Fidélité catholique francophone Index du Forum Fidélité catholique francophone
Ce forum est un espace de discussion pour défendre la Foi Catholique à la suite de Mgr Marcel Lefebvre. Il n'est donc ni pour le ralliement à l'église conciliaire ni pour le sédévacantisme.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Glissade de la fsspx
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fidélité catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2017
Messages: 260

MessagePosté le: Ven 30 Juin - 15:43 (2017)    Sujet du message: Glissade de la fsspx Répondre en citant

L'idée est d'abord : un pape non conciliaire. Il faut donc par ailleurs bien appréhender la notion d'Eglise Conciliaire.

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 30 Juin - 15:43 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Viguerie


Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2017
Messages: 368

MessagePosté le: Ven 30 Juin - 17:16 (2017)    Sujet du message: Eglise conciliaire Répondre en citant

Gillou47 a écrit:
L'idée est d'abord : un pape non conciliaire. Il faut donc par ailleurs bien appréhender la notion d'Eglise Conciliaire.




Quelques références pour aider à la compréhension de "l'Eglise conciliaire"

Courrier de Rome


Février, 2013 n° 363• Abbé Gleize Peut-on parler d’une Église conciliaire ?  I.- Pour ou contre ? Il semblerait que l’on pût autoriser l’expression. Il semblerait que l’on dût réprouver cette expression ;  II.- Principe de réponse ;  III.- Réponses aux arguments.

Sel de la Terre N°85

Y at-il une Eglise conciliaire Mgr Tissier de Mallerais

Sel de la Terre N° 93
Editorial "Le retour de la Rome conciliaire"


Revenir en haut
Gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2017
Messages: 260

MessagePosté le: Ven 30 Juin - 19:30 (2017)    Sujet du message: Glissade de la fsspx Répondre en citant

C'était ce judicieux extrait que je voulais retrouver :


"On veut un pape catholique!"
Mais dans quelle "église"?
Comment un pape catholique pourrait-il accepter "l'église conciliaire"?
Il faut d'abord refuser l'église conciliaire, puis[refuser]que le pape "fasse corps" avec elle!
Un pape catholique est forcément un pape qui quitte l'église conciliaire, avec tout son fatras de stupidités anti-catholiques!
C'est bien ce qu'avait pressenti Mgr Lefebvre dès novembre 1974, et conclu de facto après son retrait de signature en 1988.
Le nullam partem n'est pas d'abord contre le pape, mais d'abord contre cette église-là!

Qui venait d'un certain Dysmas2015 dans cette discussion :
http://christusvincit.clicforum.com/t759-La-conf-rence-de-Mgr-Galarreta-Bai…


Revenir en haut
Viguerie


Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2017
Messages: 368

MessagePosté le: Mar 11 Juil - 18:12 (2017)    Sujet du message: l'abbé Knittel, FSSPX, dans son bulletin du prieuré Répondre en citant

Ce n'est pas surprenant de lire ce genre de propos dans le bulletin de cet abbé.  Ce prieur doyen n'a pas signé la lettre de ses confrères sur les mariages!




par l'abbé Knittel, FSSPX, dans son bulletin du prieuré de Strasbourg, repris par "Nouvelles de Chrétienté" de mai-juin 2017. Je résume :
Jusqu'au concile de Trente, les fiancés qui échangent leur consentement en l'absence de tout témoin -prêtre ou laïcs- contractent validement mariage. Le concile de Trente exige la présence d'un témoin autorisé pour recevoir les consentements. Le Code de droit canon de 1983 stipule que seuls sont valides les mariages contractés devant l'Ordinaire du lieu ou devant le curé, ou devant un prêtre ou un diacre délégué par l'un d'entre eux, qui assiste au mariage, ainsi que devant deux témoins (1108§1). Compte-tenu de leur marginalisation, les pasteurs FSSPX sans brebis et les brebis tradis sans pasteurs ont uni leurs forces dans un apostolat de suppléance. Ils s'adressent dans un premier temps aux rares curés bienveillants encore en poste, puis se débrouillent par eux-mêmes. L'avènement du pape François change la donne en ce qui concerne confessions, ordination sacerdotale (Mgr Fellay à TVL le 29/1/2017), et mariages. Le rôle attribué aux évêques diocésains dans la célébration des mariages FSSPX a pu susciter étonnement voire inquiétude. Dans l'attente d'une prélature personnelle cette disposition est logique.Logiquement aussi l'état de nécessité est voué à terme à disparaître.
 


Revenir en haut
Veritas


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juin 2017
Messages: 40

MessagePosté le: Mar 11 Juil - 19:13 (2017)    Sujet du message: Glissade de la fsspx Répondre en citant

Gillou47 a écrit:
L'idée est d'abord : un pape non conciliaire. Il faut donc par ailleurs bien appréhender la notion d'Eglise Conciliaire.


Cette notion est bien au cœur du problème. Un tel pape aujourd'hui serait de toute façon issu de l'église conciliaire (notion qui n'est pas très claire par ailleurs) puisque la tradition n'a aucun cardinal "officiel". Accepteriez-vous un tel pape, un accord avec lui ? 
Au passage de tels évêques très proches de la FSSPX et même en réflexion ou désaccord  sur le concile existent. Les accepteriez-vous pour célébrer les mariages ?


Revenir en haut
St Jean Marie Vianney


Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2017
Messages: 46

MessagePosté le: Mar 11 Juil - 19:43 (2017)    Sujet du message: Glissade de la fsspx Répondre en citant

Veritas a écrit:
Gillou47 a écrit:
L'idée est d'abord : un pape non conciliaire. Il faut donc par ailleurs bien appréhender la notion d'Eglise Conciliaire.






Cette notion est bien au cœur du problème. Un tel pape aujourd'hui serait de toute façon issu de l'église conciliaire (notion qui n'est pas très claire par ailleurs) puisque la tradition n'a aucun cardinal "officiel". Accepteriez-vous un tel pape, un accord avec lui ? 
Au passage de tels évêques très proches de la FSSPX et même en réflexion ou désaccord  sur le concile existent. Les accepteriez-vous pour célébrer les mariages ?




réponses:
-la lettre des doyens est suffisamment claire et toute votre argumentation n'a aucune validité.

Nous continuerons donc à célébrer validement et licitement vos mariages dans nos églises et chapelles, comme nous l’avons toujours fait jusque-là, nous en référant pour cela aux canons 1098 de l’ancien code et 1116 du nouveau, indépendamment de toute entente préalable avec l’Ordinaire. 

-Je ne pense pas que cet évêque puisse célébrer un mariage traditionnel




Revenir en haut
Gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2017
Messages: 260

MessagePosté le: Mar 11 Juil - 20:08 (2017)    Sujet du message: Glissade de la fsspx Répondre en citant

Veritas a écrit:

Gillou47 a écrit:


L'idée est d'abord : un pape non conciliaire. Il faut donc par ailleurs bien appréhender la notion d'Eglise Conciliaire.





Cette notion est bien au cœur du problème. Un tel pape aujourd'hui serait de toute façon issu de l'église conciliaire [...]


Relire ce que j'ai recopié d'un autre intervenant sur un autre forum :
"Un pape catholique est forcément un pape qui quitte l'église conciliaire, avec tout son fatras de stupidités anti-catholiques!"

L'élu peut être matériellement issu de l'église conciliaire, mais on lui demande de se désengager de cette église conciliaire. Comme nous n'avons pas l'autorité pour décrire exactement ce que doit faire et dire un pape qui remet les choses sur les rails, nous disons a minima ce qu'il ne doit plus faire.


Revenir en haut
axel thienpont


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2017
Messages: 205
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 11 Juil - 21:21 (2017)    Sujet du message: Glissade de la fsspx Répondre en citant

Un pape catholique devra nécessairement faire sienne la Tradition catholique, celle "synthétisée" par toutes les positions dogmatiques et prudentielles de Mgr Lefebvre et de Castro-Mayer.


Evidemment, la "Rome conciliaire" implosera comme par échec total de toutes ses entreprises, un peu comme l'ex-URSS: quand la ruine est là, tout le "projet" n'est plus crédible, et au moins les autorités de l'Eglise devront revoir leurs "copies" libérales et modernistes.


Toutefois attention, le combat de la foi ne s'en trouvera pas "facilité" pour autant: ce n'est pas parce qu'un régime échoue, que le suivant marche droit, ou retrouve le chemin perdu. D'autres illusions ou hérésies peuvent remplacer celles qui ont échoué. Par exemple, la chute du mur n'est pas la conversion de la Russie, mais le passage de la Russie du communisme stalinien au libéralo-socialisme mondial, en concurrence tout aussi sauvage, mais plus la prétention d'impérialisme mondial qui reste la panacée des USA.


Un autre scenario est possible: celui d'une papauté exilée, obligée de laisser la ville de Rome aux mains d'une pseudo-paputé toujours moderniste, ce qui correspondrait au futur siège de l'Antéchrist.


Pour Mgr Lefebvre, Rome signifie plus la papauté selon les successeurs de Petrus qui continuent la fonction catholique de Pierre, alors que la "Rome " qu'il a refusée est une pseudo-papauté révolutionnée par les libéraux et les modernistes dans une "église" canonisée 1983. 


Cette pseudo-papauté ne signifie pas du tout que le pape ne l'est pas de l'Eglise, mais que le pape de l'Eglise catholique se situe de lui-même dans cette pseudo-papauté, dans laquelle il ne peut continuer ce que tous les papes ont dit et fait de St Pierre à Pie XII. Un peu comme malgré la Restauration, les rois de France n'ont pu arriver à être continués par le Comte de Chambord, précisément cause des conditions draconiennes anti-révolutionnaires qu'il exigeait pour gouverner...


Il est donc plausible que la Tradition ne survive que hors les murs de la ville de Rome, comme NSJC fut mis à mort hors la ville. 
Mais il est aussi plausible que la ville de Rome et sa "pseudo-papauté" en subisse un chatiment divin... comme la Jerusalem en 70...


Le triomphe du Coeur Immaculé de Marie est difficile à imaginer sans la conversion d'un grand nombre, qui "pousse" les autorités à redonner la foi demandée, mais au prix de quelle désastre aux plus hauts niveaux des autorités mondiales, qu'elles soient politiques ou ecclésiastiques... La crainte est le début de la sagesse.


Concernant la Rome et l'église conciliaire, toutes deux doivent être considérées comme des "oeuvres politiciennes" qui auront nécessairement leur temps de succès apparent pour tous les "oecuménistes", puis une déconfiture magistrale.... Ni l'une ni l'autre de ces oeuvres d'inspiration révolutionnaires n'ont la promesse de l'indéfectibilité, réservée à la seule Eglise de la Tradition apostolique!


Il est extrêmement regrettable que le mot Eglise soit utilisé pour désigner l'église conciliaire. 
Même si dans les ténèbres que tout le monde subit, tous les membres de ces deux entités sont soumis aux mêmes autorités, celles de Rome, et que les "corps" de ces deux sociétés présentent nombre de membres communs aux deux, ce sont bien deux sociétés dont les âmes s'excommunient l'une l'autre! 


Le plus terrible dans la prélature comme dans l'acceptation de la juridiction ordinaire c'est que même chez de "bons abbés", par exemple Billecocq:
- on ne parle plus de juridiction conciliaire pour désigner l'ordinaire. Or autant il faut accepter l'ordinaire de St Pierre à Pie XII, autant il faut refuser la juridiction conciliaire romaine, en rupture canonique (1983) de la juridiction ordinaire selon 1917. La juridiction conciliaire est en fait extra-catholique, c'est-à-dire extra-ordinairement une imposture de juridictionordinaire de l'Eglise.


- de même, pour tous les sacrements: la confession conciliaire n'est plus le sacrement de pénitence ordinaire avant le Concile, mais celle qui pardonne ou non selon des concepts falsifiés du péché. 
- le mariage? Le mariage conciliaire a pratiquement pour fin première ce qui était la troisième fin avant le Concile! A mots à peine voilés, c'est satisfaire la concupiscence de l'instinct de survie de l'espèce, mais même enfants si tel est "le bonheur subjectif" des époux!


L'argument premier donc de refus de la juridiction qui se prétend ordinaire dans l'Eglise, alors qu'elle est de fait extra-ordinairement révolutionnaire, serait de dire:
pas de témoin canonique d'un mariage qui canoniquement n'a pas la définition catholique!


Ce n'est même pas le problème de la messe, mais bien le problème du témoin canonique qui "reçoit" le consentement au nom de l'Eglise.
Il faut voir le prêtre conciliaire hélas comme un pasteur protestant dans cette occurrence-là! Même s'il est validement ordonné, et donc prêtre, son "témoignage canonique" est celui du mariage tel que défini par le code canonique 1983! C'est un mariage "conciliaire", valide certes, mais pas catholique pour autant!
Il est bien un mariage canonisé conciliaire, pas canonisé forcément catholique.


J'ai l'absolue conviction que telles seraient les réactions de Mgr Lefebvre, avec son regard d'aigle sur ce genre de perspicacité autant canonique que dogmatique!


Revenir en haut
axel thienpont


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2017
Messages: 205
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 11 Juil - 21:27 (2017)    Sujet du message: Glissade de la fsspx Répondre en citant

ERRATUM après "le mariage"=
"mais même enfants"
lire = mais même sans enfants!


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:51 (2017)    Sujet du message: Glissade de la fsspx

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fidélité catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template