Résistance catholique francophone Index du Forum Résistance catholique francophone
Ce forum est un espace de discussion pour défendre la Foi Catholique à la suite de Mgr Marcel Lefebvre. Il n'est donc ni pour le ralliement à l'église conciliaire ni pour le sédévacantisme.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Quel droit canon pour l'Eglise, l'abbé Bouchacourt?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Résistance catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
axel thienpont


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2017
Messages: 184
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 16 Mai - 15:06 (2017)    Sujet du message: Quel droit canon pour l'Eglise, l'abbé Bouchacourt? Répondre en citant

[Abbé Christian Bouchacourt, fsspx - Lettre à Nos Frères Prêtres] Quelques pas vers l’effacement d'une injustice

SOURCE - Abbé Christian Bouchacourt, fsspx - Lettre à Nos Frères Prêtres - mars 2017

En 1975, la Fraternité Saint-Pie X fut prétendument « supprimée » par l’évêque de Fribourg, sous la pression du cardinal Villot. Depuis plus de quarante ans, nous protestons contre cette évidente illégalité et cette incroyable injustice. Rappelons, en effet, que la Fraternité Saint-Pie X a été fondée dans le diocèse de Fribourg, et reconnue par l’évêque de ce diocèse le 1er novembre 1970, en respectant le droit canonique. Tous ses actes subséquents, jusqu’à l’illégale « suppression » de 1975, ont été réalisés dans le respect du droit canonique. Les maisons qui furent ouvertes à cette époque l’ont été avec l’autorisation de l’évêque du lieu, conformément au droit canonique. Les séminaristes qui recevaient les ordres étaient munis des lettres dimissoriales requises, etc. 
     
En réalité, la Fraternité Saint-Pie X fut illégalement « supprimée » principalement parce que ses membres continuaient à célébrer la liturgie traditionnelle. Or, on essayait alors de faire croire que cette liturgie était devenue interdite, qu’il n’était plus permis de la célébrer. Le fait d’un institut sacerdotal, même modeste, qui persistait à la célébrer, constituait un obstacle à cette manœuvre. Voilà pourquoi fut lancé en 1973, par l’épiscopat français, à propos d’Écône, le mot de « séminaire sauvage », alors que ce séminaire jouissait de toutes les autorisations canoniques requises. Puis on passa à l’attaque directe, et finalement à cette illégale « suppression » de 1975. 
      
Le cardinal Ratzinger avait conscience de cette injustice de 1975. Devenu pape, il fit donc des gestes pour en effacer certaines conséquences. En 2007, il reconnut que la liturgie traditionnelle n’avait jamais été interdite : implicitement, cela invalidait la condamnation de 1975. Puis il annula en 2009 les pré- tendues excommunications de 1988. Le pape François a fait lui aussi des gestes, notamment en 2016 la reconnaissance de la juridiction des prêtres de la Fraternité SaintPie X pour la confession et l’onction des malades. Récemment, via le cardinal Muller, il a fait un petit geste (assez flou) sur la question des mariages célébrés par la Fraternité.  
      
Il y a donc eu quelques pas pour effacer l’injustice de 1975. Mais la justice et la vérité ne seront vraiment rétablies que lorsque sera reconnue à la Fraternité Saint Pie X la plénitude de ses droits, notamment le statut canonique qu’elle possédait en 1975.  
      
Par ailleurs, ce combat des années 1970 contre la liturgie traditionnelle, donc contre la Fraternité Saint-Pie X, n’était pas le fruit du hasard. Il était le résultat direct de certains choix calamiteux posés lors de Vatican II. Tant qu’on n’aura pas le courage de réaliser une révision de ces choix, les mêmes causes produiront les mêmes effets, et la Fraternité Saint-Pie X continuera d’être persécutée.
    
Abbé Christian BOUCHACOURT 


Revenir en haut
axel thienpont


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2017
Messages: 184
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 16 Mai - 15:15 (2017)    Sujet du message: Quel droit canon pour l'Eglise, l'abbé Bouchacourt? Répondre en citant

La FSSPX a été instituée canoniquement selon le Codex 1917.


Faut-il la "régulariser canoniquement"?


Absolument pas! 
Sa régularisation canonique la fera passer de l'Eglise à l'église conciliaire, Codex 1983, l'église du pape Jean Paul 2.


Tel a toujours été le but du cardinal Ratzinger, puis de Benoit XVI, qui hameçonna avec succès notre pauvre garde suisse de Menzingen...


Une fois la tâche accomplie, la Révolution fit comprendre au pape Benoit que sa tâche était terminée.
Place maintenant à deux pas en arrière, ou le pécheur rentre du fil sur son moulinet, le poisson toujours plus accroché à l'hameçon..


Vu côté Révolution, c'est un pas en arrière (Benoit), deux en avant (François)...


Les quelques pas de l'abbé Bouchacourt vers soit-disant l'effacement d'une injustice, ne sont que du passo doble vers l'iniquité..


Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Résistance catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template