Fidélité catholique francophone Index du Forum Fidélité catholique francophone
Ce forum est un espace de discussion pour défendre la Foi Catholique à la suite de Mgr Marcel Lefebvre. Il n'est donc ni pour le ralliement à l'église conciliaire ni pour le sédévacantisme.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Un moment décisif - Lettre du directeur du Séminaire Saint-T

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fidélité catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mikaël


Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2017
Messages: 345
Localisation: Genève

MessagePosté le: Ven 8 Juin - 08:56 (2018)    Sujet du message: Un moment décisif - Lettre du directeur du Séminaire Saint-T Répondre en citant

Après le sermon de Mgr Fellay au pèlerinage de Chartres, C'est au tour de M. l'abbé Yves Le Roux, directeur du séminaire de la FSSPX aux États Unis, de nous présenter l'esprit qui va dominer le chapitre à venir . Sa lettre est révélatrice : "il faut rentrer dans l'ordre", "le retour à la norme est impérieux",  " les fidèles doivent cesser de juger" , "la FSSPX ne vit pas qu'en rapport avec la crise"  et bien sûr "pas de panique" .... le Titanic coule dans la paix ! 


A lire attentivement pour admettre que ce n'est pas  la résistance qui invente des fables pour inquiéter inutilement tout le monde. Tous les motifs qui éloignent les bons fidèles de la FSSPX se trouvent dans cette lettre.  


https://fsspx.news/fr/content/38458

Citation:
En peu de mots Notre Seigneur Jésus-Christ révèle aux hommes la nature intime de Dieu et notre adoption divine : « Mon Père et votre Père ».

Pour autant, cette vocation ne saurait conduire l’homme à s’affranchir des lois qui contraignent sa nature et veillent à son fragile équilibre. C’est ainsi qu’il doit respecter et se soumettre à la loi de l’Incarnation, dans laquelle Dieu s’est fait homme sans rien perdre de sa dignité, pour que l’homme puisse participer à Sa vie intime, sans toutefois s’affranchir de ses propres limites.

Ce rappel de la condition humaine est essentiel car depuis la chute originelle, l’homme est constamment attiré par l’excès. Or, si l’infini de Dieu Lui permet de ne rien mesurer pour lui-même, l’homme, créature finie, ne peut s’inscrire dans la démesure, sans dévier de sa nature.

Cette déviance s’observe particulièrement dans les périodes de crise, quand les repères s’estompent les uns après les autres et que les fondations vacillent. Peu à peu aveuglé et désorienté par le tourbillon des erreurs environnantes, l’homme est conduit à juger et à ne se déterminer qu’en fonction des effets de la crise. Or, celle-ci n’étant que la négation et la destruction de l’ordre, elle ne peut constituer la base d’un jugement droit : il faut pour cela revenir à l’ordre. Et ce retour devient plus impérieux encore quand la crise n’ébranle pas seulement un individu, mais remet en cause les fondements mêmes d’une société.

L’histoire de l’Eglise montre que tous les ordres religieux sont nés d’une crise. Mais la crise ne saurait constituer l’ADN de la vie des consacrés : elle n’est que l’occasion providentielle de leur éclosion. L’essence de l’ordre est évidemment d’une toute autre nature. Ainsi, pas plus que l’ordre de saint Dominique ne se définit par sa lutte contre l’hérésie cathare, la Fraternité Saint-Pie X ne saurait être réduite à sa lutte essentielle et nécessaire contre les erreurs du temps présent. Si la crise devenait par malheur la seule raison de son existence, la Fraternité Saint-Pie X disparaîtrait à court terme, sans avoir œuvré à l’établissement du Règne du Christ par la sainteté des prêtres. Car telle est bien l’essence de la vie de cette Fraternité Sacerdotale : l'immolation de ses prêtres à la gloire de Dieu le Père sur l’autel de la sainte messe. Regnavit a ligno Deus,Dieu règne par la Croix comme nous le rappelle le Vexilla Regis.
Aussi, plus la crise de l’Eglise s’intensifie, plus ses fondements doctrinaux sont ébranlés, plus Satan espère que l’homme soit fasciné par ces mouvements sans précédents et perde ses repères, plus la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X doit demeurer fidèle à sa vocation particulière reçue de son fondateur Mgr Lefebvre : veiller à la sainteté du prêtre, homme de la messe et donc du calvaire. Et prétendre que la Fraternité Saint-Pie X, née de la crise progressiste, doit se déterminer en fonction de l’évolution de cette dernière serait une lourde et funeste erreur.

Or, si l’on observe le vent de panique qui a pu saisir ces derniers mois certains d’entre nous, une tentation de démesure semblerait vouloir s’installer à la veille du nouveau chapitre électif de notre Société religieuse. Chacun donne son avis, échafaude ses plans, pronostique, critique à tout-va, crie haro sur le baudet : ne serait-il pas temps de revenir à un peu de raison ?

Cette démesure porte la signature démoniaque de l’esprit égalitaire issu de la Révolution où chacun s’érige en autorité souveraine. Cette crise de l’autorité n’est en fait que le refus farouche de toute paternité et particulièrement de la Paternité divine. Elle est aussi celle du refus de l’enracinement nécessaire de l’homme, être dépendant et soumis par nature.

Il est nécessaire de ne pas se laisser entraîner par cette démesure et de conserver le cap dans cette tempête. Il suffit de regarder la réalité en face : à une époque où l’Eglise et le monde traversent une crise profonde et durable, notre jeune Société religieuse n’a pas encore fêté ses cinquante ans. Ce qui, pour un ordre religieux, correspond à l’âge de l’adolescence ; âge fragile entre tous où la croissance s’opère parfois de manière un peu désordonnée et génère de réels déséquilibres. Il ne faut donc pas s’étonner de certaines dysharmonies mais y apporter remède. Et, au risque de se répéter, il n’y a pas d’autre remède que se ressourcer à l’esprit qui a présidé à la fondation de l’œuvre.

Lorsque la crise essaie de nous entraîner dans son tourbillon, il faut en effet s’en sortir par le haut en recourant aux principes et tout particulièrement en respectant la règle suprême de la paternité, clef de voûte de toute société. C’est en vivant en fils, en s’enracinant dans la paternité divine que nous travaillerons, prêtres et fidèles, chacun à notre place, à la fidélité de la Fraternité Saint-Pie X à sa vocation.

Aussi prions pour les prêtres afin qu’ils tiennent leur place, vivant d’obéissance sans s’arroger des pouvoirs qui ne leur appartiennent pas, particulièrement celui de juger à tout crin. Qu’ils développent au contraire une vie sacerdotale intense faite de fidélité à leur vie de prière, de renoncement et de dévouement auprès des âmes.

Espérons que les fidèles fortifient de leur côté leur vie de prière et qu’ils n’omettent pas de réciter une prière quotidienne à l’intention de notre prochain Chapitre. Qu’ils écoutent le message de Notre-Dame à Fatima sur la nécessaire pratique de la pénitence par la fidélité au devoir d’état. Qu’ils développent également un esprit de dévouement envers leurs prêtres et leurs paroisses.

Un Chapitre électif dans une société religieuse est un moment important qui ne peut être traité comme un tiercé sur lequel les paris sont ouverts. Cet événement est solennel pour une société religieuse car il est un moment particulier de grâce au cours duquel la fidélité aux statuts doit être renouvelée. Il doit permettre une plus grande union des membres sous la dépendance hiérarchique. C’est un temps où l’armée se reprend et se remet en ordre de bataille pour affronter les combats qui l’attendent.
Demandons dès maintenant la grâce d’éviter la démesure, les invectives, les procès d’intention et la formation de partis ou de clans pour revenir tout simplement à la fidélité à la règle.
Il s’agit de prendre résolument parti pour que le Règne social du Christ s’établisse par le Règne sacerdotal du Christ.
Nous confions à votre bienveillance ordinaire et particulièrement à vos prières, notre Fraternité que nous aimons d’un cœur filial afin qu’Elle soit toute dédiée au service de la royauté du Christ dans l’Eglise, dans le monde et dans les familles et que son Fondateur, notre Père dans la foi, notre vénéré Mgr Lefebvre, la garde.

In Christo sacerdote et Maria.
Abbé Yves le Roux







Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 8 Juin - 08:56 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Joseph


Hors ligne

Inscrit le: 16 Oct 2017
Messages: 135

MessagePosté le: Ven 8 Juin - 12:44 (2018)    Sujet du message: Un moment décisif - Lettre du directeur du Séminaire Saint-T Répondre en citant

On remarquera plusieurs éléments qui peuvent nous aider à saisir le message à peine caché de l'abbé Le Roux.

1) ce texte est directement publié sur le site officiel de Menzingen. Il a donc reçu l'aval sinon même les encouragements de Mgr Fellay. Signe que Mgr Fellay souhaite mettre en avant le directeur du séminaire de Winona pour le chapitre à venir et en faire un potentiel successeur ?

2) L'abbé Le Roux commence son texte en insistant sur paternité divine de laquelle découle la paternité humaine (et celle du supérieur de la FSSPX). Là encore c'est un soutien à peine voilé que le directeur de Winona apporte à Mgr Fellay et à sa paternité. Abbé Le Roux électeur de Mgr Fellay ou mieux encore abbé Le Roux fils spirituel légitime de Mgr Fellay ?

3) ce qui est certain c'est que l'abbé Le Roux reconnaît le chaos dans la FSSPX mais n'en voit pas la cause.

A suivre !


Revenir en haut
Fides


Hors ligne

Inscrit le: 25 Fév 2018
Messages: 18
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven 8 Juin - 15:38 (2018)    Sujet du message: Les pronostics du prochain chapitre Répondre en citant

A cette heure, l'abbé le Roux fait le forcing mais il n'a aucune chance malgré ses nombreuses tournées en France à chaque occasion possible (les dollars ne semblent pas lui faire défaut).

Cependant dans le silence l'abbé Stehlin s'active pour pousser la candidature de l'abbé Pagliarani, recteur du séminaire de La Reja. Don Davide a de très nombreux soutiens parmi les capitulants et n'a pas apprécié le directoire sur les mariages. Il a dû se taire sous la pression suisse.


Revenir en haut
Mikaël


Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2017
Messages: 345
Localisation: Genève

MessagePosté le: Ven 8 Juin - 18:00 (2018)    Sujet du message: Un moment décisif - Lettre du directeur du Séminaire Saint-T Répondre en citant

L'abbé Stelhin est lui aussi favorable à un accord pratique, dans la mesure où une normalisation pourrait ouvrir un plus grand champ d'apostolat à la FSSPX, mais il voudrait limiter au maximum les concessions faites à Rome. Ce serait également la ligne tenue par Mgr de Galarreta et son poulain l’abbé Pagliarani.

Dans tous les cas (ligne Fellay ou ligne Galarreta), on ne reviendra pas au principe que Mgr Lefebvre avait pourtant exprimé et fermement défendu : tenir sur la doctrine, et attendre la conversion du pape.

Sauf un miracle, on risque donc d’assister à la compétition de clans… en réalité d’accord sur l’essentiel !

Chapitre FSSPX 2018 : la bataille des accordistes ?


Revenir en haut
Viguerie


Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2017
Messages: 522

MessagePosté le: Ven 8 Juin - 20:43 (2018)    Sujet du message: Lettre du directeur du Séminaire Saint-T Répondre en citant

Mikaël a écrit:
L'abbé Stelhin est lui aussi favorable à un accord pratique, dans la mesure où une normalisation pourrait ouvrir un plus grand champ d'apostolat à la FSSPX, mais il voudrait limiter au maximum les concessions faites à Rome. Ce serait également la ligne tenue par Mgr de Galarreta et son poulain l’abbé Pagliarani.

Dans tous les cas (ligne Fellay ou ligne Galarreta), on ne reviendra pas au principe que Mgr Lefebvre avait pourtant exprimé et fermement défendu : tenir sur la doctrine, et attendre la conversion du pape.

Sauf un miracle, on risque donc d’assister à la compétition de clans… en réalité d’accord sur l’essentiel !

Chapitre FSSPX 2018 : la bataille des accordistes ?

Tout à fait d'accord avec Mikaël, la lettre de l'abbé Leroux vient à point pour montrer que la bagarre a commencée ça ressemble beaucoup aux luttes que se livrent les partis politiques.

FSSPX news pour endormir nous ressert l'interview de l'abbé Thouvenot chargé de la préparation du chapitre de février dernier. Ils prennent les fidèles pour des naïfs.
Il va être curieux d'observer la lutte que vont se livrer les futurs dauphins.
Il faut se méfier, l'hôte de Menzingen a plus d'un tour dans son sac. Il peut envisager de laisser son trône à l'un de ses poulains qui lui acceptera la prélature et si ça tourne mal il s'en lavera les mains et restera blanc comme neige.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:27 (2018)    Sujet du message: Un moment décisif - Lettre du directeur du Séminaire Saint-T

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fidélité catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template