Fidélité catholique francophone Index du Forum Fidélité catholique francophone
Ce forum est un espace de discussion pour défendre la Foi Catholique à la suite de Mgr Marcel Lefebvre. Il n'est donc ni pour le ralliement à l'église conciliaire ni pour le sédévacantisme.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les "lefèbvristes" se rapprochent de Rome

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fidélité catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikaël


Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2017
Messages: 236
Localisation: Genève

MessagePosté le: Jeu 2 Fév - 14:46 (2017)    Sujet du message: Les "lefèbvristes" se rapprochent de Rome Répondre en citant


Même le figaro s'y met. Il parle des Lefèbvristes. Le figaro se trompe. Mgr Lefebvre n'aurait jamais accepté de se lier avec un pareil pape. Le figaro devrait titrer : Les Fellaysiens se rapprochent de Rome.

Mais le journal expose assez objectivement les éléments constitutifs de cette prélature (qui est peut être déjà signée par la fsspx puisqu'il ne manque que le tampon du pape.

du côté de la fsspx : 1° la fsspx doit être reconnue telle qu'elle est (on ne dit pas comment elle sera dans 10 ans)

 du côté de Rome :
 
                        2° Pour le coup de tampon , il faut que les choses soient mures (entendez que les prêtres l'acceptent ou ne bronchent pas trop fort)
                         3° La fsspx peut lire le magistère dans la lumière de la tradition (mais on ne pas que les modernistes ont une conception différente de la tradition et du magistère.
                          4° la fsspx doit reconnaître la validité des nouveaux sacrements. Mgr Lefebvre avait des doutes sur le sacrement de l'ordre et pour la question des saintes huiles.
                          5° la fsspx doit reconnaître l'autorité du pape et être en communion avec lui (même pour les nouvelles réformes ?)
                          6° Pour le credo : version édulcorée ?


 
Citation:

 
SOURCE - Jean-Marie Guénois - Le Figaro - 1er février 2017
Contre toute attente, l'approche pastorale du pape François a débloqué la situation entre le Vatican et la Fraternité Saint Pie X.

  
«Il ne manque plus qu'un “tampon” pour conclure un accord.» Il a fallu cette petite phrase de Mgr Bernard Fellay, interrogé le 29 janvier sur la chaîne Internet TVLibertés pour laisser penser que le Vatican et la Fraternité sacerdotale Saint Pie X étaient à deux doigts de signer un accord historique de réconciliation après une rupture de presque trois décennies. Sauf que le successeur de Mgr Marcel Lefebvre avait ajouté en conclusion de cet entretien une précision qui n'a pas forcément été entendue. Il accepterait en échange de «l'affirmation claire et nette» du Saint-Siège que soient «respectées» des «garanties» pour l'autonomie de la vie de la Fraternité Saint Pie X.
  
Interrogé par Le Figaro, Mgr Fellay confirme effectivement que «les choses avancent» en vue d'un rapprochement avec Rome mais que «des éléments manquent encore». Il les détaille: «Mgr Marcel Lefebvre, notre fondateur, avait posé comme condition “sine qua non” à tout accord, celle que nous soyons reçus, dans l'Église, tels que nous sommes: à savoir comme des prêtres catholiques qui vivent selon la discipline ecclésiastique qui était en vigueur avant le concile Vatican II
  
Or, Le Figaro a appris que cette autonomie pastorale, qui permettrait aux 613 prêtres, 117 frères, 80 oblates et 215 séminaristes de cette Fraternité de vivre comme avant le concile Vatican II, a largement dépassé le stade théorique. La commission Ecclesia Dei, chargée par le Saint-Siège de gérer les relations avec la Fraternité Saint Pie X, finalise actuellement une formule juridique spécifique qui permettra effectivement d'accorder cette autonomie attendue. «Avant de soumettre le projet final au Saint-Père, confie une source très autorisée, nous sommes en train de vérifier différents points canoniques, qui permettront de préserver l'identité spécifique de la Fraternité Saint Pie X dans le cadre juridique d'une prélature personnelle.»
  
L'idée de créer une prélature personnelle pour la Fraternité Saint-Pie X n'est pas nouvelle. Elle est dans l'air depuis longtemps, inspirée du seul modèle existant, l'Opus Dei (2015 prêtres), qui bénéficie de ce statut hors norme. Son avantage essentiel est de développer une pastorale partout dans le monde sans référer aux évêques locaux mais directement au Pape, à travers un «prélat», le supérieur général. Questionné par Le Figaro, Mgr Fellay confirme que ce projet de prélature n'est pas une fiction. Et que cette formule «convient bien» à la Fraternité dont il a la charge.
tr_bq a écrit:


«Accepter un accord avec Rome - et malgré tout ce qui se passe et qui déroute beaucoup de gens - ne veut pas dire que la Fraternité se range… » Mgr Fellay


Que manque-t-il dès lors pour que l'accord rêvé par le pape Benoît XVI, qui s'y était personnellement impliqué sans réussir, puisse, cette fois, aboutir? Qui plus est, sous le pontificat du pape François… Mgr Fellay ne cache pas à ce titre sa perplexité. Il considère dans cette même interview télévisée que la situation de l'Église est «tellement grave que certains évêques et cardinaux estiment, en conscience, devoir dire “cela suffit”». Tout en précisant au Figaro : «Accepter un accord avec Rome - et malgré tout ce qui se passe et qui déroute beaucoup de gens - ne veut pas dire que la Fraternité se range…»
  
De fait, et contre toute attente, c'est plutôt Rome qui a changé sous l'influence du pape François à l'égard de la Fraternité Saint Pie X, alors qu'elle n'a pas bougé d'un iota. Il se trouve que le cardinal Bergoglio quand il était en Argentine n'a jamais eu à se plaindre du travail pastoral des lefebvristes sur le terrain. Fort de cette expérience, il a par exemple accordé, l'an passé, aux prêtres de la Fraternité la possibilité de confesser - comme tout prêtre catholique - lors du jubilé de la Miséricorde. Mesure que François, en pasteur de terrain, a pérennisée fin 2016.
  
Benoît XVI, pape théologien, avait, lui, soumis la réconciliation avec la Fraternité Saint Pie X à une scrupuleuse confrontation théologique à propos du concile Vatican II. Mais ce fut alors une vaste mésentente qui fut consacrée… Aujourd'hui, en pragmatique, François considère que de tels désaccords théologiques peuvent coexister dans l'Église sans nuire à la communion.
tr_bq a écrit:

Trois conditions


Résultat, une source très autorisée sur ce dossier à Rome assure: «Il ne s'agit plus d'accepter ou de refuser en bloc le concile Vatican II mais de le lire à la lumière de la tradition pérenne et dans le cadre du magistère constant. En effet, certains aspects pastoraux du concile Vatican II ne sont pas des matières de foi. Ils peuvent être discutés - y compris après avoir scellé un accord - comme l'œcuménisme, le dialogue interreligieux, la liturgie qui sont récusés par la Fraternité Saint Pie X. La reconnaissance de la catholicité d'une œuvre dépend plutôt de trois autres facteurs. Qu'elle admette le Credo catholique, la validité des sacrements et qu'elle soit en communion avec le Pape.» Trois conditions qui ne font pas difficulté à la Fraternité Saint Pie X, selon Mgr Fellay.
  
Une signature est-elle proche? «Ce n'est pas une question de calendrier» mais de «maturité du dossier», insistent les protagonistes. Deux dates symboliques circulent toutefois à Rome: le 7 juillet 2017, dixième anniversaire du motu proprio de Benoît XVI qui rétablissait la messe selon le missel de 1962, dite messe en latin, comme rite extraordinaire dans l'Église catholique. Ou le 13 mai 2017, centenaire des apparitions de Notre-Dame de Fatima au Portugal. Le pape François s'y trouvera, ce jour-là, en pèlerinage.




Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 2 Fév - 14:46 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mikaël


Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2017
Messages: 236
Localisation: Genève

MessagePosté le: Jeu 2 Fév - 21:59 (2017)    Sujet du message: Les "lefèbvristes" se rapprochent de Rome Répondre en citant

 Deux dates ressortent des circuits romains pour la prélature : le 13 mai (oh c'est un cadeau de la Ste Vierge !) ou le 7 juillet (oh ! c'est un cadeau de Benoît XVI !) .





Citation:
SSPX-Vatican: "Two dates are mentioned in Rome: May 13 or July 7"

French conservative daily Le Figaro's religious correspondent Jean-Marie Guénois mentions in an article today the current status of negotiations between the Society of Saint Pius X and the Holy See (both of which we have covered: SSPX's Superior-General Fellay's interview and Pontifical Commission Ecclesia Dei's Secretary Pozzo's comments).

In the end, through, he adds the following new information:

Is a signing [of an agreement] close? "It is not a question of calendar," but of "full development of the dossier," the main players insist. Nevertheless, two symbolic dates are mentioned in Rome: July 7, 2017, tenth anniversary of Benedict XVI's motu proprio that reestablished the Mass according to the 1962 Missal, called the Latin Mass, as well as Extraordinary rite [sic] in the Catholic Church. Or May 13, 2017, centenary of the apparitions of Our Lady of Fatima in Portugal. Pope Francis will be, on the latter day, on a pilgrimage [to Fatima].
- See more at: Rorate Caeli
http://rorate-caeli.blogspot.com/2017/02/sspx-vatican-two-dates-are-mention…

Revenir en haut
Gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2017
Messages: 248

MessagePosté le: Jeu 2 Fév - 22:30 (2017)    Sujet du message: Les "lefèbvristes" se rapprochent de Rome Répondre en citant

Merci à Mikaël pour ce résumé de l'article du Figaro.

Tout cela montre que nous avons raison de nous fixer dans la doctrine :
- parce les évolutions adaptatives de la Fraternité montrent que nous ne pouvons pas nous fixer sur des personnes,
- parce que nous ne savons ni le jour ni l'heure du coup de tampon,
- parce que nous ne sommes pas encore conscients du vide que laisse une Fraternité qui se rallie (*), Dieu nous protège en nous laissant encore une part d'inconscience à ce sujet, mais ce n'est qu'un court délai afin que nous ayons le temps de nous former et de méditer sur la Foi.

(*) Nota : pour les groupes sédévacantistes aussi ce sera un grand vide, malgré tout ce qu'ils peuvent dire, et ils seront encore plus fragilisés puisqu'ils auront mal étudié la crise actuelle. Jusque là encore, ils vivaient d'une certaine critique de la FSSPX, car par construction ils fonctionnent beaucoup avec des arguments ad hominem ; mais s'ils veulent se rattraper en nous contredisant (ce qu'ils ont commencé à faire depuis le sacre de Mgr Faure), ils n'en retireront pas grand'chose car la "Résistance" n'a pas du tout la force structurelle de la FSSPX.


Revenir en haut
Viguerie


Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2017
Messages: 350

MessagePosté le: Sam 4 Fév - 20:26 (2017)    Sujet du message: Les "lefèbvristes" se rapprochent de Rome Répondre en citant

https://canadafidele.wordpress.com/
Le pape François, un pape violent?
4 février 2017 / Canada Fidèle
Voici un article de Roberto de Mattei, grand ami de la Fsspx de Mgr Fellay, qui pourtant ne voit pas d’un bon oeil des accords avec Rome.
Nous ne partageons pas la vision de Roberto de Mattei, qui fait dépendre le danger sur la personne du Pape François plutôt que sur le fait qu’il est un pape conciliaire. Pourtant, cet article a son intérêt puisqu’il montre que même les meilleurs amis de la Menzingen actuelle se rendent compte du danger où celle-ci conduit les membres de la Fraternité et les fidèles qui lui ont confié leurs âmes.
Canada Fidèle
Contre l’évidence, il est difficile d’argumenter. La main tendue du pape Bergoglio en direction de la Fraternité Saint-Pie X est la même qui s’abat en ces jours sur l’Ordre de Malte et sur les Franciscains de l’Immaculée.
L’événement de l’Ordre de Malte s’est conclue avec la capitulation inconditionnelle du Grand Maître et le retour au pouvoir  d’Albrecht Von Boeslager et du puissant groupe allemand qu’il représente.
 

 
L’événement a été repris en ces termes par Riccardo Cascioli dans La Nuova Bussola quotidiana : le responsable de la dérive morale de l’Ordre a été réhabilité et celui qui a cherché à y mettre fin a été renvoyé chez lui.

Ceci s’est produit avec un mépris complet de la souveraineté de l’Ordre, comme il ressort de la lettre du 25 janvier, adressée au Conseil Souverain du secrétaire d’état Pietro Parolin au nom du Saint Père, que le Saint Siège a de fait nommé comme commissaire de l’Ordre.
Il serait logique que les cent autres États qui maintiennent des rapports diplomatiques avec l’Ordre de Malte retirent leurs ambassadeurs, du moment que les relations peuvent être avoir lieu directement avec le Vatican, duquel l’Ordre dépend entièrement désormais.
Le manque de respect dont le pape François fait preuve envers la loi s’étend du droit international au droit civil italien.
Un décret émis par la Congrégation des Religieux avec l’assentiment du Pape, imposait au père Stéfano Maria Manelli, supérieur des Franciscains de l’Immaculée, de ne pas communiquer avec les médias, ni d’apparaître en public; de ne participer à aucune initiative ou rencontre de quelque nature que ce soit; et, le comple, de « remettre dans les limites de quinze jours depuis la publication du présent décret le patrimoine économique géré par l’association civile et tout autre somme à sa disposition dans les mains des instituts individuels », c’est-à-dire de faire don à la Congrégation des Religieux des biens patrimoniaux desquels le Père Manelli n’a pas la disposition, comme il a été confirmé par le Tribunal du Riesame di Avellino, parce que ceux-ci appartiennent à des associations légalement reconnues par l’État italien.
« En 2017, dans l’Église de la Miséricorde, commente Marco Tossati, il manque l’estrapade et le masque de fer (deux méthodes de torture), et le catalogue sera complet ».
Comme si cela ne suffisait pas, Mons. Ramon C. Arguelles, archevêque de Lipa aux Philippines, a pris connaissance de sa démission par un communiqué de la Salle de Presse vaticane.
On ignore les raisons d’une telle mesure, mais on peut les deviner : Mons. Arguelles a reconnu canoniquement une association qui recueille un groupe d’ex-séminaristes des Franciscains de l’Immaculée, qui ont abandonné leur ordre, pour pouvoir étudier et se préparer au sacerdoce en pleine liberté et indépendance. Il s’agit là d’une faute apparemment impardonnable.
La question se pose ici si le Pape François n’est pas un Pape violent, dans le vrai sens du terme. La violence n’est pas une force exercée de manière cruelle, mais la force appliquée de manière illégitime, en mépris du droit, afin d’atteindre des objectifs personnels.
Le désir de Monseigneur Fellay de régulariser la situation canonique de la Fraternité Saint-Pie X avec un accord qui ne lèse en rien l’identité de son institut est certainement appréciable, mais on se demande : est-il opportun de se mettre sous l’ombre juridique de Rome précisément au moment où à Rome on ignore le droit, ou même on l’utilise comme moyen pour opprimer ceux qui veulent rester fidèles à la foi et à la morale catholique.
Roberto de Mattei, Corrispondenza Romana, 3 février 2017
Traduction par Canada Fidèle


Revenir en haut
Gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2017
Messages: 248

MessagePosté le: Ven 10 Fév - 19:51 (2017)    Sujet du message: Les "lefèbvristes" se rapprochent de Rome Répondre en citant

La chose vue par des catholiques "officiels", qui font le point sur les éléments qui sont des signes de rapprochement (reconnaissance des confessions, tolérance envers les ordinations, entretien de Mgr Fellay sur TV Liberté, un récent entretien avec Mgr di Pozzo, etc.) :

http://fr.aleteia.org/2017/01/31/les-lefebvristes-de-retour-dans-la-barque-…

Et la réponse de Mgr Fellay est seulement qu'il ne faut pas croire ce que racontent ces gens. "Il ne faut pas les croire", sinon obligerait à réagir contre Mgr Fellay ! mais en fait ils ont bien compris sa pensée (hélas).


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:43 (2017)    Sujet du message: Les "lefèbvristes" se rapprochent de Rome

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fidélité catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template