Résistance catholique francophone Index du Forum Résistance catholique francophone
Ce forum est un espace de discussion pour défendre la Foi Catholique à la suite de Mgr Marcel Lefebvre. Il n'est donc ni pour le ralliement à l'église conciliaire ni pour le sédévacantisme.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La FSSPX a le DROIT d'être reconnue !

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Résistance catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rita


Hors ligne

Inscrit le: 07 Jan 2017
Messages: 50

MessagePosté le: Lun 31 Juil - 08:19 (2017)    Sujet du message: La FSSPX a le DROIT d'être reconnue ! Répondre en citant

Il serait utile de faire relire à nos supérieurs tout ce qu'a écrit leur fondateur : la FSSPX est catholique, nombre d'occupants de poste dans l'église conciliaire ont "quitté" l’Église. Par qui la FSSPX devrait-elle donc être reconnue ? Par les modernistes ?


Citation:
Entretien avec le Supérieur de district du Benelux - 31 juillet 2017

Au terme de sa première année en Benelux, le Supérieur de district, Monsieur l’abbé Patrick Duverger, répond aux questions de Pour qu’Il règne, la revue trimestrielle du district.




Extrait :


Citation:
Pour qu’Il règne : La Fraternité verra-t-elle un jour son bon droit rétabli et reconnu ?

La Fraternité, œuvre d’Église, a le droit d’être reconnue, telle qu’elle est, selon sa vocation et son charisme propres, par un juste statut canonique. La Fraternité en exprime le légitime désir. Bien évidemment, une telle reconnaissance ne saurait mettre sous le boisseau l’impérieuse nécessité de continuer le bon combat de la foi, en dénonçant les erreurs et même les hérésies partout répandues, et en donnant aux âmes de bonne volonté les moyens de tout restaurer dans le Christ, notre Seigneur et notre Roi. La Fraternité a la conviction que cette reconnaissance, réparant une longue injustice, apporterait à l’Église une grâce de renouveau, aujourd’hui si urgente. Notre-Seigneur Jésus-Christ y pourvoira selon sa Sagesse qui nous dépasse. Il est le Chef de son Église.


http://fsspx.be/fr/publications/newsletters/entretien-du-31-juillet-2017-31248


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 31 Juil - 08:19 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
invité
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 31 Juil - 12:09 (2017)    Sujet du message: La FSSPX a le DROIT d'être reconnue ! Répondre en citant

Merci Rita de nous avoir rapporté cet article du supérieur du district du benelux.

Avant d'officialiser la prélature, on sent que les ralliéristes mettent le "paquet" pour noyer la vérité dans l'esprit des fidèles. On voit bien qu'ils cherchent à tout prix à déraciner de l'esprit des fidèles cette notion si importante et éclairante d'église conciliaire. Et je crois qu'ils y sont arrivés (à vider les esprits)

 Côtoyant régulièrement encore de nombreux fidèles de la fsspx (à Paris ) je vois bien, dans nos discussions, que cette notion est devenue très nébuleuse dans les esprits. Et ce ne sont pas les essais de l'abbé Gleize qui vont remettre la lumière et la logique de Mgr Lefebvre dans les esprits.

Le coup de génie de Mgr Lefebvre était d'avoir su expliquer aux fidèles désorientés que cette église conciliaire n'était plus vraiment l'Eglise Catholique (déclaration de 1974 et légitimité des sacres en 1988) ;  le coup de Satan dans la fsspx est désormais de faire croire l'inverse à coups de sermons, de conférences (et de procès aussi) : faire croire que l'église conciliaire est à part entière l'Eglise Catholique.

Il faut bien avouer que les ralliéristes jouent actuellement sur du velours (même avec l'horrible François) : ils ont en face d'eux les sédévacantistes qui savent présenter l'horrible situation romaine.  C'est alors un jeu d'enfants pour les supérieurs libéraux de la fsspx : si vous dites que cette église conciliaire n'est pas l'Eglise Catholique, vous devenez par conséquent sédévacantistes.

La résistance catholique se trouve alors dans une position difficile : d'un côté elle doit rappeler la réalité et le concept d'église conciliaire et d'un autre se défendre du sédévacantisme. Cette position est difficile mais elle est vraie parce qu'autant le ralliérisme aboutira à la "conciliarisation" de la tradition, autant le sédévacantisme aboutira à la sectarisation et l'individuation de la tradition.

Comme toujours la vérité catholique, autant que la vertu, se situe entre ces deux extrêmes. 


Revenir en haut
Veritas


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juin 2017
Messages: 36

MessagePosté le: Mer 2 Aoû - 06:03 (2017)    Sujet du message: Re: La FSSPX a le DROIT d'être reconnue ! Répondre en citant

Rita a écrit:
Par qui la FSSPX devrait-elle donc être reconnue ? Par les modernistes ?



Je pense en effet que le supérieur du Benelux a raison. Nous avons le droit à une reconnaissance, ou plutôt à un arrêt de ce bannissement.
Tout catholique doit pouvoir être reconnu comme tel. Sommes-nous catholique, oui ou non ? Pourquoi certaines personnes nous en refusent le titre ? Après effectivement, qui doit nous reconnaitre comme tel ? Vous demandez donc " des modernistes", je réponds simplement : l'autorité suprème de l'Eglise soit le pape.
Oui le pape doit reconnaitre la FSSPX publiquement comme catholique, c'est un dû pour nous, c'est un fait et ce n'est que justice, Comme il s'agit d'un fait objectif, peu importe le degré de modernisme ou de sainteté du pape, il parle en tant que chef visible de l'Eglise. Il doit donc accepter et reconnaitre la fraternité "telle qu'elle est" et comme officiellement catholique.


Revenir en haut
Gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2017
Messages: 225

MessagePosté le: Mer 2 Aoû - 08:52 (2017)    Sujet du message: La FSSPX a le DROIT d'être reconnue ! Répondre en citant

Veritas, il faudrait vous corriger de cette façon de raisonner. Remplacez dans votre paragraphe, "droit d'être reconnu par Rome" par "devoir de dépendre juriquement de Rome", et vous verrez un peu mieux la question. 

Revenir en haut
Invité
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 2 Aoû - 16:12 (2017)    Sujet du message: La FSSPX a le DROIT d'être reconnue ! Répondre en citant

Gillou47 a écrit:
Veritas, il faudrait vous corriger de cette façon de raisonner. Remplacez dans votre paragraphe, "droit d'être reconnu par Rome" par "devoir de dépendre juriquement de Rome", et vous verrez un peu mieux la question. 
merci!
bien dit, c'est exactement ça.


Revenir en haut
Veritas


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juin 2017
Messages: 36

MessagePosté le: Mer 2 Aoû - 20:32 (2017)    Sujet du message: La FSSPX a le DROIT d'être reconnue ! Répondre en citant

Gillou47 a écrit:
Veritas, il faudrait vous corriger de cette façon de raisonner. Remplacez dans votre paragraphe, "droit d'être reconnu par Rome" par "devoir de dépendre juriquement de Rome", et vous verrez un peu mieux la question. 



Je regrette il s'agit exactement de l'amalgame que je refuse de faire et qui a lieu trop souvent ici. C'est justement ce qui arrange la Rome moderniste que de nous placer hors de son autorité par l'excommunication pour les uns et dans la non ´pleine communion' pour les autres.
Le fait est que nous sommes catholiques et avons droit à ce titre publiquement.


Celà donnerait bien entendu une dimension considérable à notre apostolat et je conçois que celà peut faire peur. Mais c'est exactement ce que firent les premiers chrétiens. Avec la grâce de Dieu, nous pouvons sans crainte sortir d'une forme d'entre soi rassurant et précher NS à un plus grand nombre ! 


Revenir en haut
Gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2017
Messages: 225

MessagePosté le: Jeu 3 Aoû - 01:23 (2017)    Sujet du message: La FSSPX a le DROIT d'être reconnue ! Répondre en citant

Il ne s'agissait pas d'un amalgame. 

Revenir en haut
Viguerie


Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2017
Messages: 325

MessagePosté le: Jeu 3 Aoû - 05:59 (2017)    Sujet du message: Reconnaissance canonique? Répondre en citant

réponse à Veritas

Veritas a écrit:

Je regrette il s'agit exactement de l'amalgame que je refuse de faire et qui a lieu trop souvent ici. C'est justement ce qui arrange la Rome moderniste que de nous placer hors de son autorité par l'excommunication pour les uns et dans la non ´pleine communion' pour les autres.
Le fait est que nous sommes catholiques et avons droit à ce titre publiquement.



Celà donnerait bien entendu une dimension considérable à notre apostolat et je conçois que celà peut faire peur. Mais c'est exactement ce que firent les premiers chrétiens. Avec la grâce de Dieu, nous pouvons sans crainte sortir d'une forme d'entre soi rassurant et précher NS à un plus grand nombre !  


3 août 2017
[Lettre des Dominicains d’Avrillé] Reconnaissance canonique?

SOURCE - Lettre des Dominicains d’Avrillé - juillet 2017

Lorsque Mgr Lefebvre a fondé la Fraternité Saint-Pie X (en 1970), il a obtenu de l’évêque de Fribourg, Mgr Charrière, une érection canonique à titre de pieuse union. L’œuvre de Mgr Lefebvre est restée canoniquement reconnue par Rome pendant cinq ans.
 
Cependant, le 21 novembre 1974, suite à une visite canonique d’Écône par deux envoyés de Rome, Mgr Lefebvre fit une déclaration qui montra son refus de « la Rome de tendance néo-moderniste et néo-protestante qui s’est manifestée clairement dans le concile Vatican II et après le concile dans toutes les réformes qui en sont issues ».
 
Dès lors, la ligne de démarcation entre les deux « Églises » était faite. Peu après, la « Rome de tendance néo-moderniste et néo-protestante » reçut l’appellation d’Église conciliaire par Mgr Benelli [lettre du 25 juin 1976 adressée à Mgr Lefebvre de la part du pape]. Ce nom lui est resté.
 
La « suppression » canonique de la Fraternité Saint-Pie X fut effectuée par Mgr Mamie le 6 mai 1975. Mgr Lefebvre disait qu’elle était « irrégulière et en tout cas injuste » [Mgr Bernard Tissier de Mallerais, Marcel Lefebvre, Étampes, Clovis, 2002, p. 510].
    
Cette « suppression » fut donc regardée comme nulle par Mgr Lefebvre et tous ceux qui suivent les règles de l’Église catholique, tandis qu’elle fut reconnue comme valide par les représentants de l’Église conciliaire. Cependant, depuis quelque temps, on parle de plus en plus d’une « reconnaissance canonique » de la Fraternité Saint-Pie X par les autorités actuelles du Vatican. Une telle reconnaissance peut-elle être acceptée ?
 
En soi, la régularité canonique dans l’Église catholique est une chose bonne, et même nécessaire. Mgr Lefebvre a demandé cette régularité en 1970 et l’a obtenue.
 
Mais, aujourd’hui, si une reconnaissance canonique était accordée, elle le serait dans le cadre du nouveau Code de droit canon. C’est dans ce cadre que la juridiction pour les mariages a été récemment accordée par le pape à la Fraternité Saint-Pie X. Rien que pour cette seule raison, il faudrait refuser une telle reconnaissance : « Nous ne pouvons pas nous contenter d’une discipline particulière pour la Fraternité ; nous refusons ce nouveau Code parce qu’il est contraire au bien commun de toute l’Église, que nous voulons défendre » [Abbé Jean-Michel Gleize, Courrier de Rome n° 499 de mai 2017.] Ajoutons qu’une telle reconnaissance, dans les circonstances actuelles, aurait d’autres inconvénients. En voici quelques-uns :
  • Elle nous ferait entrer dans le pluralisme conciliaire, la Tradition étant reconnue à l’égal des charismatiques, des Focolari, de l’Opus Dei, etc. C’est la vérité mise au niveau de l’erreur, au moins dans l’opinion publique.
  • Elle amènerait dans nos chapelles des fidèles décidés à rester conciliaires, modernistes et libéraux, avec toutes les conséquences, car les mauvaises idées entraînent les mauvaises mœurs.
  • Elle ferait nécessairement diminuer les attaques contre les erreurs professées par les autorités sous lesquelles on se trouverait directement. Il est d’ailleurs facile de constater que les autorités supérieures de la Fraternité Saint-Pie X ont déjà diminué leurs critiques des erreurs actuelles de Rome (année Luther, Amoris Lætitia, etc.)
  • Enfin une telle reconnaissance mettrait directement sous l’autorité de supérieurs eux-mêmes soumis à l’influence de la franc-maçonnerie.
En effet, diverses études parues dans Le Sel de la terre ont montré que l’Église conciliaire est un instrument entre les mains de la franc-maçonnerie pour contraindre les catholiques à travailler, volens nolens, à l’établissement du mondialisme, c’est-à-dire à la construction du « Temple » maçonnique (voir notamment l’éditorial du nº 101, été 2017). La Providence a permis que Mgr Lefebvre et ceux qui l’ont suivi soient exempts de cette influence de la maçonnerie : ce serait une grave imprudence de s’y mettre volontairement. La franc-maçonnerie est née il y a juste trois siècles (24 juin 1717). Arrivera-t-elle, après avoir détruit tous les États chrétiens (œuvre des révolutions du 18e au 20e siècle), puis asservi l’Église (plan de la Haute Vente, réalisé par le concile Vatican II), à étendre son influence sur l’œuvre de Mgr Lefebvre ? Ce serait son triomphe apparent sur la terre.
   
Par conséquent, la solution canonique ne peut être envisageable qu’avec une Rome convertie doctrinalement, et ayant prouvé sa conversion en œuvrant au règne de Notre-Seigneur Jésus-Christ et en luttant contre les adversaires de ce règne.  


Revenir en haut
Suzanne


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2017
Messages: 45

MessagePosté le: Jeu 3 Aoû - 08:44 (2017)    Sujet du message: La FSSPX a le DROIT d'être reconnue ! Répondre en citant

Excellente reponse, Viguerie! :-)

Revenir en haut
Veritas


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juin 2017
Messages: 36

MessagePosté le: Jeu 3 Aoû - 08:54 (2017)    Sujet du message: La FSSPX a le DROIT d'être reconnue ! Répondre en citant

Gillou47 a écrit:
Il ne s'agissait pas d'un amalgame. 


Je regrette mais il y a une grande différence entre être reconnu et dépendre juridiquement. La juridiction de suppléance reste d'actualité si des évêques font des choses pas catholiques. Mais nous sommes catholique et le pape doit le reconnaître publiquement.


Revenir en haut
Viguerie


Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2017
Messages: 325

MessagePosté le: Jeu 3 Aoû - 09:24 (2017)    Sujet du message: Sujet du message: La FSSPX a le DROIT d'être reconnue ! Répondre en citant

On choisit ce qu'il nous plait, désolé de vous rappeler que la fsspx a déjà bien amoindri cet état de nécessité


De plus, à l’heure où peut-être jamais l’attitude du pape n’a été aussi scandaleuse, la communication officielle de la FSSPX affirme pour sa part que le cas de nécessité diminue aujourd’hui. Tel est en effet ce que l’on peut lire sous la plume de M. l’abbé Knittel, dans la revue officielle de la Maison Générale « Nouvelle de Chrétienté » : 
 
Citation:
« Cet état de nécessité a commencé à reculer avec le Motu Proprio du 7 juillet 2007 où Benoit XVI reconnait que la messe traditionnelle n’a jamais été abrogée. Les décisions relatives du pape François relatives à l’apostolat de la Fraternité St Pie X accentuent ce mouvement. »` 
 



Revenir en haut
Veritas


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juin 2017
Messages: 36

MessagePosté le: Jeu 3 Aoû - 15:43 (2017)    Sujet du message: La FSSPX a le DROIT d'être reconnue ! Répondre en citant

"si une reconnaissance canonique était accordée, elle le serait dans le cadre du nouveau Code de droit canon. "


Pourquoi ?
1) une reconnaissance n'aurait pas spécifiquement besoin d'être "canonique"
2) si c'était le cas elle ne présume aucune adhésion à autre chose que le document signé par les parties et donc pas le nouveau code de droit canon. De même pour les mariages d'ailleurs.


Revenir en haut
St Jean Marie Vianney


Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2017
Messages: 37

MessagePosté le: Jeu 3 Aoû - 18:04 (2017)    Sujet du message: La FSSPX a le DROIT d'être reconnue ! Répondre en citant

Amusant vos questions.
La reconnaissance que vous le vouliez ou non sera selon le nouveau droit canonique. Votre supérieur négocie (a déjà négocié) la rentrée de la fsspx dans le giron de Rome et surtout a accepté toutes les faveurs qui sont la preuve de l'acceptation du nouveau code.
Qui voulez convaincre? Les fidèles du vrai combat de la foi ne veulent ni prélature ni cette mascarade des mariages sous la dépendance des ordinaires. vos messages dans ce sens portent à sourire et donne la direction d'où ils viennent


Revenir en haut
Gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2017
Messages: 225

MessagePosté le: Jeu 3 Aoû - 19:42 (2017)    Sujet du message: La FSSPX a le DROIT d'être reconnue ! Répondre en citant

En février j'avais rédigé cette critique d'un communiqué de M. l'abbé Duverger, pour montrer comment il adoptait les idées et le style de la néo-FSSPX :
Semaine de l'Unité : M. l'abbé Duverger lâche la doctrine et suit son coeur

A l'occasion de la Semaine de l'Unité, il proposait de prier particulièrement pour le pape François afin que celui confirme ses frères dans la Foi. Subrepticement il s'orientait vers toute une vision de la papauté déconnectée de l'actuelle réalité. Cette vision était de nature à tuer toute réflexion sur la prudence d'action vis-à-vis de la Rome d'aujourd'hui.
Ce désir d'obtenir ce droit d'être reconnu, qui devient peu à peu le motif principal des relations avec Rome, s'inscrit dans la ligne de cette nouvelle "vision".




Dernière édition par Gillou47 le Jeu 3 Aoû - 19:58 (2017); édité 2 fois
Revenir en haut
Gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2017
Messages: 225

MessagePosté le: Jeu 3 Aoû - 19:54 (2017)    Sujet du message: La FSSPX a le DROIT d'être reconnue ! Répondre en citant

pour Veritas, il faut savoir que dans le contexte actuel les propositions suivantes sont synonymes :
= accord pratique
= être en dépendance juridique de Rome sans conversion de celle-ci
= être reconnus catholiques tels que nous sommes par la Rome conciliaire telle qu'elle est
= hypocrisie car on s'engage à obéir au pape à condition qu'il nous demande ce que nous souhaitons
= les six conditions exprimées dans le chapitre de 2012
= normalisation canonique
= reconnaissance canonique sans accord doctrinal
 
Et cela devant débouchée sur une prélature personnelle mise en place administrativement par des professionnels qui appliquent froidement des règles écrites dans Vatican II. Ce sera fait sérieusement, il y aura plein de questions et de vérifications avant de procéder à cela, mais ce sera effectuée sans aucune considération pour le règne de Notre-Seigneur Jésus-Christ qui est l'enjeu essentiel de l'Eglise catholique.

Il n'y a aucun doute que nous sommes déjà reconnus catholiques par le monde entier, sans qu'il n'y ait aucun geste positif du pape pour cela. Ce qui nous crée de l'inconfort, ce sont les vocables d'intégristes, lefebvristes, schismatiques, ... Si c'est ça qui vous gêne, la normalisation fera retirer le qualificatif de schismatique de la bouche des gens, mais il restera encore "intégriste" et "lefebvriste", ce ne sera qu'une mince avancée Razz


Revenir en haut
Viguerie


Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2017
Messages: 325

MessagePosté le: Jeu 3 Aoû - 20:01 (2017)    Sujet du message: La FSSPX a le DROIT d'être reconnue ! Répondre en citant

Belle argumentation, merci Gilou 47

Revenir en haut
Viguerie


Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2017
Messages: 325

MessagePosté le: Ven 4 Aoû - 06:27 (2017)    Sujet du message: Déclaration du XXIVème Chapitre Général des Chevaliers de No Répondre en citant

http://cristiadatradicinalista.blogspot.fr/


Déclaration du XXIVème Chapitre Général des Chevaliers de Notre Dame
Nous portons à votre connaissance cette importante déclaration des Chevaliers de Notre Dame. Cette déclaration rappelle les fondements d'une saine réaction catholique dans la période trouble que nous vivons : 1° rappel de l'état de nécessité 2° Refus du ralliement 3° Recours à des évêques pleinement catholiques.





 

Déclaration du XXIVe Chapitre Général
Le 23 juillet 2017
La défense de la Foi
Quelles qu’aient pu être les péripéties, il est incontestable que l’idée d’une reconnaissance romaine de la Fraternité Saint-Pie X a fait du chemin ces derniers temps : pourparlers, déclarations, confessions, mariages, d’où notamment la récente réaction des doyens et des supérieurs religieux.
1°- Etat de nécessité : Il reste en tout cas bien clair, que, Rome étant sous la coupe des néo modernistes, la défense de la Foi et de la Tradition n’est aujourd’hui possible qu’en s’appuyant sur « l’état de nécessité » créé par les graves fautes doctrinales et pastorales de la hiérarchie et des papes conciliaires et post-conciliaires. il serait en effet impossible de continuer à les défendre si l’on ne pouvait plus combattre les erreurs de l’Église conciliaire. En d’autres termes, si l’on cessait d’avoir recours à la « juridiction de suppléance », que confère au cas par cas le Droit canon dans « l’état de nécessité » pour s’en remettre à la juridiction concédée par Rome, on se trouverait dans un état de dépendance de la hiérarchie conciliaire tel que cela rendrait, en pratique, impossible de continuer de mener contre elle le combat de la Foi, ce qui serait contraire à la Règle des chevaliers de Notre-Dame, « gardiens de la Tradition » (I, 12 ; III, 8), qui leur impose de « défendre la Foi » (XVIII, 1 & 3, etc.)
2°- Refus du ralliement : Dans le cas des confessions puis des mariages, il y a eu, ceci avant même une reconnaissance canonique formelle de la Fraternité Saint-Pie X, un abandon partiel et progressif de la notion d’état de nécessité, sur lequel a pourtant reposé tout le combat de la Foi de Mgr Lefebvre. Le fait que la Fraternité Saint-Pie X accepterait une prélature personnelle ou une reconnaissance canonique, manifesterait publiquement qu’elle se soumet à la hiérarchie néo moderniste, consent à être dite « en pleine communion » avec elle, cautionne son nouveau magistère, son nouveau catéchisme, son nouveau droit canon, et s’en remet à la « juridiction ordinaire » concédée par le Saint-Siège. Dans son Itinéraire spirituel, Mgr Lefebvre dit bien : « C’est donc un devoir strict pour tout prêtre voulant demeurer catholique de se séparer de cette église conciliaire, tant qu’elle ne retrouvera pas la tradition du Magistère de l’Église et de la foi catholique ». Pourquoi refuser cette exhortation ? D’ailleurs, quand bien même la Fraternité Saint-Pie X serait assurée d’une relative autonomie et d’éventuelles garanties, très incertaines, elle entrerait ainsi dans le pluralisme conciliaire, la Tradition devenant une « option » parmi les autres. Elle franchirait alors un seuil de rupture que les chevaliers de Notre-Dame refuseront de franchir avec elle, devant défendre la Sainte Église catholique contre toutes les sectes, hérésies et erreurs dénoncées par les papes, en particulier contre la secte moderniste qui occupe Rome actuellement (cf. Règle I, 4 ; III, 8).
3°- Recours à des « évêques pleinement catholiques » : Puisqu’il est nécessaire pour tout chrétien de vivre sous la houlette d’un évêque pour « faire œuvre d’Église » en général — y compris pour les confirmations, ordinations et sacres —, nous gardons pleine confiance dans la Providence qui, parmi tous les évêques issus de Mgr Lefebvre, nous conservera toujours des pasteurs incapables de trahir leur vocation, de se « rallier » à la Rome conciliaire et de remettre la grâce de leur épiscopat en les mains d’un successeur de Pierre bien loin d’être « parfaitement catholique ». Ainsi, les chevaliers de Notre-Dame continueront-ils, selon leurs Constitutions (préambule § 5), à faire « appel au ministère du clergé resté fidèle », c'est-à-dire non rallié officiellement à la hiérarchie néo-moderniste, avec des « évêques pleinement catholiques, sans aucune compromission avec l’erreur ». Dans son Itinéraire spirituel, Mgr Lefebvre rappelle ce principe dans toute sa simplicité : « Une seule chose est nécessaire pour la continuation de l’Église catholique : des évêques pleinement catholiques, sans aucune compromission avec l’erreur, qui fondent des séminaires catholiques [...] ». Il ne précise pas des « évêques de la Fraternité Saint-Pie X » : il dit en termes généraux des « évêques pleinement catholiques », comme il a dit « un successeur de Pierre parfaitement catholique » (29 août 1987).
Notre Dame, gardez-nous du parjure !


Revenir en haut
Gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2017
Messages: 225

MessagePosté le: Sam 5 Aoû - 13:34 (2017)    Sujet du message: La FSSPX a le DROIT d'être reconnue ! Répondre en citant

Viguerie a écrit:
Belle argumentation, merci Gilou 47


Les premières fois que j'ai entendu parler d'accord pratique avec Benoît XVI, j'ai naïvement cru qu'il s'agissait d'être d'accord sur des mesures concrètes, "pratiques", utiles à un renouveau de Rome et de l'Eglise...


Revenir en haut
axel thienpont


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2017
Messages: 205
Localisation: France

MessagePosté le: Sam 5 Aoû - 20:49 (2017)    Sujet du message: La FSSPX a le DROIT d'être reconnue ! Répondre en citant

On tourne autour du pot de confiture....


Pour Mgr Lefebvre, 


- la reconnaissance canonique était possible avant le codex 1983, plus après, 
- avec le codex 1983, on  a affaire à une institution canonique romaine autre que celle de l'Eglise catholique: "ce code est pire que le novus ordo",
- ce codex instaure "légalement" l'erreur magistérielle et l'immoralité qui en est la conséquence logique:
- erreur sur la définition même de la grâce et du péché (ex: le baptême introduit dans l'église, mais n'efface pas la tâche originelle, celle-ci étant une invention moyenageuse), ainsi que par exemple les fins du mariage,
- on peut donc parler sans erreur de sacrements nouveaux qui n'ont plus grand chose à voir avec ceux qui sanctifient réellement, surtou dit Mgr Lefebvre sur les "intentions des clercs et ministres ecclésiastiques",


Que la hiérarchie conciliaire soit aussi celle de l'Eglise est une chose, mais rien n'empêche pls au contraire cette hiérarchie d'imposer aux fidèles une "incorporation" à autre chose que l'Eglise: c'est en effet l'âme de l'église conciliaire qui forme son "corps", de même que c'est l'âme de l'Eglise qui forme le corps mystique.


La Rome conciliaire canonisée 1983 est une véritable institution ecclésiale qui est hors du Corps Mystique, même si Dieu seul sait qui appartient d'âme à Son Corps mystique tout en appartenant de corps aussi bien à l'Eglise qu'à l'église conciliaire. Rien d'extra-ordinaire à celà: tout homme peut appartenir de corps à plusieurs sociétés. Mais si elles s'opposent, il lui faudra choisir soit l'une soit l'autre! Se soumettre ou se démettre! 


Mgr Lefebvre s'est clairement "démis" de la Rome conciliaire pour rester soumis à l'Eglise.


Mais pour en revenir plus précisément à la reconnaissance canonique, de quelle canon attend-on la reconnaissance?
Il ne s'agit pas d'être reconnus par seulement "des modernistes", mais par une véritable contre-façon romaine canonisée de l'Eglise.


Il ne s'agit pas non plus d'être "reconnu seulement par un pape", mais de l'être par un pape qui "a quitté l'Eglise" (Mgr Lefebvre: = sédé-absentéisme et non sédévacance!), pour se faire le "vicaire d'un Concile révolutionnaire".




Si l'on ne perçoit pas l'imposture de ce droit canonique et donc de la reconnaissance qui en découle, on prend la reconnaissance pseudo-canonique de la Rome conciliaire pour une "reconnaissance canonique" de catholicité.


Exactement le jeu subtil diabolique de Satan qui nous fait son deuxième coup de maître, qui veut que tout catholique prenne "son" église pour celle du Christ...


Alors que le "reconnaissance canonique" actuelle ne sera que celle d'une juridiction pseudo-ordinaire de l'Eglise, usurpée par tous les ennemis de l'Eglise de toujours...


Ne reconnait-on pas l'arbre à ses fruits?  Une fois "reconnu canoniquement", qu'est-ce qui distinguera la Tradition véritablement apostolique de la "tradition maçonnique" du codex 1983?
Que Mgr Fellay refusera de s'assoir entre le pape et le Dailai lama ou la femme "évêque "de Canterbury????


Mgr Lefebvre doit s'arracher le peu de cheveux qui lui reste au Ciel, à la vue d'une telle absence de simple bon sens...


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:56 (2017)    Sujet du message: La FSSPX a le DROIT d'être reconnue !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Résistance catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template