Fidélité catholique francophone Index du Forum Fidélité catholique francophone
Ce forum est un espace de discussion pour défendre la Foi Catholique à la suite de Mgr Marcel Lefebvre. Il n'est donc ni pour le ralliement à l'église conciliaire ni pour le sédévacantisme.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Hypothèse d un revirement

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fidélité catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikaël


Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2017
Messages: 333
Localisation: Genève

MessagePosté le: Sam 6 Jan - 22:33 (2018)    Sujet du message: Hypothèse d un revirement Répondre en citant

Le prochain chapitre de la fsspx est attendu comme la fin d une politique de ralliement suicidaire par une grande partie des prêtres de la fsspx.
Deux alternatives se présentent :
1)La première serait la simple réélection de Mgr Fellay pour un nouveau mandat de 12 ans. Peu y aspirent (sauf Rome) parce que le désir de ne plus continuer cette catastrophe sans nom est tout de même forte chez beaucoup .. même chez les plus libéraux. Mais les responsables de cette catastrophe ne sont peut être pas très motivés pour se retrouver aumônier d un carmel, à Montgardin ou dans une île aux philippines. Mgr Fellay et ses affidés préparent donc une réélection ou au moins une solution pour éviter de payer la lourde dette d un supériorat désastreux. Hollande a ainsi pu miser sur Macron.
2) la deuxième solution est plus probable : un prêtre un peu passe partout ( abbé Pagliarani, abbé Du Chalard) qui rassure tout en couvrant les lourds dossiers de son prédécesseur. Mais n étant pas évêque, ce prêtre n aura pas le poid de Mgr Fellay comme supérieur. Sa politique de rapprochement avec Rome sera moins "crédible" et son autorité moins forte. C est là que Rome reprendra sa politique pour proposer un sacre ... avec la prélature assortie.
En tous les cas rien de bon ne pourra sortir de ce chapitre. C est une évidence sociale et métaphysique. Ceux qui s y raccrochent permettent aux ennemis de la Foi de gagner du terrain.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 6 Jan - 22:33 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Viguerie


Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2017
Messages: 500

MessagePosté le: Dim 7 Jan - 17:23 (2018)    Sujet du message: Hypothèse d un revirement Répondre en citant

Autre élément à prendre en considération, l'argent. Qui détient les cordons de la bourse? L'avocat éminence grise dont on parlait il y a quelques temps a t'il encore du pouvoir? Je pense que l'aspect financier a et aura son importance dans la tenue du chapitre!On peut faire confiance, l'amiral et son 1° cercle ont déjà écrit la pièce qui va se jouer dans quelques temps

Revenir en haut
Gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2017
Messages: 401

MessagePosté le: Dim 7 Jan - 21:27 (2018)    Sujet du message: Hypothèse d un revirement Répondre en citant

J'avais une critique contre ce type de réflexion, mais étant donné que le blog Reconquista puis Mgr Williamson l'ont reprise à leur compte, je l'adoucirai le plus possible, juste pour dire les éléments de compréhension qui me manquent :

1. J'ai l'impression que c'est ciblé de manière privée, la question de prudence "parler ou se taire / partir ou rester" semble s'adresser qu'à certains prêtres connus de l'auteur de ces réflexions. Car même parmi ceux qui semble fermes au sein la FSSPX, un bon nombre de ceux-ci ne partagent pas nos principes d'actions voire veulent bien faire des concessions sur la continuation de Rome, on ne peut pas vraiment les inciter à passer à l'action sans avoir au préalable discuter avec eux sur le sens qui serait à donner à leur action.

2. Concernant le chapitre de 2018, au-delà des personnes, il faut qu'on perçoive la question de la doctrine, ce n'est pas comme si l'on voulait remplacer le directeur d'une entreprise pour un autre qui aurait une meilleure stratégie commerciale ; il vaut mieux un chapitre qui maintienne Mgr Fellay mais qui annule les décisions du chapitre 2012, qu'un chapitre qui élise quelqu'un d'autre, mais qui garde les décisions du chapitre de 2012. Il est vrai qu'un changement de personne corrigerait les biais induis par la discrète déclaration du 14 avril 2012, mais les décisions du chapitre 2012, si elles ne sont pas explicitement corrigées, garderont beaucoup de force dans l'esprit des semi-libéraux qui resteront en place.

3. On se montre encore très amoureux de la structure en congrégation religieuse, alors qu'en revenant sur les questions de doctrine (qu'est-ce qui a occasionné Vatican II, comment se prédisposer individuellement ou collectivement à rester fort face aux tentations conciliaires, pourquoi parle-t-on d'Eglise conciliaire, qu'est-ce qu'un jugement infaillible/certain/probable/douteux, etc.) on devait justement affranchir la pensée du poids des structures et passer au-dessus des accusations fallacieuses qu'on sème le trouble.

Merci de répondre à mes questions, si vous en avez la disponibilité.


Revenir en haut
Mikaël


Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2017
Messages: 333
Localisation: Genève

MessagePosté le: Lun 8 Jan - 11:40 (2018)    Sujet du message: Hypothèse d un revirement Répondre en citant

Très vrai Gillou, je nuancerai donc mes propos précédents : le problème de fond de la FSSPX dépasse en effet Mgr Fellay. On pourrait même dire que Mgr Fellay n'a fait que "cristalliser" (rendre solide) un tendance de fond qui est en train de se répandre au sein de la Tradition. Cette tendance de fond c'est l'esprit socialisant qui s'empare de beaucoup : esprit qui tend à détruire la responsabilité individuelle (Gillou parle bien de prudence). Personne ne se sent en effet responsable de la crise et on fait un peu trop porter le chapeau à Mgr Fellay. Sa responsabilité est lourde mais en réalité elle n'aurait pas été aussi lourde si les autres "chefs" (ex abbé de Cacqueray, Mgr Tissier etc ..) n'avaient pas démissionnés.
Au fond ces "chefs" reprochent aux résistants d'avoir fait ce qu'ils n'ont pas voulu faire.
Je continuerai par suite cette analyse ..


Revenir en haut
Mikaël


Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2017
Messages: 333
Localisation: Genève

MessagePosté le: Lun 8 Jan - 15:56 (2018)    Sujet du message: Hypothèse d un revirement Répondre en citant

Vous avez aussi raison Gillou sur la question théologique.
Le RP Calmel invitait en effet TOUS les catholiques à aller jusqu'au bout de leur grâce d'état. On a l'impression que seuls les prêtres (et encore) et les évêques ont une grâce d'état et que la grâce d'état des fidèles serait de suivre de façon moutonne les supérieurs (voir les autorités occultes qui sont derrières). Il y a en effet un désintérêt pour la théologie (la philosophie) chez les fidèles qui est vraiment dramatique : y a t il encore des fidèles capables de "sentir" qu'il y a du souffre dans un sermon ? Que telle action ou telle initiative court à l'échec à plus ou moins long terme ? 
Ce problème de réflexion "causale" se retrouve partout : voyez par exemple le futur Benoît XVI gémir devant la situation de l'Eglise Catholique en train de prendre eau de toutes parts (lors d'un chemin de croix avant son élection) mais absolument incapable de remonter à la cause conciliaire. Idem pour la crise actuelle de la Tradition : on voit et on se plaint que ça va plutôt mal et que les fidèles sont en train de se mondaniser ou de passer chez les ralliés mais peu en voient la cause profonde. 
S'il y a problème de prudence chez les laïcs (et les prêtres) c'est que l'intelligence ne fonctionne plus vraiment. On arrive au stade où les intelligences n'arrivent  plus à remonter des effets (mauvais) à une cause (mauvaise) et donc à agir de façon totalement incohérente et imprudente. Et il n'est même pas rare de trouver désormais des catholiques de la tradition qui ne voient même plus que telle ou telle chose (action ) est mauvaise ou bonne en soi : le jugement s'effondre. 
Il n'y a donc plus de chefs (et d'action commune) parce qu'il n'y a plus de prudence vraie individuelle. Et s'il n'y a plus de prudence c'est tout simplement parce qu'il n'y a plus d'intelligence des choses et des situations. 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:38 (2018)    Sujet du message: Hypothèse d un revirement

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fidélité catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template