Fidélité catholique francophone Index du Forum Fidélité catholique francophone
Ce forum est un espace de discussion pour défendre la Foi Catholique à la suite de Mgr Marcel Lefebvre. Il n'est donc ni pour le ralliement à l'église conciliaire ni pour le sédévacantisme.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

la structure de la FSSPX était elle adaptée ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fidélité catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Joseph


Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2017
Messages: 119

MessagePosté le: Lun 15 Jan - 21:22 (2018)    Sujet du message: la structure de la FSSPX était elle adaptée ? Répondre en citant

Nous connaissons tous cette célèbre phrase du RP Calmel au sujet d'une structure mondiale qui chapeauterait tout ce qui reste de catholiques :
Citation:
"Le moyen, me semble-t-il, pour permettre au combat chrétien d’atteindre toute son ampleur en échappant aux conflits intérieurs et aux rivalités extérieures, c’est de le mener par petites unités, qui se connaissent dans la mesure où elles le peuvent, qui se portent secours à l’occasion, mais qui refusent d’entrer dans je ne sais quelles organisations systématiques et universelles."


Cette pensée du RP Calmel est quasi-prophétique et il est tout de même surprenant de constater que la crise de la FSSPX est la réponse du ciel (sous forme de crise) à ceux qui ne veulent pas appliquer cette sagesse en attendant que la crise romaine prenne fin. En effet le RP Calmel dit ceci un peu plus loin dans le même document :
Citation:
Dans ces diverses unités, telles qu’une modeste école, un humble couvent, une confrérie de piété, un petit groupement entre familles chrétiennes, une organisation de pèlerinage, l’autorité est réelle et indiscutée ; le problème du chef ne se pose pratiquement pas ; l’œuvre à faire est précise.


Alors que, justement, dans une oeuvre à taille mondiale comme la FSSPX, se pose gravement la question du chef. Nous le constatons à chaque chapitre de la FSSPX où toute la tradition est comme tenue en suspens sur le futur supérieur qui va sortir du chapeau des capitulants. C'est évidemment une anormalité monstrueuse au regard de ce que dit le RP Calmel (et aussi du bon sens).

Mais allons un peu plus loin dans la réflexion.

Nous remarquons actuellement que seuls quelques petites œuvres tiennent à peu près dans la tempête : les dominicains, Santa Cruz, Mérigny (un peu), les capucins (un peu plus) la Villeneuve, le séminaire St Louis Marie, les chapelles de la Fidélité etc ..
Ces petits bastions qui restent dans des limites géographiques restreintes ont en effet deux atouts sur la FSSPX : les prêtres ou les religieux qui les constituent sont bien plus enracinés et inamovibles que les prêtres de la FSSPX et ils ont un contact direct et régulier avec leur supérieur.
Inversement un prêtre de la FSSPX n'est ni enraciné ni au contact de ses vrais supérieurs. Il est donc doublement fragile et facilement victime d'une subversion anonyme ou larvée (comme celle initiée par le GREC et continuée par Mgr Fellay). Voilà pourquoi dans la crise actuelle il ne peut pas faire grand chose pour y échapper. Car d'un côté il peut difficilement raisonner son chef devenu fou et d'un autre il ne peut s'appuyer sur une structure locale puisque rien ne lui appartient et qu'il peut être d'une heure à l'autre déraciné de son prieuré pour être envoyé de l'autre côté de la terre. Chose évidemment impossible dans les petites œuvres.
Le prêtre de la FSSPX a donc tout perdu : il n'a pas la grâce d'avoir fait des voeux de religion mais pratique une sorte d'obéissance à des décisions tyranniques et libérales et d'un autre il n'a aucun des avantages d'un prêtre diocésain qui avait tout de même une grande marge de manoeuvre dans son ministère paroissial.

La moralité de cette histoire c'est qu'une oeuvre sacerdotale ou religieuse ne doit pas, en nos temps de crise de L’Église, dépasser une circonscription plus vaste qu'un pays. Et encore nous pourrions dire que c'est déjà trop : l'équivalent d'une ancienne province ecclésiastique serait idéale. Si Mgr Lefebvre était encore ici bas, c'est une mesure qu'il aurait imposé à son œuvre. C'est évident.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 15 Jan - 21:22 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Veritas


Hors ligne

Inscrit le: 20 Juin 2017
Messages: 46

MessagePosté le: Ven 9 Fév - 13:23 (2018)    Sujet du message: la structure de la FSSPX était elle adaptée ? Répondre en citant

« Si Mgr Lefebvre était encore ici bas, c'est une mesure qu'il aurait imposé à son œuvre. C'est évident. »
Si vous le dites...
C’est le fameux argument ad autoritatem post mortem.


Attention toutefois avec le concept de structure nationale à ne pas retomber dans le gallicanisme. L’Eglise est Romaine Mgr savait le répéter... de son vivant cette fois.


Revenir en haut
Gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2017
Messages: 401

MessagePosté le: Sam 10 Fév - 11:47 (2018)    Sujet du message: la structure de la FSSPX était elle adaptée ? Répondre en citant

c'est une réflexion de mauvaise qualité en effet, on dirait du Montesquieu

Revenir en haut
Raphaël


Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2017
Messages: 56

MessagePosté le: Sam 10 Fév - 14:19 (2018)    Sujet du message: la structure de la FSSPX était elle adaptée ? Répondre en citant

Joseph, vos contributions font avancer le débat. Ce que vous dites est très juste globalement.

Mais vous avez un problème avec l'évidence.
"Evident" veut dire "qui s'impose clairement à l'esprit".

Vous écrivez :
Citation:

Si Mgr Lefebvre était encore ici bas, c'est une mesure qu'il aurait imposé à son œuvre. C'est évident.

Mgr Lefebvre a historiquement centralisé son œuvre. Vous concluez qu'il décentraliserait son œuvre. Quelle est le chemin qui permet de passer de l'un à l'autre ? Vous ne l'exposez pas et la conclusion ne s'impose donc pas à la raison, elle n'est pas évidente. La décentralisation s'est imposée comme évidence à Mgr Williamson et avant lui au P. Calmel.

Vous écrivez :
Citation:

Car d'un côté il peut difficilement raisonner son chef devenu fou

Fou ? Ça n'est pas évident. Pour moi, c'est gratuit de l'affirmer. Et le mot n'a plus actuellement de sens en psychologie.

Votre conclusion me laisse perplexe, elle n'a rien d'une évidence :
Citation:

une oeuvre sacerdotale ou religieuse ne doit pas, en nos temps de crise de L’Église, dépasser une circonscription plus vaste qu'un pays. Et encore nous pourrions dire que c'est déjà trop : l'équivalent d'une ancienne province ecclésiastique serait idéale.

Quand le P. Calmel parle de la taille des bastions, il parle de beaucoup plus petit, vous le citez vous-même :
Citation:

unités, telles qu’une modeste école, un humble couvent, une confrérie de piété, un petit groupement entre familles chrétiennes, une organisation de pèlerinage, l’autorité est réelle et indiscutée ; le problème du chef ne se pose pratiquement pas

Vous dépassez complètement sa pensée! Et s'il revenait, il serait le premier à vous contredire, c'est évident...
Je vous taquine.

De grâce, n'allez pas si vite quand vous raisonnez.


Dernière édition par Raphaël le Sam 10 Fév - 14:33 (2018); édité 2 fois
Revenir en haut
Raphaël


Hors ligne

Inscrit le: 16 Sep 2017
Messages: 56

MessagePosté le: Sam 10 Fév - 14:29 (2018)    Sujet du message: la structure de la FSSPX était elle adaptée ? Répondre en citant

Veritas, votre inquiétude au sujet de de la non-romanité qui guetterait Joseph me semble hors de saison.
Dans votre message, "gallicanisme" reste à définir.


Revenir en haut
Joseph


Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2017
Messages: 119

MessagePosté le: Sam 10 Fév - 21:00 (2018)    Sujet du message: la structure de la FSSPX était elle adaptée ? Répondre en citant

Raphaël, je vous concède qu'une conscription nationale semble encore trop vaste pour une oeuvre vraiment catholique aujourd'hui. Celle de Mérigny est à peine régionale et même si la FSSPX se moquait d'elle autrefois pour son côté un peu rural et simple, on admirera son enracinement local et une certaine qualité pastorale auprès des familles. Pour les capucins, leur force vient aussi d'une communauté soudée par des liens d'une grande charité dans la pauvreté et la simplicité... par contre le tiers ordre semble, quant à lui, miné par des éléments très libéraux: les pères faisant trop confiance aux prieurs locaux dans le choix des candidats.
Et les dominicains ont la force d'une belle communauté soudée dans prédication de la vérité et une certaine adaptation pastorale et missionnaire (école, tiers ordre ) et contrairement à l'esprit sectaire de la FSSPX, les pères dominicains ont le souci de la pluralité des oeuvres catholiques. Et malgré une communauté bien étoffée, ceux-ci ne souhaitent pas trop se répandre tous azimuts dans la France entière pour bien garder un esprit de communauté.

La question se pose donc : est il possible, en raison de la crise de l'église, de l'absence d'une véritable autorité Romaine qui unifie dans la Foi, de la faiblesse psychologique des hommes modernes en général, de la tyrannie des institutions libérales et socialisantes, du peu de vertu des chrétiens , de la faiblesse de l'autorité des pères de familles ... est il possible de concevoir une société qui cherche à tout régenter pour compenser ces faiblesses ? C'est de la folie pure et simple.

Il faut laisser au Bon Dieu le gouvernement du plan général de la Fidélité Catholique dans le monde... et plus encore la résolution de l'infiltration maçonnique à Rome. Malheurs à ceux qui croient gouverner mondialement la Tradition.
Par contre, il faut revenir à l'intuition du RP Calmel et celle de Jean Vaquié : agir comme catholique sur le petit domaine que Dieu a confié à chacun d'entre nous. Même si ce petit domaine ne dépasse pas les limites du valais. Au fond' c'est ce que nous pouvons souhaiter de mieux à cet évêque suisse qui perd son âme à vouloir régler une crise qui le dépasse : il doit descendre de son petit nuage et enseigner le catéchisme tous les jours aux petits valaisans. Et là tout le monde l'aurait aimé...


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:38 (2018)    Sujet du message: la structure de la FSSPX était elle adaptée ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fidélité catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template