Fidélité catholique francophone Index du Forum Fidélité catholique francophone
Ce forum est un espace de discussion pour défendre la Foi Catholique à la suite de Mgr Marcel Lefebvre. Il n'est donc ni pour le ralliement à l'église conciliaire ni pour le sédévacantisme.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Quand l'abbé Paul Robinson subvertit Mgr Lefebvre....

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fidélité catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
axel thienpont


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2017
Messages: 205
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 13 Sep - 10:54 (2017)    Sujet du message: Quand l'abbé Paul Robinson subvertit Mgr Lefebvre.... Répondre en citant

Pour Mgr Lefebvre:
- la Rome actuelle est la tête d'une contre-façon de l'Eglise,
- elle a instauré une véritable "institution", société ecclésiastique codifiée 1983, pire que le novus ordo, 
- ce "codex" subvertit toutes les définitions catholiques, soit les mots eux-mêmes "Eglise, catholique, sacrements, catéchisme, foi, espérance, charité", n'ont plus les mêmes concepts que les concepts catholiques.
- nous sommes soumis à une "juridiction subjective" (personnes physiques) qui est bien celle ayant les "muni" du Corps mystique, ce que ne reconnaissent pas les sédévacantistes,
- mais comme les sédévacantistes, nous n'acceptons pas la "juridiction objective", c'est-à-dire que:
- "toutes leurs sanctions sont nulles" (Mgr Lefebvre):  par sanctions nulles il faut entendre:
- non seulement les suspens a divinis, suppressions de la FSSPX, excommunications, dont la "validité" n'est que relative à l'église conciliaire, mais pas à l'Eglise ( exemple: excommunié de l'église conciliaire oui, de l'Eglise non!),
- mais aussi les sanctions "positives" du genre: l'Eglise aujourdd'hui "est" celle de Lumen gentium, traduite en acte par la Rome acruelle et les fidèles qui la suivent en recevant son "magistère objectif" (lex credendi) et ses "canons objectifs" -les orandi) comme étant ceux de l'Eglise.




http://tradinews.blogspot.fr/2017/09/abbe-paul-robinson-fsspx-fsspxnews-la.html




Tout le discours de l'abbé Robinson n'est qu'un développement de la conférence à St Pré mai 2012 de mgr Fellay:
"Mais est notre Eglise humaine, visible, concrète". 


Non, Excellence!
Ce ne sont que nos hiommes d'Eglise, mais selon le mt juste de Mgr Lefebvre, ils ont quitté l'Eglise!
Et non seulement ils l'ont quittée, mais ils ont formé et continuent de former "in solidum" une autre église que l'Eglise.


Pour Mgr Lefebvre, il n'y aura jamais de conversion de la Rome conciliaire, personne morale, sans sa disparition par implosion totale, mais rien ne dit que tel sera l'avenir.


Si conversion il y a ce ne peut-être que:
- d'une part chaque personne physique (jusqu'au pape) recevant l'éclairage de la Tradition sur ce qu'est réellement la Révolution conciliaire, une conversion ne pouvant être qu'à 100%, cf. St Augustin sur les hérétiques,
- d'autre part cette conversion de l'intelligence se traduisant en acte par une abjuration et une sortie du "corpus conciliaire", dont l'âme est l'esprit du Concile et la tête la juridiction conciliaire, la Rome actuelle.


Jamais Mgr Lefebvre n'accepterait la juridiction dite "ordinaire", car il s'agit en fait d'une juridiction objective étrangère à l'Eglise.
Papes et évêques dits conciliaires sont membres de deux églises qui s'excommunient l'une l'autre: l'une est divine, l'autre simplement humaine, humaniste, naturaliste.
Voulant servir les deux maîtres, le Christ et le monde, ils haîssent la Vérité, la persécutent, et se tournent vers des fables.
Leur juridiction dite "ordinaire" est une de ces fables!


S'en réclamer est péché très grave, car cette "juridiction codifiée 1983" falsifie jusqu'aux sacrements eux-mêmes!
Que doit penser un catholique du confessionnal appliquant la Miséricorde du pape François? Mais il ne s'agit pas de la Miséricorde du pape François, il s'agit de la Miséricorde du Concile Vatican 2! Elle découle directement de la nouvelle définition conciliaire du péché, ofgfense à l'homme, mais pas à Dieu, la charité faternelle mise au moins à égalité, sinon au-dessus de l'amour de Dieu.


Idem pour les fameux "témoins canoniques" des mariages.
Qui dit témoin canonique dit témoin d'un droit canon.
Or le témoin canonique conciliaire ne peut l'être que du nouveau codex, lequel a codifié les nouvelles fins du mariage, dans l'ordre::
- satisfaction de la concupiscence,
- soutien mutuel à un "bonheur subjectif" des époux,
- enfin et en dernier la procréation et l'éducation catholique des enfants.


N'oublions pas non plus que le baptême conciliaire des enfants n'est plus ce qu'il était, ni d'ailleurs la "foi" demandée aux parents...


Enfin, que serait une reconnaissance canonique, sinon l'entrée de plein droit dans l'église conciliaire, l'acceptation au moins implicite de certaines "sanctions" de la part de la Rome refusée dès 1974 par Mgr Lefebvre, qui l'a obligé à sauver le seul pouvopir surnaturel de l'Eglise en 1988, son popuvoir d'ordre "hors du corpus juridictionnel" de la Rome conciliaire?


Semper idem:
Là où même le Père de Fleurance publie sous le titre malheureux:
" Peut-on AUJOURD'HUI accepter une reconnaissance canonique de la Rome néo-moderniste",


il faut répondre:
JAMAIS il ne sera permis d'accepter une reconnaissance canonique de cette Rome-là.
L'Eglise n'est pas une société temporelle, pour lesquelles Dieu permet des constitutions changeantes, éventuellement révolutionnaires.




Le problème de la Rome et de l'église conciliaire n'est pas conjoncturel, mais structurel.
Le meilleur exemple en est l'exemption des évêques demandée par Mgr Fellay: or l'exemption des évêques n'existe que dans l'église conciliaire, pas dans l'Eglise du Christ!


L'abbé Robinson cite un écrivain qu'il qualifie illustre, Georges Weigel. 
Mais ce Georges Weigel a parfaitement raison!
La FSSPX telle que fondée par Mgr Lefebvre est incompatible structurellement avec la Rome et l'église conciliaire.
Elle n'est compatible avec la Rome conciliaire que "corrigée" par Mgr Fellay!


La preuve, un aveu de ce bon abbé Robinson:


tr_bq a écrit:
La Position de Mgr Lefebvre
 
Il nous reste à considérer la position de Mgr Lefebvre en faveur d’une reconnaissance « telle quelle ». Ce qu’il faut éviter dans ces considérations, c’est d’isoler quelques citations de l’archevêque pour ensuite construire tout un argument sur elles. Il serait mieux de découvrir les principes qui motivaient Mgr. Lefebvre et comment il a suivi ces principes tout au long de sa vie. 





C'est bien cela:
Pour falsifier Mgr Lefebvre, il faut "isoler" quelques citations.
Mais isoler lesquelles?


La reconnaissance telle quelle voulue de Mgr Lefebvre n'a jamais été une "reconnaissance canonique 1983". 
Toutes ses citations convergent vers une reconnaissance:
- par un pape parlant ex cathedra, et donc pour cela siégeant sur sa cathedra, celle de Petrus, le Petrus des trois professions de la foi catholique,
- et non d'un pape assis extra cathedra, sur un siège romain subverti, celui de la Rome refusée et irrecevable par aucun catholique authentique.


Ecclesiovacantisme?
Il ne peut y avoir d'ecclésiovacantisme que si l'église conciliaire est l'Eglise. 
Mais certainement pas si l'on parle bien de deux église distinctes:
- l'une est l'Eglise, par profession visible de la Tradition de tous les papes de St Pierre à Pie XII,
- l'autre en est une contre-façon, uniquement de par les membres romains de la Précédente, qui forment in solidum une copie mensongère de l'Eglise, d'autant plus perverse qu'elle en a la forme apparente de pseudo-papauté.


L'ecclésiovacantisme est aussi un aveuglement, celui d'enfouir le Corps mystique dans sa contre-façon....


Comme si l'Eglise et la Tradition n'étaient pas visibles, même hors d'une contre-façon "canonique" de l'Eglise...


Kyrie eleison


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 13 Sep - 10:54 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mikaël


Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2017
Messages: 235
Localisation: Genève

MessagePosté le: Mer 13 Sep - 12:54 (2017)    Sujet du message: Quand l'abbé Paul Robinson subvertit Mgr Lefebvre.... Répondre en citant

Concernant ce texte de l'abbé Robinson :

Menzingen avance prudemment avec les français qui semblent un peu plus réfractaires au ralliement .

L'étude de l'abbé Robinson se trouvait encore hier sur le site de la porte latine mais il en a été retiré hier soir ( http://laportelatine.org/vatican/sanctions_indults_discussions/027_02_07_2017/15_08_2017_fsspx_conversion_rome_robinson.php) suite peut être à mon commentaire salé sur la question.

Si vous cliquez sur le neo site de la fsspx pour retrouver l'article en français, vous ne le trouverez pas : http://fsspx.news/fr/search/dici/robinson alors que le texte a été traduit en français.

Mais si vous cliquez sur le neo site de la fsspx en version anglaise , alors vous le trouverez : http://fsspx.news/en/search/dici/robinson.

Morale de l'histoire :

* ces gens là sont de la vraie racaille spirituelle ! Et encore je me retiens...
* Ils avancent lentement pour mieux tromper leur monde : c'est la stratégie du serpent : "prodeo larvatus"

Monstrueux ..


Revenir en haut
Viguerie


Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2017
Messages: 345

MessagePosté le: Mer 13 Sep - 14:37 (2017)    Sujet du message: Quand l'abbé Paul Robinson subvertit Mgr Lefebvre.... Répondre en citant

On le trouve encore sur tradinews

http://tradinews.blogspot.fr/2017/09/abbe-paul-robinson-fsspx-fsspxnews-la.…


Revenir en haut
Gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2017
Messages: 245

MessagePosté le: Ven 15 Sep - 17:01 (2017)    Sujet du message: Quand l'abbé Paul Robinson subvertit Mgr Lefebvre.... Répondre en citant

L'expression "reconnus tels que nous sommes" comporte un sens efficacement conciliaire - et spécialement oecuménique - comme le montrent ces deux citations du père Michel Lelong (ancien consulteur du secrétariat du Vatican pour les relations avec les religions non chrétiennes, et plus tard précieux collaborateur aux réunions du GREC) :

"[...] Et pourtant, l'heure est venue pour les chrétiens et les musulmans de découvrir que ce qui les unit est beaucoup plus important que ce qui les sépare.
Non qu'il s'agisse d'oublier les profondes différences théologiques qui existent entre la foi musulmane et la foi chrétienne. Il est essentiel, au contraire, de bien les connaître et de les accueillir car, pour qu'il y ait entre chrétiens et musulmans une rencontre vraie et profonde, il faut que chacun soit vraiment lui-même et accueille l'autre tel qu'il est, tel qu'il se veut, dans sa communauté."
(P. Michel Lelong, revue Tiers-Monde, tome 23, n°92, 1982)

"Je crois qu'il y a un effort d'honnêteté intellectuelle, je dirais de charité, au sens évangélique du mot, d'accueillir l'autre tel qu'il est." (P. Michel Lelong, Colloque "Nous formons un seul Corps" à Paris le 16 mars 1999, dirigé par l'abbé Christophe Héry)


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:42 (2017)    Sujet du message: Quand l'abbé Paul Robinson subvertit Mgr Lefebvre....

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fidélité catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template