Fidélité catholique francophone Index du Forum Fidélité catholique francophone
Ce forum est un espace de discussion pour défendre la Foi Catholique à la suite de Mgr Marcel Lefebvre. Il n'est donc ni pour le ralliement à l'église conciliaire ni pour le sédévacantisme.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Comment la Fraternité Saint Pie X accepte le concile Vatican

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fidélité catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Viguerie


Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2017
Messages: 445

MessagePosté le: Mar 13 Mar - 16:26 (2018)    Sujet du message: Comment la Fraternité Saint Pie X accepte le concile Vatican Répondre en citant

Une mise au point qui montre bien que le ralliement n'est plus loin...

13 mars 2018 par M. l'Abbé Pivert   https://abbe-pivert.com/

Comment la Fraternité Saint Pie X accepte le concile Vatican II


Le pape François vient de dédier le lundi de Pentecôte à Marie mère de l’Église. La Fraternité Saint Pie X rapporte aussitôt l’information et en profite subtilement pour rapporter que Mgr Lefebvre s’était réjoui de la proclamation de Marie comme Mère de l’Église par le Concile. Comme quoi il y aurait de bonnes choses à accepter dans ce concile… !
Mais la Fraternité Saint Pie X se garde bien de préciser que Mgr Lefebvre écrit cela en 1965, c’est-à-dire avant que la malice du Concile ne se révèle définitivement par le voyage de Paul VI à l’ONU, la proclamation de la liberté religieuse, le schéma sur l’Église dans le monde moderne, la déclaration reconnaissant une valeur de salut aux religions non-chrétiennes et au judaïsme, le ralliement du cardinal Ottaviani et le démantèlement du Saint-Office, la clôture du concile avec la proclamation du culte de l’homme.
Mgr Lefebvre espérait que ces horreurs n’arriveraient pas, comme il espérait encore en 1987 que les modernistes ne chercheraient pas à tuer définitivement la Tradition en lui refusant des évêques.
Toutes les conférences de Mgr Lefebvre après le Concile vont dénoncer ces erreurs.
La Fraternité Saint Pie X cite avec enthousiasme les affirmations de Mgr Lefebvre selon lesquelles l’honneur rendu à la Très Sainte Vierge s’oppose nécessai­rement à toute proclamation d’œcuménisme ou de liberté religieuse.
Mgr Lefebvre espérait encore que les Pères conciliaires qui venaient de proclamer Marie Mère de l’Église ne pourraient pas se contredire en proclamant ensuite l’œcuménisme et la liberté religieuse. Mais il dut déchanter lors de la quatrième session qui fit la preuve de la duplicité du Concile. Cette duplicité en est la marque propre, comme elle est la marque de tous les révolutionnaires. Le Concile ne fut pas une trahison classique, il fut une subversion. Subversion des mots, pour permettre celle des idées, de l’Église, de la foi tout entière.
Toutes les conférences de Mgr Lefebvre après le concile vont dénoncer cette subversion. La Fraternité Saint Pie X n’est pas honnête en ne rapportant pas des paroles comme celles-ci :
« On n’a pas réussi à purifier le Concile de l’esprit moderniste qui l’avait pénétré, parce que ce sont ceux qui avaient cet esprit moder­niste qui ont été les rédacteurs de ce qui nous a été présenté. Or, quand tout un ensemble de documents est rédigé avec un esprit faux, avec un esprit moderniste, il est pratiquement impossible de l’expurger com­plè­te­ment. Il faudrait le recomposer complè­te­ment pour lui donner un esprit catholique. » (Conférence, Écône, 14 déc. 1978)
Ou encore ces écrits : « C’est donc un devoir strict pour tout prêtre voulant demeurer catholique de se séparer de cette Église conciliaire, tant qu’elle ne retrouvera pas la tradition du Magis­tère de l’Église et de la foi catholi­que. » (Itinéraire spirituel, La vie divine, p. 29) « Il [le Concile] est le plus grand désastre de ce siècle et de tous les siècles passés, depuis la fondation de l’Église. » (Ils L’ont découronné, Introduction)
S’ils avaient un peu de piété filiale, les supérieurs de la Fraternité Saint Pie X pourraient faire remarquer le miracle opéré par Marie Mère de l’Eglise, celui d’avoir suscité Mgr Lefebvre pour sauver la foi pervertie par le Concile.
Ma conclusion est que cet article de la Fraternité Saint Pie X, en apparence anodin, est la marque certaine que la Fraternité Saint Pie X veut non seulement se rallier, mais accepter le Concile. Oh, certes, elle l’acceptera en faisant la moue, en faisant des réserves comme Mgr Schneider, mais elle l’acceptera. Ses supérieurs l’ont même déjà accepté.
Source


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 13 Mar - 16:26 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mikaël


Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2017
Messages: 297
Localisation: Genève

MessagePosté le: Mar 13 Mar - 21:42 (2018)    Sujet du message: Comment la Fraternité Saint Pie X accepte le concile Vatican Répondre en citant

M l'abbé Pivert a mille fois raisons. Le concile fut une subversion. Et la proclamation de Notre Dame, Mère de l'Eglise une façon bien maligne des oecuménistes de rassurer les conservateurs. Alors qu'en réalité le concile a mis Notre Dame au placard.

La commission préconciliaire (d'esprit traditionnel) du concile avait préparé un schéma sur la Vierge Marie à part du schéma sur l’Église. Mais, avec les œcuménistes, les protestants veillaient ; et, juste avant le concile, l’évêque luthérien allemand Dibelius avait déclaré à haute voix que l’enseignement de l’Église sur Marie était l’un des obstacles majeurs à l’union entre catholiques et protestants. D’autres théologiens protestants avaient fait dire aux évêques catholiques qu’en approuvant un schéma sur Marie, ils dresseraient un nouveau mur de division. D’autres enfin, plus modérés, souhaitaient, si le concile tenait à traiter de la Vierge Marie, qu’il le fasse dans le cadre du schéma sur l’Église, ce qui permettrait d’envisager “d’une nouvelle manière la doctrine sur la sainte Vierge”. Que croyez-vous qu’il arriva ?

L'abbé Berto pressentait le drame (dès octobre 1963) quand il fut question de fusionner le schémas sur l'Eglise et celui de la Sainte Vierge Marie. Il voyait bien la manœuvre des oecuménistes qui voulaient ensevelir la Sainte Vierge dans le grand schéma sur l'église conciliaire qu'ils étaient en train de vouloir former. Le très fin théologien de Mgr LEFEBVRE écrira ceci :

Citation:
LE CONCILE VATICAN II ET LA TRÈS SAINTE VIERGE MARIE

LETTRE DE L'ABBÉ BERTO, (théologien de Mgr Lefebvre au Concile) À M. L'ABBÉ B***
Saint André, 1963, Samedi, Rome.

(...) Le travail a été formidable, ce n'est rien ; il a surtout été douloureux. Que de fois, après les votes du 29 et du 30 octobre, j'ai pleuré, pleuré à sanglots, sur les pauvres feuillets que je couvrais d'écriture ! Le châtiment de Dieu est venu sur ces votes, surtout peut-être sur le premier ; le second, plus grave ut res que le premier, était moins affreux ut signum. Le sort de la session a été réglé ce jour-là au ciel, où règne un Fils qui ne veut pas qu'on outrage Sa Mère. Le châtiment a été ce honteux pataugeage, ce risible fiasco de deux mille évêques, répétant deux mille fois qu'on allait voir ce qu'on allait voir, sans rien faire voir que leur impuissance et leur nullité.
Je m'accuse, et je voudrais m'accuser devant la terre entière, d'avoir douté, douté de l'amour de Notre-Seigneur pour Sa Mère, douté du soin qu'Il aurait de venger son honneur. La vengeance a été prompte ; elle a été de rendre le Concile gâteux pendant six semaines, et elle est douce si elle s'arrête là.

Oui, j'ai douté, et je m'en accuse amèrement. Mais quoi ! Nous étions quelque soixante Pères sur deux mille, une dizaine de théologiens contre plus de cent. Nous avions en face des hommes d'un jour qui n'avaient qu'une heure, qui savaient que cette heure ne reviendrait pas, qui voulaient que cette heure fût celle de leur triomphe, et qui pour triompher ne ménageaient ni l'intrigue, ni les effets de surprise, ni les pièges savamment dressés, ni même, hélas, l'improbité. Que pouvait notre fragile barrière ? J'ai mis trois semaines à comprendre que Dieu l'avait rendue infranchissable. Je croyais qu'elle avait cédé, quand elle tenait encore ; je la croyais emportée, et elle résistait. J'ai souffert, et mortellement souffert, avant de voir enfin ce que j'avais sous les yeux : Dieu imposant des limites à la mer, comme dit le Saint-Esprit dans la Sagesse, et lui défendant de les dépasser.

Pourquoi ce formidable assaut est-il soudain tombé en défaillance ? Pourquoi n'a-t-on pas battu le fer pendant qu'il était chaud ? Pourquoi les chefs de cette majorité numériquement toute puissante n'ont-ils pas sur-le-champ bâclé un schéma conforme au
vote du 29 octobre, présenté ce schéma aux Pères, arraché un nouveau vote qui eût été leur victoire définitive ? Dans l'état des esprits, c'était si assuré, si infaillible, qu'aucune explication humaine de ce FOUDROYANT AVEUGLEMENT d'hommes jusque-là si habiles ne me suffira jamais. Il n'y a qu'une explication. Le funeste vote de la veille, apostasiant l'Évangile des Noces de Cana, loin d'inviter la sainte Vierge, lui avait signifié son congé.

Elle encombrait ! La Vierge Marie encombrait le Concile, qui l'invitait à sortir. Oh ! elle ne se l'est pas fait dire deux fois ! La terre n'a pas tremblé, la foudre n'est pas tombée sur Saint-Pierre. La Vierge Marie est sortie discrètement dans un profond silence ; seulement, si discrètement, dans un silence si profond, qu'elle n'a pas dit Vinum non habent, et les destins de la deuxième session ont été scellés. Quand on est un Concile oecuménique et qu'on fait sortir la sainte Vierge, on devrait au moins se rappeler qu'elle ne demande qu'à s'effacer, c'est assez connu, et qu'elle pourrait bien s'effacer trop. La sainte Vierge n'ayant rien dit, Jésus n'a rien fait ; l'eau est restée de l'eau, même pas de l'eau potable, de l'eau de toilette, toujours comme à Cana, et encore avec beaucoup de mauvais microbes dedans. Il y en avait de l'eau dans ces urnes... ! Elles en rendent depuis six semaines par deux mille robinets, la session va finir, et il y a des robinets qui trouvent qu'ils n'ont pas assez coulé ! Mais l'avis commun est que ça suffit comme ça. On a beau changer de robinet, c'est toujours de l'eau qui sort, et comme personne n'a plus le moindre espoir de voir sortir du vin, autant fermer tous les robinets.

Je pense que la sainte Vierge, quant à elle, se serait contentée de laisser le Concile barboter dans toute cette eau pas trop propre. Mais, au lieu de lui demander à genoux, dans une supplication solennelle, de prononcer le Vinum non habent, on l'a formellement déclarée gênante, embarrassante, encombrante, à la face de son Fils, elle, l'Épouse du Saint-Esprit ! Toujours quand on est un Concile oecuménique, on doit savoir que METTRE LA SAINTE VIERGE À LA PORTE EST UNE OPÉRATION QUI PEUT AVOIR DES SUITES, ET PEUT N'ÊTRE PAS RATIFIÉ PAR QUELQU'UN QUI LUI A OUVERT LES PORTES DU CIEL ; ON DOIT VOIR PLUS LOIN QUE LE BOUT DE SON NEZ, ET NE PAS SE FIGURER QU'ON A DROIT AU SAINT-ESPRIT COMME ÇA SUR COMMANDE, DU MOMENT QU'ON EST UN CONCILE.

Dominus autem irridebit vos. L'Esprit-Saint qui a couvert Marie de Son ombre, est aussi l'Esprit qui plane sur les eaux. De sorte que cette deuxième session n'a pas été seulement stérile, elle a été un marécage, par la juste démission de Dieu. L'armée ne s'est pas
débandée, elle a été arrêtée sur place, enlisée jusqu'aux genoux, chacun soulevant une jambe pendant que l'autre s'enfonçait, dégageant celle-ci et s'enfonçant de l'autre, avec des contorsions pareilles à celles des dindons que, dans les foires, on oblige à danser en les mettant sur des tôles surchauffées. Et pendant ce temps-là, l'Esprit-Saint, qui ne vient d'auprès du Père que s'Il est envoyé par le Fils, quem ego mittam vobis a Patre, attend dans le paradis. Qu'est-ce qu'il attend ? Que le Concile soit célébré comme au Cénacle, cum Maria Matre Jesu.

Voilà.... l'histoire mystique de la deuxième session ; c'est la seule histoire vraie. Je l'ai vécue, sans d'abord y rien comprendre, le coeur dans un étau. Nondum venit hora mea, Jésus n'a pas à avancer Son heure, la sainte Vierge ne L'en ayant point prié. Mais aussi haec est hora vestra ; vous aviez votre heure, que le Seigneur vous a laissée ; elle lui a servi à vous confondre, et maintenant elle est passée, il ne vous en sera pas accordé d'autre. Spes nostra, Salve !

A bientôt,... et que la mort nous trouve super hanc Petram.


Et en 2018, c'est encore le même coup que nous fait le Père François : on saupoudre le concile avec le St Esprit et la Sainte Vierge Marie pour faire avaler toutes les autres réformes.
Mgr Fellay aussi s'y connaît : une bonne croisade du rosaire pour faire accepter un rapprochement entre traditionalistes et conciliaires.


Revenir en haut
Gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2017
Messages: 309

MessagePosté le: Sam 17 Mar - 13:23 (2018)    Sujet du message: Comment la Fraternité Saint Pie X accepte le concile Vatican Répondre en citant

L’article incriminé est là :
http://fsspx.news/fr/le-lundi-de-pentecote-sera-desormais-consacre-a-marie-36222

L’article cautionne l’expression « l'Eglise pèlerine dans le temps », qui véhicule la prétendue ecclésiologie conciliaire

Et on a une conclusion de néo-FSSPX pur jus :

Mgr Lefebvre conclut en invitant à chanter les louanges de Marie Mère de l'Eglise et à se faire l'écho des désirs du pape. Plût au Ciel que Paul VI et le Concile se bornassent à de telles affirmations conformes à la Tradition de l'Eglise !


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:41 (2018)    Sujet du message: Comment la Fraternité Saint Pie X accepte le concile Vatican

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fidélité catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template