans après la Réforme luthérienne, cette dernière semble avoir presque définitivement gagné la partie contre le catholicisme et s’être infiltrée jusqu’au plus haut sommet de l’Église romaine, s’être assise sur le trône de Pierre…
En ce centenaire des apparitions de Fatima, il faut « prier et faire pénitence » comme Notre Dame le demandait aux trois pastoureaux, non seulement pour obtenir la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie mais aussi pour expier tous ces abominations au cœur du Vatican.
Francesca de Villasmundo


Revenir en haut
Catharina T.O.P.


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2017
Messages: 11
Localisation: République Tchèque

MessagePosté le: Ven 24 Mar - 14:02 (2017)    Sujet du message: désastreux pontificat Répondre en citant

Sur Martin Luther et son doctrine protestante voir le dernièr numéro du « Sel de la Terre » No 99 : http://www.dominicainsavrille.fr/le-sel-de-la-terre-n99/
_________________
+Christus vincit!+Christus regnat!+Christus imperat!+


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Viguerie


Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2017
Messages: 221

MessagePosté le: Mer 29 Mar - 20:24 (2017)    Sujet du message: Le Pape au Dôme de Milan, assis devant le Saint-Sacrement Répondre en citant

 http://benoit-et-moi.fr/2017/actualite/assis-devant-le-saint-sacrement.html


Le Pape au Dôme de Milan, assis devant le Saint-Sacrement
Messa in latino
27 mars 2017
Ma traduction

* * *

Je cite ici Antonio Socci :

Le pape, lors d'une visite pastorale à Milan, entre dans la cathédrale (c'est bien bon de sa part!) et se rend devant le Saint-Sacrement. Il ne s'agenouille pas et s'assied sur une belle chaise entourée par d'autres prélats debout ...

Ajoutons quelques tristes considérations:
a) le Pape visite le Saint-Sacrement non pas au maître-autel (ce qui aurait été une bonne occasion de donner une visibilité à un moment d'adoration à Dieu), mais dans la crypte, comme si c'était une affaire privée, à faire en secret et rapidement.

Tout en notant que Joseph Ratzinger a parfois fait la même chose - mais venant de Bergoglio, le fait revêt tout un sens, plus tragique et inquiétante - poursuivons:

b) le prie-Dieu n'a même pas été préparé. Cela signifie que le cérémoniaire du Dôme a reçu l'ordre de ne pas le mettre. Non seulement le pape ne veut pas l'utiliser, mais il n'en veut même pas entre ses pieds, du prie-Dieu.
c) en outre, mais seuls quelques-uns s'en sont aperçus, devant le Saint-Sacrement, François n'a même pas ôté sa calotte (et dire qu'on l'appelait «solodeo», c'est-à-dire à ôter «seulement devant Dieu» Sacrement).
d) l'expression et la position, les mains non jointes, sont l'antithèse d'une prédisposition orante, d'adoration de Notre-Seigneur Jésus-Christ Sacrement. Qui sait à quoi il pense ... Il semble contrarié de devoir s'arrêter dans la crypte. A voir son regard, il semble apathique. On dirait qu'il ignore Dieu présent dans le Saint Sacrement.

Conclusions: le pape François n'entend pas accomplir d'actes de latrie [culte] au Seigneur Dieu (lesquels sont réservés à Lui seul!). Passe encore de ne pas s'agenouiller (le pauvre, il paraît qu'il souffre) mais même pas se tenir debout? Même pas ôter sa calotte? Même pas joindre les mains? Non, je ne peux pas y croire!

Nous verrons jeudi saint !!! Ah, oui! Nous l'attendons au jeudi saint!

On me dit d'aimer et respecter ce Pape: mais l'aimer, je n'y arrive tout simplement pas. Et le respecter, j'ai beaucoup de mal.
Peut-être qu'il est pape de droit (quoique ...) mais pas dans le ministère de sanctifier et enseigner. Peut-être qu'il est pape seulement dans le gouvernement (mettre sous tutelle les frères franciscains, enlever les évêques orthodoxes, protéger les prêtres sodomites et promouvoir les prêtres-ouvriers).
La charité chrétienne est digne si elle est faite par amour du Christ. Sans le Christ, la charité est un acte d'assistance sociale.
 


Revenir en haut
Gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 10 Jan 2017
Messages: 145

MessagePosté le: Mer 29 Mar - 21:51 (2017)    Sujet du message: désastreux pontificat Répondre en citant

"On me dit d'aimer et respecter ce Pape" : voilà ce qui arrive quand on fréquente des ratzinguériens Razz

Plus sérieusement il faudrait préparer une étude de fond sur les doctrines que le pape François Bergoglio propage par son comportement, en particulier à destination de ceux qui font semblant d'ignorer le danger intellectuel et spirituel qu'il représente. En première impression, il répand et applique efficacement la théologie de la libération. Autant c'est malheureusement facile de trouver des faits "surprenants" (le mot est faible), autant ce n'est pas trivial d'entretenir une pensée en face.

Un certain Miles Christi (*) a relevé des faits très significatifs (extraits de discours lors de rencontres officielles par exemple) :
http://saint-remi.fr/fr/anti-liberalisme/1465-quil-soit-anatheme-trois-ans-…

(*) Pseudonyme d'un Argentin. Peut-être de tendance sédévacantiste, il conclut sans tellement envisager les conséquences pour la pensée des catholiques, il voit plutôt comment François s'inscrit dans le plan mondialiste. Mais il a cerné ce qui choque, les faits semblent très bien ciblés et mériteraient d'être encore analysés.


Revenir en haut
axel thienpont


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2017
Messages: 184
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 29 Mar - 22:32 (2017)    Sujet du message: désastreux pontificat Répondre en citant

"Il semble apathique".


"Abruti" ne conviendrait-il pas mieux?


Kyrie eleison: "Ils ne savent pas ce qu'ils méprisent, puis détruisent?".


Revenir en haut
Viguerie


Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2017
Messages: 221

MessagePosté le: Lun 3 Avr - 19:11 (2017)    Sujet du message: Chronique de la Rome occupée Répondre en citant

Chronique de la Rome occupée
dans Religion Catholique — par Francesca de Villasmundo — 3 avril 2017 http://www.medias-presse.info/
«Il faut avoir vécu depuis 1960 à nos jours pour savoir que les Papes peuvent conduire l’Église à sa ruine. (…) Contre les faits les arguments ne valent rien. Les faits sont là devant nos yeux. Alors force nous est de conclure que Notre-Seigneur en prononçant les paroles de l’assistance jusqu’à la fin des temps, n’excluait pas des périodes de ténèbres et un temps de Passion pour son Épouse mystique. » (Lettre de Mgr Lefebvre de 1984, citée in Mgr Lefebvre par Mgr T. de Mallerais).
«Il me semble que l’on peut comparer cette Passion que souffre l’Église aujourd’hui à la Passion de Notre Seigneur Jésus-Christ.» Mgr Lefebvre, homélie du 29 juin 1982
En ces premiers jours du mois d’avril 2017, où débute le temps liturgique dédié à la Passion du Christ, les nouvelles qui arrivent de Rome indiquent clairement que l’Église catholique vit encore ce temps de Passion évoqué par l’évêque traditionaliste : le pape actuel, dans la suite logique de ces prédécesseurs fervents artisans de la réforme conciliaire née du concile Vatican II, conduit lui-aussi l’Église à sa ruine.
Les faits sont là, dans leur réalité brute. Le pape François veut finir de transformer l’Église en l’ouvrant largement aux diversités confessionnelles, religieuses, féminines, anthropologiques, etc. Son « chantier » de transformation avance à grand pas.
 
Vendredi dernier, le pape a reçu les participants à un colloque sur Martin Luther, organisé par le Comité pontifical des sciences historiques en cette année du cinquième centenaire de la Réforme luthérienne. Et il s’est lancé à nouveau dans un panégyrique de la réforme du moine apostat, dans une culpabilisation sous-adjacente de l’Église de l’époque et a vanté l’œcuménisme moderne qui prêche l’une unité dans la diversité au détriment de la doctrine catholique. Considérant ce colloque un des

«fruits de l’action de l’Esprit Saint, qui surmonte tous les obstacles et transforme les conflits en opportunités de croissance dans la communion», il a appelé à la « «purification de la mémoire» : «Des approfondissements sérieux sur la figure de Luther, sur sa critique contre l’Église de son époque et la papauté, contribuent certainement à surmonter le climat de méfiance mutuelle et de rivalité qui depuis trop longtemps par le passé a caractérisé les relations entre catholiques et protestants», «Aujourd’hui, en tant que chrétiens, nous sommes tous appelés à nous libérer des préjugés contre la foi que d’autres professent avec un accent et un langage différents, à échanger mutuellement le pardon pour les péchés commis par nos pères et à invoquer ensemble Dieu pour le don de la réconciliation et de l’unité.»
Pour le Vendredi Saint, les méditations du Chemin de Croix présidé par le pape François au Colisée, seront écrites par la bibliste française Anne-Marie Pelletier qui milite pour une féminisation de l’Église et appelle à une plus grande représentation de la femme dans l’exercice du pouvoir au sein de l’Église.
Le Saint-Siège vient également de publier le programme du voyage du pape en Égypte le 28 et 29 avril prochain, « Le pape de la paix dans l’Égypte de la paix ». Œcuménisme et dialogue inter-religieux sont les deux colonnes d’argile qui inspirent ce voyage de Jorge Maria Bergoglio qui se veut porteur de paix par le relativisme religieux. De nombreuses rencontres multi-confessionnelles, entre le pape François et les responsables des autres religions, sont prévues : elles sont, dès à présent, considérées les points saillants de ce déplacement apostolique, et les autorités égyptiennes ne s’y sont pas trompées :
« L’Égypte accueille avec plaisir cette visite qui contribuera à enraciner le message de l’islam basé sur la tolérance et sur le dialogue entre toutes les religions et à renoncer au langage de la violence et de l’extrémisme. »
ont-elles déclaré. D’ailleurs c’est à l’Université sunnite de Al-Azhar, sous l’égide du grand imam Ahmed El-Tayyb, qu’a été préparée cette visite bergoglienne : tout un programme, c’est le cas de le dire !
Et, last but not the least, le nouveau directeur de l’édition argentine de L’Osservatore romano, le quotidien officiel du service d’information du Vatican, est un protestant, eh oui, Marcelo Figueroa, bibliste, théologien et pasteur de l’Église presbytérienne. Il doit sa nomination à ce poste stratégique d’information des fidèles catholiques sud-américains au pape lui-même !
Tous ces faits, ces actions futures, ces innovations, ces nominations et interventions laïques ou religieuses, sont loin d’être très catholiques, s’est le moins que l’on puisse dire : le pontificat du pape François est résolument tourné vers le monde, ses concepts modernes et ses modes progressistes et féministes, il s’articule autour de l’œcuménisme et du dialogue inter-religieux qui sont et restent la boussole mortelle qui inspire les mentalités conciliaires.
L’Église vit sa Passion mais sa résurrection à la foi catholique intégrale ne coïncidera pas, malheureusement, avec la fête de Pâques du 16 avril prochain. Rome est toujours occupée…
Francesca de Villasmundo


Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Résistance catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template