Fidélité catholique francophone Index du Forum Fidélité catholique francophone
Ce forum est un espace de discussion pour défendre la Foi Catholique à la suite de Mgr Marcel Lefebvre. Il n'est donc ni pour le ralliement à l'église conciliaire ni pour le sédévacantisme.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La Tradition à la périphérie de "l'Eglise"?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fidélité catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
axel thienpont


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2017
Messages: 205
Localisation: France

MessagePosté le: Dim 23 Avr - 16:56 (2017)    Sujet du message: La Tradition à la périphérie de "l'Eglise"? Répondre en citant

La conception de l'Eglise de l'abbé Schmidberger n'est pas celle de Mgr Lefebvre:




citation tirée de Tradinews:




SCHMIDBERGER: En ce qui concerne la structure future de la Fraternité Saint-Pie X, dans le cadre d’une reconnaissance de Rome, c’est vrai que l’essentiel est réglé. Mais il faudra encore discuter d’une déclaration doctrinale, en particulier en ce qui concerne le Concile de Vatican II. La date d’un règlement définitif relève bien sûr principalement de la Divine Providence, qui guide et dirige tout. Il faut juste beaucoup de patience, mais aussi la ferme forte de travailler avec énergie à cette fin, pour le bien de toute l’Eglise. 
tr_bq a écrit:
BADDE: La dernière fois que nous nous sommes entretenus -en février 2012- vous avez laissé entendre que «le temps travaillait pour vous» malgré votre hésitation devant Benoît XVI, qui était allé dans votre direction plus qu’aucun pape auparavant. Un an après notre conversation, Benoît XVI a abdiqué, que vous aviez plongé dans la pire crise de son pontificat, avec votre Mgr Williamson. A l’époque, comment avez-vous réagi à la nouvelle de sa démission et quelle effet a-t-elle eu dans la Fraternité?
 
SCHMIDBERGER: Nous avons tous souffert des déclarations inacceptables faites par Mgr Williamson. Bien sûr, nous avons vu très bien comment les ennemis de l’Église les ont utilisées pour atteindre le pape, comme lui-même le dit aussi dans sa lettre aux évêques. Nous avons regretté sa démission, d’autant qu’il avait rendu un grand service à l’Église avec Summorum Pontificum, et qu’il avait franchi une nouvelle étape vers la normalisation en 2009, par le retrait du décret d’excommunication. 
tr_bq a écrit:
BADDE: Néanmoins, le temps semble confirmer votre évaluation de l’époque – au moins pour ce qui est du rapprochement de la Fraternité avec Rome, et vice versa. Qu’est-ce que le pape François a, que le pape Benoît XVI n’avait pas?
 
SCHMIDBERGER: Ce n’est pas le temps qui nous donne raison, mais la grâce de Dieu qui agit dans le temps, et qui n’abandonne pas ceux qui croient, enseignent et prient comme l’Église a toujours cru, enseigné et prié. Lisez le livre qui parait bientôt, de Mgr Georg May, intitulé «Trois cents ans théologie croyante et incroyante»; vous en retirerez un bon diagnostic de la situation actuelle. 

 
A notre grande surprise, le pape François a pour nous une bonne volonté prononcée. D’autre part, il a causé beaucoup de confusion dans l’Eglise, par le peu de cas qu’il fait de Son enseignement, ce qui prépare aussi la fin de l’idéologie du Concile. Et c’est là justement qu’on peut tomber d’accord. Étant donné que le pape va aux périphéries, il est logique qu’il n’oublie pas ceux qui ont été marginalisés pendant des années parce qu’ils étaient de fils fidèles de l’Église. 
tr_bq a écrit:
BADDE: En même temps, les documents les plus importants de ce rapprochement portent aujourd’hui la signature du cardinal Müller, qui était votre adversaire le plus farouche en Allemagne, en tant qu’archevêque de Ratisbonne. Durant toute la controverse, il semble être resté comme une constante dans vos débats. Comment interprétez-vous ce paradoxe?
 
SCHMIDBERGER C’est principalement le pape, et Mgr Pozzo le secrétaire de la Commission Ecclesia Dei, qui s’occupent de nous, dans un véritable souci pastoral, et qui veulent mettre fin à un conflit qui dure maintenant depuis 40 ans. Nous ne pouvons que nous réjouir que le cardinal Müller s’y efforce aussi. Peut-être le cardinal a-t’il perçu la catastrophe dans l’Église, depuis qu’il est à Rome, et qu’il cherche des alliés dans la lutte contre les destructeurs. 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 23 Avr - 16:56 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
axel thienpont


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2017
Messages: 205
Localisation: France

MessagePosté le: Dim 23 Avr - 17:02 (2017)    Sujet du message: La Tradition à la périphérie de "l'Eglise"? Répondre en citant

Pour Mgr Lefebvre, ce sont tous les conciliaires, papes compris, qui "ont quitté l'Eglise de la Tradition apostolique", pour se situer eux-mêmes en "périphérie".


Ils oppriment la Tradition qui reste le coeur de l'Eglise.
Dans l'optique schmidbergerienne, la Tradition est et donc restera une "secte périphérique" reconnue dans une "église oecuméniste"...


Kyrie eleison


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:35 (2017)    Sujet du message: La Tradition à la périphérie de "l'Eglise"?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fidélité catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template