Fidélité catholique francophone Index du Forum Fidélité catholique francophone
Ce forum est un espace de discussion pour défendre la Foi Catholique à la suite de Mgr Marcel Lefebvre. Il n'est donc ni pour le ralliement à l'église conciliaire ni pour le sédévacantisme.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Revue de presse

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fidélité catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Viguerie


Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2017
Messages: 350

MessagePosté le: Sam 11 Fév - 07:30 (2017)    Sujet du message: Revue de presse Répondre en citant


François dénonce les congrégations “restaurationistes” qui attirent de nombreuses vocations par Candidus
     
A l’occasion d’une rencontre avec 140 supérieurs de congrégations masculines, le pape a exprimé son inquiétude devant ces instituts qui promeuvent la “rigidité”. Il a dénoncé le pélagianisme de ces congrégations religieuses qui prônent un retour à l’ascétisme et à la pénitence.

 
Et dire par Jean-Paul PARFU

que Mgr Fellay veut absolument signer avec François pour ne pas demeurer "Vagus", comme il aime à le répéter aux séminaristes, cela fait peur.
 
Mgr Fellay n'est pas idiot par Ennemond 2017-02-10 23:52:31     

Et il a des oreilles pour entendre et on ne peut pas dire qu'il ne fasse pas preuve de prudence. Il sait ce que le pape actuel a dit sur Luther, sur les divorcés remariés, sur les migrants et bien d'autres sujets. Vous imaginez bien qu'il ne partage pas tous ces scandales. On ne peut pas aspirer à une extrêmité, ni à une autre. Une régularisation n'est pas une invitation à avaler toutes les bêtises du cardinal Kasper. Même le cardinal Burke appelle cette reconnaissance canonique de ses voeux. Et pourtant, on peut difficilement trouver une personne qui aura eu davantage à se plaindre que lui des foudres pontificales. Vous imaginez bien qu'il ne dit pas cela pour que Mgr Fellay partage son triste sort. Ne pensez-vous pas que la situation est un peu plus complexe que vous ne la présentez ?
Ayez confiance.... par Pol 2017-02-11 07:11:03
Imprimer

....Mgr Fellay ne nous laissera jamais tomber, il faut simplement se mettre a sa place et tenter de comprendre qu'il fait pour le mieux ( en offensant certains qui ne peuvent voir sa situation)), que lui a parfaitement compris l'etat d'esprit de ses interlocuteurs, a des renseignements que nous n'avons pas, et demeure fidele a Mgr Lefebvre, a la Fsspx, la Fraternité-Pilote, sans laquelle d'autres organisations n'existeraient meme pas.
Depuis plus de 3 ans, on ne parle que de 'l'accord' ....imminent...eh bien, il faut etre patient... et n'oublions pas que cela ne depend pas de Mgr Fellay, ce n'est certainement pas lui qui a declenché cette Revolution massive et catastrophique, un bon Pretre me disait une fois que la Fsspx etait comme les marins au fond de la cale, pres des chaudieres, a colmater les trous dans la coque du navire, a faire marcher les pompes defectueuses qui ne peuvent pomper convenablement etc.
Rien a craindre, Me. Parfu, rien. Nous sommes en de bonnes mains.
Notre de Lourdes, priez pour nous. Mgr Lefebvre et Mgr de Castro-Mayer,priez pour nous et la Sainte Eglise.

 

 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 11 Fév - 07:30 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2017
Messages: 248

MessagePosté le: Sam 11 Fév - 10:00 (2017)    Sujet du message: Revue de presse Répondre en citant

Merci pour ces quelques jolies citations.

Le dernier est particulièrement symptomatique : en route pour la dictature saint Pie X !

- Il "a des renseignements que nous n'avons pas" : le seul renseignement que nous n'avons pas, c'est à quel point Menzingen est prête à diminuer le combat pour se faire accepter de Rome. Concernant Mgr Fellay, je dirais : "J’essaye de comprendre ce qu’il fait, mais ce n’est pas facile" (la phrase est de lui, à propos du pape)

- Au fond de la cale à colmater les trous, oui, mais de quel bateau et avec quel capitaine ? s'imagine-t-il que dans l'Eglise "officielle" personne d'autre que la FSSPX ne sache "entretenir une chaudière" ?


*****

Un extrait de la dernière interview de Mgr Fellay sur Radio Courtoisie  Embarassed :


Et donc, dans ce sens-là, que Rome soit d’accord qu’on discute, pour moi c’est capital. Ils ne sont pas seulement d’accord, ils nous disent : il faut qu’on discute. Et là aussi, il y a quelque chose de nouveau depuis maintenant un an et demi, deux ans. C’est une position qui s’affirme : Rome, dans ces discussions, ne cherche pas ou ne cherche plus à nous imposer, cette ligne moderne sur les points de l’œcuménisme, de la liberté religieuse, de Nostra aetate, et même de la réforme liturgique. Ces quatre points qui ont toujours été pour nous les grands chevaux de bataille, depuis 40-50 ans, depuis le début. Eh bien ! maintenant, tout d’un coup, on nous dit : « Oui il faut vraiment discuter sur ces points-là ». D’une part, on reconnaît qu’il y a eu des erreurs, des abus, des excès, on ne va pas jusqu’à dire que c’est le texte conciliaire qui est faux, mais on reconnaît qu’il y a quelque chose qui est faux. On reconnaît qu’il y a des ambigüités qu’il faut éliminer. Et Rome nous dit explicitement : « Ces discussions vont nous aider en cela ». On est un petit peu comme une espèce de catalyseur, pour essayer de purifier ce magma de pensées bizarres, fausses, mélangées, confuses. C’est un très bon point cela.

Mais il y a un autre élément dont je suis très étonné, très heureux en même temps, et j’aimerais voir, – j’espère qu’un jour cela va se manifester -, oui, voir que ce que je vais vous dire maintenant est vraiment non pas seulement la pensée d’une ou deux personnes, mais bien quelque chose qui s’impose comme étant la ligne de l’Eglise. Une petite phrase résume cette nouveauté, une petite phrase de Mgr Pozzo qui est notre interlocuteur à Rome, le secrétaire de la commission Ecclesia Dei, qui nous dit que ces questions comme l’œcuménisme, la liberté religieuse, même la réforme liturgique et Nostra aetate, ne sont pas des « critères de catholicité ». Qu’est-ce que cela signifie ces « critères de catholicité » ? Cela veut dire des éléments auxquels il est absolument nécessaire d’adhérer pour être catholique. Autrement dit, si ces points ne sont pas des critères de catholicité : vous avez le droit de penser et de dire autre chose, et cela ne fait pas que vous n’êtes plus catholique. Et cela, Mgr Pozzo l’a exprimé publiquement. C’est très important.


http://laportelatine.org/publications/entret/2017/170126_mgr_fellay_radio_c…


A relire avec le commentaire Eleison n°499  Idea :

Et c’est là que Don Juan eut une idée de génie ! Il dit à la jeune vierge qu’elle n’était pas comme les autres jeunes filles qu’il avait eues auparavant. Que sa résistance opiniâtre lui avait ouvert les yeux. Qu’elle seule pouvait lui guérir ses plaies (les désastres post-conciliaires) et le faire changer et se convertir pour de bon !
[...]
Ses nouvelles amies qu’elle avait choisies elle-même, des vierges folles, furent intoxiquées à la pensée d’un mariage de leur amie avec le Vice-Roi. Elles la convainquirent donc (Chapitre Général de 2012 et après) qu’il fallait l’épouser afin de le convertir et le sauver ! Elles dirent à la jeune vierge qu’elle pourrait transformer son mari, comme Ste Clotilde avait transformé Clovis. Elles lui dirent aussi que le seul désir de Don Juan d’être aidé par la jeune vierge était déjà une forme de conversion !


Revenir en haut
Viguerie


Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2017
Messages: 350

MessagePosté le: Jeu 16 Fév - 16:26 (2017)    Sujet du message: Revue de presse Répondre en citant

Mgr Benelli par Ennemond 2017-02-14 20:37:36  
Comme l'a indiqué Philippilus plus haut, c'est Mgr Benelli qui a d'abord utilisé cette expression "d'Eglise conciliaire" lorsqu'il a adressé à Mgr Lefebvre un document dans lequel il lui demandait de se soumettre à "l'Eglise conciliaire". C'était en 1976. Ensuite, l'expression a été parfois utilisée parfois par Mgr Lefebvre pour désigner ce qu'il y a d'humain et de mauvais parmi les hommes d'Eglise de son temps, sans jamais affirmer que la hiérarchie catholique était pour autant devenue étrangère à l'Eglise catholique. Cette dernière a comme été habitée par un corps étranger. C'est sans doute l'abbé Simoulin qui a donné la meilleure explication de cette réalité :

"Qu’est-ce en effet que l’Eglise conciliaire ? Rien d’autre que la défiguration de l’Église catholique par le Concile et ce qu’il y a d’étranger à l’esprit catholique dans l’esprit du concile. Sous ce que nous appelons l’Eglise conciliaire, demeure toujours l’Église catholique, notre mère, ensevelie, endormie et plus ou moins réduite au silence."

Que la Fraternité Saint-Pie X soit en règle canonique ou non, elle se trouve toujours soumise à l'Eglise catholique, à son chef, dans ce qu'il fait de bon, d'infaillible, quand il bénéficie des promesses faites par Notre Seigneur à saint Pierre, et ce malgré toutes les réformes qui s'avérèrent mauvaises (pas toutes cependant) et qui relèvent de ce corps étranger qu'on a dénommé "Eglise conciliaire". Mais, il faut admettre que cette réalité et ces termes sont complexes, au point que même Mgr Lefebvre s'est un jour emmêlé les pinceaux, en disant qu'il souhaitait rejoindre l'Eglise officielle, tout en affirmant qu'il ne s'agissait pas de l'Eglise réelle. Il est évident qu'il a fait dans son esprit une erreur d'utilisation en prenant l'Eglise officielle, tantôt pour l'Eglise catholique, tantôt pour "l'Eglise conciliaire".

"Quand le Bon Dieu le voudra, quand Il le décidera, nous rentrerons dans l'Eglise officielle, puisque l'on nous a jetés hors de cette Eglise officielle qui n'est pas l'Eglise réelle, une Eglise qui a été infestée de modernisme. (sermon du 27 juin 1980)"
Mgr Lefebvre a repris son analyse différemment un mois après par Ennemond 2017-02-14 21:04:26  
Cette conférence a été prononcée le 4 septembre 1987 en conférence privée par Mgr Lefebvre après avoir relaté son entrevue avec le cardinal Ratzinger le 14 juillet 1987. Il faut reconnaître que le fondateur de la FSSPX prononce des paroles très dures, qui tranchent avec le reste de ses analyses et qui, si elles ne sont pas entières, peuvent presque laisser la porte ouverte au sédévacantisme : "Ils quittent l'Eglise". Il est évident qu'il serait absurde de comprendre ainsi les propos de Mgr Lefebvre tant les mises en garde contre le sédévacantisme sont légion dans ses sermons, conférences et écrits par ailleurs. Mais évidemment, c'est à ce petit jeu là que jouent quelques blogeurs qui résument la pensée de Mgr Lefebvre a ce petit passage privé et qui n'est pas représentatif de toute la pensée de l'archevêque.
Il se trouve que le même Mgr Lefebvre a prononcé le 3 octobre 1987 un sermon à l'occasion de ses 40 ans d'épiscopats, dans lequel il relate la même entrevue avec le cardinal Ratzinger du 14 juillet 1987. Il n'y est pas question de n'avoir aucun rapport avec Rome. Bien au contraire, Mgr Lefebvre dit espérer une régularisation canonique :

Alors, je pense qu'il y a eu des instances fortes qui ont été faites auprès de Rome et c'est ainsi que jamais comme le 14 juillet, on nous a présenté des solutions qui sont extraordinaires.
Alors je pense qu'il y a un dialogue nouveau qui s’instaure. Priez, mes bien chers frères, priez pour que ce dialogue aboutisse à une solution qui soit pour le bien de l'Eglise. Nous ne recherchons pas autre chose. Nous ne recherchons pas le bien de la Fraternité. Il ne s'agit pas de la Fraternité, il s'agit du bien de l'Eglise, du salut des âmes, du salut des familles chrétiennes, du salut des Sociétés chrétiennes.
Alors nous espérons que dans ce climat nouveau qui s'est instauré depuis quelques semaines, eh bien des solutions nouvelles pourront surgir. C'est un petit espoir. Oh, je ne suis pas d'un optimisme exagéré, parce que précisément ces deux courants qui s'opposent, il est bien difficile de les accorder.
Mais si Rome veut bien nous donner une véritable autonomie, celle que nous avons maintenant, mais avec la soumission... nous voudrions l'avoir, nous l'avons toujours souhaité : être soumis au Saint-Père. Il n'est pas question de mépriser l'autorité du Saint-Père, au contraire, mais on nous a comme jetés dehors parce que nous étions traditionalistes.
Eh bien, si comme je l'ai si souvent demandé, Rome accepte de nous faire faire l'expérience de la Tradition, eh bien, il n'y aura plus de problème. Nous serons libre de continuer le travail que nous faisons maintenant, comme nous le faisions maintenant, sous l'autorité du Souverain Pontife.
Vous avez la version audio ici.
Mgr Lefebvre n'était pas schyzophrène. Les auditoires sont différents, les contextes aussi. Il semble qu'il faille lire ces deux interventions relatives au rapport de la même entrevue avec le cardinal Ratzinger à l'aune de ce qui fut toujours l'attitude de Mgr Lefebvre : refus des nouveautés qui rompent avec la Tradition, refus de rompre avec l'Eglise et ses pasteurs légitimes.


Certes par Jean-Paul PARFU 2017-02-14 22:05:15
Mais il y a eu le 5 mai 1988.
Que se passera t-il lorsque la FSSPX voudra consacrer un nouvel évêque ?  


Ces points sont prévus par Ennemond 2017-02-14 22:47:28  
Imaginez-vous que Mgr Fellay n'ait pas songé à cet aspect en affirmant ceci ?

"En soi, vous ne pouvez pas imaginer quelque chose de mieux que ce qui nous est offert là. Et l’offre est telle que vous ne pouvez pas penser que c’est un piège." (Mgr Fellay, 24 août 2016)

Pendant 16 ans de discussions, la pérennité de l'épiscopat transmis par Mgr Lefebvre aurait donc été oublié ? Quand Mgr Fellay demande à ce que la FSSPX continue à fonctionner telle qu'elle est aujourd'hui, c'est évidemment pas en lui retirant ses évêques, ou en les remplaçant par des gens parachutés de l'extérieur. Si tel était le cas, il n'y aurait pas grand monde (à commencer par Mgr Fellay et l'abbé Schmidberger) pour souligner les intérêts de la prélature proposée.

 [réponse] par Miserere 2017-02-14 23:01:23  
Rappels sur les conditions que Mgr Lefebvre a données jusqu'à sa mort pour pouvoir se rallier à la Rome actuelle :
1. Un Pape parfaitement catholique (Lettre aux futurs évêques, 29 août 1987, Itinéraires 325 p 67). Ce n'est pas encore le cas de François, qui n'a pas renié les erreurs, voire hérésies…
2. Que la hiérarchie actuelle recouronne Notre-Seigneur Jésus-Christ. (Conférence à Flavigny, décembre 1988, Fideliter 68 p 16) . C'est notre « vraie opposition fondamentale » avec le Vatican : la royauté sociale de Notre-Seigneur Jésus-Christ. (Sel de la Terre 8 p 12)
Actuellement, aucun changement : le Vatican continue de prôner la séparation de l’Église et de l’État, le droit commun pour toutes les religions à égalité, ...
3. Que la hiérarchie actuelle reconnaisse et applique les encycliques contre les erreurs modernes d'avant Vatican II :
- libéralisme : Mirari vos de Grégoire XVI
- laïcisme : Quas primas de Pie XI
- liberté religieuse , faux œcuménisme : Mortalium animos de Pie XI ...
(Article « Je poserai mes conditions à une reprise éventuelles des colloques avec Rome », Fideliter 66, p 1 )
4. Que Rome accepte à nouveau le serment anti-moderniste. (Fideliter 66) Et que l'on ne soit pas obligé de faire le serment de 1989, où le paragraphe 3 oblige le prêtre à adhérer au magistère conciliaire.
(Profession de foi - Serment de fidélité)
En 2001, Rome n'exigeait que cette seule contrepartie à une reconnaissance canonique : que les prêtres de la FSSPX fassent ce serment. (voir Cor unum 68, p 1,2)
Mgr Lefebvre a toujours dit que c'était impossible. (Fideliter 70 p 16, 73 p 12, 79 p 4)
5. Pouvoir continuer à refuser et critiquer les innovations conciliaires (Nouvelle messe, nouveau catéchisme, nouveau code de droit canon, ...) ; même si cela peut se négocier en théorie(comme dans les statuts du Bon Pasteur), en pratique, c'est impossible une fois ralliés (expérience du même Institut du Bon Pasteur).
Mgr Lefebvre y tenait : « S'ils nous demandent de ne plus condamner l'erreur, ils nous demandent par le fait même de ne plus dire la vérité. C'est impossible. Cela se tient. » (COSPEC 3 novembre 1987)
Cette leçon s'est toujours vérifiée depuis 1988 : « Après le ralliement, la liberté de critique est perdue ». (Fideliter 80 p 5, 75 p 18, 79 p 3, 86 p 7



Il en manque ! par Ennemond 2017-02-14 23:15:12  
Au cours de sa vie, Mgr Lefebvre a donné plusieurs conditions pour la régularisation de la FSSPX. Elles ont varié au cours du temps et il n'en a jamais fait des exigences sine qua non. Certaines qui étaient d'abord demandées étaient ensuite abandonnées par le même Mgr Lefebvre lui-même. Il a par ailleurs signé en mai 1988 sans attendre qu'aucune de ces conditions que vous avez énumérées ne soit réuni. En 1985, les conditions envoyées à Rome étaient la levée des sanctions et la libération du missel tridentin (correspondant aux préalables de 2000). Cette réalité est due au fait que Mgr Lefebvre était d'abord un pragmatique et non un doctrinaire. Il a demandé la fidélité à ses successeurs, certain qu'ils n'abandonneraient pas la liturgie et la doctrine traditionnelle, ce qu'ils n'ont jamais délaissé. En tout cas celui qui a travaillé à l'établissement de cette liste a fait une piètre besogne. Car s'il voulait lister toutes les conditions, pensées, suggestions que Mgr Lefebvre a émises au cours de sa vie en les mettant bout à bout, il y en a d'autres, que j'ai en tête et qui ne sont pas retranscrites ici. Il faut continuer à lire l'oeuvre du fondateur de la FSSPX !

Ce que vous ne semblez pas comprendre par Jean-Paul PARFU 2017-02-15 14:11:52  
C'est que François se moque des accords signés ou des règles.
Lorsque la FSSPX aura signé, à la première occasion, il tentera de démolir la FSSPX. Il le fera en ne respectant pas les accords, en nommant telle ou telle personne à la tête de la Fraternité, comme il l'a fait pour les Franciscains et pour l'ordre de Malte.
Il divisera ainsi la Fraternité entre les pro-autorités légitimes de la Fraternité et les pro-nommés par François. Et c'en sera fini de la FSSP


 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:42 (2017)    Sujet du message: Revue de presse

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fidélité catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template