Fidélité catholique francophone Index du Forum Fidélité catholique francophone
Ce forum est un espace de discussion pour défendre la Foi Catholique à la suite de Mgr Marcel Lefebvre. Il n'est donc ni pour le ralliement à l'église conciliaire ni pour le sédévacantisme.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

(ex abbé de Cacqueray

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fidélité catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
St Jean Marie Vianney


Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2017
Messages: 43

MessagePosté le: Sam 21 Oct - 14:45 (2017)    Sujet du message: (ex abbé de Cacqueray Répondre en citant

Citation: (vu sur le forum)
Joseph
Hors ligne
Inscrit le: 16 Oct 2017
Messages: 1


Le RP Joseph (ex abbé de Cacqueray) a conseillé à certains séminaristes de rentrer à Flavigny car il espère en une résurrection de l’œuvre de Mgr Lefebvre (après 2018 ?).
Si d'autres prêtres de la fraternité tiennent de tels discours rassurants, on comprend la raison de ce nombre.
La FSSPX aurait-elle les promesses d'éternité ? Comme les jésuites ? 

Le bon père a le droit de rêver.
S'il y a résurrection c'est qu'auparavant il y a eu mort. L'avis de décès n'est pas encore parut officiellement, le cadavre est à la morgue en attendant le cimetière. La néo fraternité est bien morte par la faute des dirigeants actuels et rien ne la fera revivre même avec les conseils  d'un ex cadre. La dose des stupéfiants (confessions, mariages, ordinations...) est mortelle. C'est sans retour possible.
L'ex supérieur de district et actuel capucin oublierait-il que son couvent a publié un document pour nous expliquer qu'une reconnaissance était impossible sans la conversion de Rome. 
On peut peut-être lui conseiller de voir du côté des évêques de la Fidélité Catholique, contre poison efficace!
Un peu de patience, lors des prochaines ordinations de Morgon nous serons fixés sur l'orientation du couvent. Etude doctrinale, signature de la lettre des doyens, du sérieux ou de la fumée?


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 21 Oct - 14:45 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mikaël


Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2017
Messages: 235
Localisation: Genève

MessagePosté le: Lun 23 Oct - 20:07 (2017)    Sujet du message: (ex abbé de Cacqueray Répondre en citant

C'est à désespérer, M. l'abbé de Cacqueray ne semble pas avoir compris la leçon en 2012 quand il a préféré rester au sein d'un chapitre subversif.
Il n a pas compris non plus la leçon en 2013 à l'occasion des procès quand il n'a pas voulu apporter sa désapprobation publique à ces mascarades judiciaires.
Il n'a pas compris la leçon en 2014 à l'occasion de la publication de l'adresse aux fidèles: il a même condamné cette ultime cri de détresse des prêtres Français contre la marche forcée vers le ralliement. Quelques mois plus tard, il jetait même l abbé Pivert de son prieuré , terrorisé qu'il était par le diktat de Menzingen.
Il n'a pas compris la leçon de sa vocation capucine qui arrangeait très bien les plans de Menzingen.
Et aujourd’hui encore il ne comprend pas que la roue de secours se trouve à Avrillé.
C est ainsi. Il y a des personnes qui ne tirent jamais leçon de leurs imprudences et qui ne les réparent jamais vraiment par une véritable pénitence catholique.


Revenir en haut
Viguerie


Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2017
Messages: 345

MessagePosté le: Jeu 26 Oct - 16:59 (2017)    Sujet du message: (ex abbé de Cacqueray Répondre en citant

Petit rappel historique:
L’abbé de Cacqueray est nommé Supérieur de District le 15 août 2002
en 2003 il autorise la  publication du livre “La paille et le Sycomore” de Paul Sernine (abbé Celier) livre polémique qui contient de graves contre-vérités et de nombreuses attaques du Sel de la Terre. Ce livre est édité par les Editions Servir dont le responsable est l’abbé de  Tanoüarn (son cousin).  Le sujet “à propos de la gnose” est une attaque en règle De Jean Vaquié et d’Etienne Couvert qui dans les cahiers Barruel mettaient en garde les lecteurs contre les dangers de la gnose.
A cette époque toute la presse traditionaliste (Fideliter, Clovis,Certitudes, Pacte, Monde et Vie, Minute) est dans les mains des abbés Celier et Tanoüarn avec comme collaborateurs entre autres  Dominique Viain, Olivier Pichon, Benoît Mancheron, Yves Chiron, Claude Rousseau…
On peut préciser  pour situer le niveau de la revue Certitudes la lettre de l’abbé Coache qui a écrit au directeur (abbé Tanoüarn) pour lui livrer son sentiment sur la revue et qui conclue sa lettre: “ revue inutile, creuse, néfaste.

“Propre à faire du tort à la tradition.

“La Fraternité cautionne une mauvaise oeuvre”.

“Elle dévie sur le plan doctrinal et apostolique”.

Analyse clairvoyante de l’abbé Coache.
Le Supérieur de District ne pouvait invoquer l’ignorance  puisqu’il autorisait la sortie du livre.
Il y eu des échanges de courriers entre les protagonistes, l’abbé de Cacqueray avec Philippe Ploncard d’Assac qui avait dès 2001 alerté les autorités de la Fraternité, (abbé Aulagnier, Mgr Tissier, et même l’abbé Lorans dont à l’époque on ne connaissait pas sa position)
Cette affaire à  eu  beaucoup d’échos par presse interposée, avec comme principal soutien du livre de Paul sernine “Radio Courtoisie”
La  défense contre ses nombreuses attaques est venue principalement des Dominicains, (Sel de la Terre N° 147-148) de l’AFS, N° 171 de février 2004) de Lecture et Tradition (N° 324 fév 2004)…
On peut aussi citer sa lettre adressée aux Dominicains pour le vingtième anniversaire du Sel de la Terre “Une joie profonde” (2012) et sa lettre circulaire de mai 2014 interdisant toute collaboration  avec le couvent.
Il est difficile de comprendre sa gestion des procès scandaleux relatés par l’abbé Pivert dans son livre “Quel doit pour la Tradition”, tout lecteur sérieux est choqué après la lecture.

Autre missive:


A tous les prêtres du district

Objet : « Quel droit pour la Tradition Catholique ? »

Cher Monsieur l'abbé,
Certains prêtres du district ont reçu par la poste le livre : « Quel Droit pour la Tradition"?» de Monsieur l'abbé François Pivert.
Prévenu incidemment de sa sortie, j'avais téléphoné à son auteur pour lui en défendre la publication. Mais autant en emporte le vent...
Il va sans dire qu'il est interdit de vendre, de diffuser ce livre sur les tables de presse de nos chapelles ou d'en conseiller la lecture. Si l'on pense que c'est par ce genre d'initiatives intempestives que l'on aidera la Fraternité dans les circonstances difficiles qu'elle traverse, on se leurre !
Vous exhortant à la prière et à la pénitence, je vous prie de bien vouloir agréer, cher Monsieur l'abbé, l'expression de mon dévouement sacerdotal dans le Cœur Douloureux et Immaculé de Marie,
Abbé Régis de Cacqueray

Maintenant la question se pose quel est son influence sur Morgon?









Revenir en haut
Viguerie


Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2017
Messages: 345

MessagePosté le: Mer 1 Nov - 20:10 (2017)    Sujet du message: M. l’abbé de Cacqueray Répondre en citant

Les conclusions de ce texte seraient-elles les mêmes aujourd'hui?
Le dodo
Ce texte de M. l’abbé de Cacqueray est tiré du bulletin Le Seignadou (no 7, avril 2001), organe du prieuré Saint-Dominique de la Fraternité Saint-Pie X (Domaine des Carmes, 11290 Montréal-de-l’Aude).

*

LE SYNDICAT national des directeurs de parcs zoologiques français a choisi comme emblème le dodo 1 , oiseau de l’île Maurice exterminé au XIX e siècle.L ’image, bien suggestive, exprime l’intérêt de la création des parcs et des réserves d’animaux pour sauvegarder les espèces en voie de disparition. La faune compterait encore des dodos si des mesures de protection avaient été prises plus tôt pour en protéger la race. Il semble malhonnête de déplorer le sort des animaux qui vivent dans les zoos modernes car, depuis la ménagerie d’Auguste jusqu’à la réserve africaine de Sigean, leurs conditions se sont bien améliorées. Ils évoluent dans un cadre proche de la nature en laquelle demeurent leurs congénères en liberté et de spacieux enclos leur donnent le loisir de se dégourdir les pattes autant qu’ils le veulent. Leur alimentation journalière a été calculée d’après de minutieuses observations sur leurs frères de race qui ne doivent pas manger aussi bien tous les jours.
Et cependant, chers confrères, vous souvenez-vous de ces lions que nous vîmes à Sigean lors d’une agréable sortie de communauté ? Allongés près de la petite route
macadamisée, ils ne levèrent même pas les yeux en voyant passer cette petite voiture qui comptait pourtant quatre membres éminents d’une autre espèce en voie de disparition,
celle des soutanosaures. Nous aurions pu alors, puisque le professeur de philosophie était de la promenade, disserter sur les inconvénients du zoo, fût-il le meilleur du monde. Les animaux y perdent toujours en liberté, en combativité et donc en vitalité. Refoulés en un terrain grillagé, ils doivent se résigner à ne plus arpenter les vastes territoires illimités pour lesquels ils sont faits. Ils n’ont plus besoin de se battre pour vivre car leur pitance de viande crue leur parvient chaque jour sur un plateau. Ils mènent une petite vie ronronnante ou rugissante ou feulante et perdent peu à peu les qualités de leur race. Seul un saut par-dessus le grillage les sauverait de cette existence au ralenti...
Nous comprenons donc bien la crainte exprimée dans la conclusion du communiqué envoyé par nos supérieurs 1 . Après la création des réserves « Ecclesia Dei », qu’elles se trouvent dans le Vaucluse ou à Wigratzbad, il serait fâcheux d’ouvrir la réserve surnaturelle d’Écône où, dans un cadre pourtant splendide, commenceraient à dépérir quatre-cents vigoureux spécimens de la lignée de Melchisédech.
Depuis le 30 juin 1988, nous ne risquons d’ailleurs plus de terminer comme des dodos. Alors, aux volières munies de barreaux dorés, nous préférons quand même l’île Maurice, les Philippines, bientôt le Vietnam, le futur prieuré de Toulouse et les extrémités de la terre.

1 — « Ayant devant les yeux d’une part l’exemple tout récent de la Fraternité Saint-Pierre, d’autre part la continuité de la ligne post-conciliaire constamment réaffirmée par Rome, notre défiance est extrême » (Point no 2 de la conclusion du communiqué de la Maison générale de la Fraternité Saint-Pie X du 22 janvier 2001). (NDLR.)


Revenir en haut
Sean Johnson


Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2017
Messages: 41
Localisation: USA

MessagePosté le: Jeu 2 Nov - 00:16 (2017)    Sujet du message: (ex abbé de Cacqueray Répondre en citant

Quelle est la source de cette déclaration:


"Le RP Joseph (ex abbé de Cacqueray) a conseillé à certains séminaristes de rentrer à Flavigny car il espère en une résurrection de l’œuvre de Mgr Lefebvre (après 2018 ?)."
_________________
Tradidi quod et accepi


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Joseph


Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2017
Messages: 10

MessagePosté le: Jeu 2 Nov - 08:47 (2017)    Sujet du message: (ex abbé de Cacqueray Répondre en citant

Une photo qui résume tout. RP Joseph (ab de Cacqueray) à écône en juin 2017. Peu de temps après le renvoi de l'abbé de la Roque de St Nicolas. CQFD.



Revenir en haut
Sean Johnson


Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2017
Messages: 41
Localisation: USA

MessagePosté le: Jeu 2 Nov - 14:28 (2017)    Sujet du message: (ex abbé de Cacqueray Répondre en citant

Cher Joseph-


Pour une meilleure précision, je dois dire ceci en anglais (je regrette):


I agree that the picture in Econe shows Fr. de Cacqueray to be at least ambiguous in his orientation.


However, it does not verify the statement in the original post, that he advised seminarians to return to Flavigny.


Note that I am not challenging the truth of your report, but if I am to use this information, I need a source to confirm.


Otherwise it is just hearsay (however likely or consistent it might be with Fr. de Cacqueray's seemingly ambiguous character).
_________________
Tradidi quod et accepi


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2017
Messages: 245

MessagePosté le: Ven 3 Nov - 09:53 (2017)    Sujet du message: (ex abbé de Cacqueray Répondre en citant

Pour ma part ce que je vois :
- pour qu'il ait conseillé à des jeunes d'aller à Flavigny plutôt qu'à Avrillé, il aurait fallu d'abord que ces jeunes aient voulu spécifiquement lui demander conseil sur ce point;
- et qu'il "espère en une résurrection de l'oeuvre de Mgr Lefebvre" relève de l'allégation pseudo-mystique, comme en voit de temps en temps sur les forums depuis la réorientation de vocation de l'abbé de Cacqueray. Il n'y a pas de raison qu'il ait dit cela.


Par conséquent derrière la prétendue information de "Joseph", il y a peut-être un fait vrai comme c'est souvent le cas derrière toute rumeur, mais qui n'a pas du tout la dimension que quelques-uns voudraient lui donner. Le père Joseph a peut-être tout simplement encourager dans sa vocation un jeune qui entrait à Flavigny, et c'est tout.


Revenir en haut
Joseph


Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2017
Messages: 10

MessagePosté le: Ven 3 Nov - 10:11 (2017)    Sujet du message: (ex abbé de Cacqueray Répondre en citant

Citation:
Le père Joseph a peut-être tout simplement encourager dans sa vocation un jeune qui entrait à Flavigny, et c'est tout.


Question morale (qui en vaut la peine je pense) :

Peut on encourager une vocation à rentrer à Flavigny sous l'autorité de Mgr Fellay ?


Revenir en haut
Gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2017
Messages: 245

MessagePosté le: Ven 3 Nov - 11:48 (2017)    Sujet du message: (ex abbé de Cacqueray Répondre en citant

objectivement, il faut avertir les jeunes vocations au sujet du chapitre de 2012, et des tendances au ralliement introduites par celui-ci, bien sûr

Dernière édition par Gillou47 le Jeu 9 Nov - 18:04 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
St Jean Marie Vianney


Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2017
Messages: 43

MessagePosté le: Jeu 9 Nov - 13:42 (2017)    Sujet du message: (ex abbé de Cacqueray Répondre en citant

"Comment voir clair ? " par le RP Joseph

https://cristiadatradicinalista.blogspot.fr/
[/b]
Le dernier bulletin des Foyers ardents a publié un article du RP Joseph. Celui-ci donne des principes très généraux de vie chrétienne mais ne va pas jusqu'à l'application pratique que nous donne par contre le dernier interview de Mgr Williamson qui nous invitait à "Veiller et prier" c'est-à-dire à mettre réellement en pratique ce que nous avons compris par la méditation. Le RP Joseph évoque certes le fait de ne pas craindre d'être un peu isolé ou de se laisser aller à la lassitude : ceci est surtout vrai pour ceux qui ont décidé de prendre des distances pratiques et cohérentes avec les autorités de la FSSPX. Il faut voir clair et agir tout aussi clairement.
Source : foyers-ardents


En une période normale de la vie de l’Eglise, les catholiques, s’ils ne sont jamais dispensés de réfléchir, doivent docilement s’en remettre à l’enseignement qu’ils reçoivent de la hiérarchie de l’Eglise. Mais il n’en va plus de même en temps de crise. Dans celle qui sévit depuis le Concile Vatican II, nos anciens, nos parents eurent à prendre des décisions difficiles et à faire des choix douloureux. Devant le constat des contradictions qui existaient entre le magistère de toujours et celui des derniers papes, ils restèrent fidèles à une Doctrine révélée qui ne peut changer. Etant donné que cette crise de l’Eglise se poursuit toujours, nous ne devons pas être trop surpris de nous trouver confrontés à notre tour à devoir répondre à de graves interrogations nouvelles qui peuvent se poser. Or, comme il nous semble que beaucoup font fausse route, à chaque nouveau carrefour, faute de se placer dans les dispositions spirituelles, intellectuelles et morales nécessaires, nous avons essayé de les énumérer. Afin de savoir comment faire des choix dans les périodes difficiles, voici quelques principes de base qui doivent régir chacune des décisions que nous pouvons avoir à prendre :

1) Si une nouvelle question grave semble se poser, ne rejetons pas le devoir de l’examiner parce que cela nous ennuie ou nous agace, parce que nous n’avons pas de temps à perdre ou parce que nous ne savons pas comment l’aborder.

2) Si manifestement, cette question est grave, nous devons accepter avec abnégation et esprit surnaturel de l’examiner avec le soin qu’elle requiert. Notre devoir est d’autant plus impératif que nous avons charge d’âmes.

3) Ranimons tout d’abord notre conviction surnaturelle que Dieu veut, infiniment plus que nous, que nous demeurions sur le chemin de la vérité. Dans ce but, Il veut nous communiquer ses grâces surnaturelles pour que nous soyons éclairés et que nous ayons la force de suivre la route qu’Il nous aura montrée.

4) Mais notre soif de vérité doit nous amener à demander quotidiennement ces grâces nécessaires pour penser clair et marcher droit.

5) Cependant, ces grâces étant demandées avec ferveur, ne nous disons pas que notre prière nous dispense de procéder à l’examen de la question qui se pose selon les lumières de la raison éclairée par la Foi.

6) Notre esprit sera en mesure de mener ce travail convenablement s’il est bien disposé, serein, prêt à embrasser la vérité comme elle se manifestera.

7) Pour qu’il en soit ainsi, il importe d’évacuer de notre cœur tous les mouvements passionnels qui risquent de fausser notre réflexion. Voilà quelques exemples : peur de certaines conclusions auxquelles on pourrait aboutir ou d’être isolé dans le choix que l’on fait. Colère d’être dans la nécessité de faire un choix que l’on n’a pas envie de faire, lassitude des difficultés qu’occasionne la crise de l’Eglise, etc…

8) Dans le même ordre d’idées, il s’agit aussi d’exclure de notre esprit des critères de jugement faux qui peuvent plus ou moins consciemment nous influencer : critère du nombre, du regard que les autres poseront sur nous, du parti qui nous créera le moins d’ennui(en apparence) pour la suite, etc…

9) Nous avons intérêt à considérer le jugement de ceux qui, normalement, savent mieux et en qui nous avons confiance. Mais nous ne pouvons nullement nous dispenser d’examiner la question qui se pose pour nous remettre uniquement à leur jugement.

10) Nous devons nous inspirer des principes du magistère de l’Eglise de toujours, des écrits des saints et des avis si lumineux de Monseigneur Lefebvre pour évaluer comme il le faut les opinions qui se sont manifestées autour de cette question.

11) Nous ne sommes pas tenus de tout lire et de nous perdre dans des considérations subtiles mais mener notre examen sérieusement, le temps qu’il faut, en interrogeant autant que nécessaire sur ce que nous ne comprenons pas, avant d’arrêter notre jugement.

Père Joseph (ex abbé Régis de Cacqueray, ancien supérieur du district de France de la FSSPX)


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:07 (2017)    Sujet du message: (ex abbé de Cacqueray

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fidélité catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template