Résistance catholique francophone Index du Forum Résistance catholique francophone
Ce forum est un espace de discussion pour défendre la Foi Catholique à la suite de Mgr Marcel Lefebvre. Il n'est donc ni pour le ralliement à l'église conciliaire ni pour le sédévacantisme.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

revue de presse qui déborde...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Résistance catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
axel thienpont


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2017
Messages: 32
Localisation: France

MessagePosté le: Ven 17 Fév - 13:18 (2017)    Sujet du message: revue de presse qui déborde... Répondre en citant

16 février 2017
[Peregrinus - Le Forum Catholique] Eglise conciliaire

 
SOURCE - Le Forum Catholique - 14 février 2017 
 

Il me semble que cette expression d'Eglise conciliaire peut s'employer dans au moins trois sens différents. 

 
1° Le premier sens est strictement chronologique et historique. L'Eglise conciliaire, ou post-conciliaire, est l'Eglise des années ou des décennies qui ont suivi l'événement conciliaire dont il est difficile de nier qu'il revêt une importance capitale. Il y a incontestablement à ce titre une Eglise conciliaire comme il y a une Eglise médiévale. 
En ce sens, tous nous appartenons sans aucun doute à l'Eglise conciliaire. 

 
2° Le deuxième sens est davantage sociologique et renvoie plutôt aux éléments qui, dans l'Eglise de l'époque considérée, entretiennent le plus fort rapport de conformité à cet événement conciliaire.  
L'Eglise conciliaire est alors l'Eglise en tant qu'elle correspond aux tendances identifiées comme conciliaires. 
Il me semble que ce deuxième sens est lui aussi parfaitement justifié dans la mesure où il existe bel et bien des tendances, des pratiques, voire des mouvements organisés qui portent la marque du bouleversement consécutif au dernier Concile. 
En ce sens, sont éminemment conciliaires le pontificat actuel ou le cardinal Kasper ; les traditionalistes quant à eux relèvent de l'Eglise conciliaire dans la mesure où ils entretiennent avec elle, sous des modalités diverses, un rapport d'opposition qui les rend, d'une manière originale, typiques de leur époque. 

 
3° Le troisième sens est en quelque sorte théologique, il touche à la nature de l'Eglise, et il est certainement beaucoup plus difficilement acceptable : l'Eglise conciliaire serait l'Eglise nouvelle issue du dernier Concile, qui romprait à des titres divers avec l'Eglise catholique. 
Ce troisième sens peut faire l'objet d'une interprétation progressiste et d'une interprétation traditionaliste : dans le premier cas, l'Eglise conciliaire est une sorte d'horizon d'attente, un projet à réaliser en "faisant Eglise", dans le second, l'Eglise conciliaire est un monstre qui tend dans les faits à se substituer à l'unique Eglise fondée par Jésus-Christ. 
Il s'agit, dans un cas, de fonder une nouvelle Eglise, dans l'autre, de refuser à l'Eglise réelle sa qualité.  
Dans les deux cas, on tend à supprimer l'Eglise.  

 
C'est à cause de la troisième acception que l'usage de l'expression est devenu périlleux et risque de conduire à des malentendus et à des contresens.  
Mais il me semble également que ce n'est pas nécessairement à la lumière de ce troisième sens qu'il faut lire tous les usages qui ont pu en être fait de manière légitime pour refuser l'attitude d'une part considérable des membres de l'Eglise. 

 
Peregrinus 







[Candidus - Le Forum Catholique] Votre attitude démontre la nécessité d'une régularisation de la FSSPX

SOURCE - Candidus - Le Forum Catholique - 15 février 2017

Vous et moi avons quasiment le même âge. Nous étions adolescents lorsque Mgr Lefebvre a commencé à faire parler de lui dans l'Église. A cette époque, il n'y avait aucune ambiguïté : les traditionalistes ne demandaient qu'une seule chose : qu'on les laisse faire en paix "l'expérience de la Tradition", et cela leur fut refusé. 
    
La condamnation de 1976 fut douloureuse pour ces catholiques qui étaient encore très romains, voire de tradition ultramontaine. Puis Jean-Paul II est venu et après un moment d'optimisme (visite canonique du cardinal Gagnon) où l'on a cru que la situation allait se rétablir et que l'on obtiendrait la possibilité de faire cette "expérience", on a dû déchanter. La situation de l'Église ne s'améliorait que marginalement, et une série d'actes problématiques tel que celui d'Assise furent à l'origine des consécrations de 1988 et des excommunications. 
    
Plus encore que les actes et enseignements problématiques de Jean-Paul II, ce qui a entraîné l'évolution du monde traditionaliste fut l'apparition d'une nouvelle génération. Des néo-tradis qui n'avaient aucune expérience de la romanité, qui ne savaient qu'abstraitement que l'Église était fondée sur un ordre canonique objectif. 
    
Ces néo-tradis ont grandi dans une Tradition assiégée. Ils ont vécu en vase clos, ont fréquenté les "écoles de la Tradition", les mouvements de jeunes de la Tradition, etc. Insensiblement ils se sont habitués à se passer de Rome et à vivre dans une paisible et réconfortante autarcie. La Tradition est devenue un microcosme où l'on grandissait ensemble, se mariait ensemble et partageait les même codes vestimentaires et sociologiques. Rome était considérée comme l'ennemi et la marginalité canonique comme un bien qui nous permettait de "vivre notre vie". C'est là le côté paradoxalement très "moderne" de la Tradition : l'individualisme et la revendication autonomiste, le refus de la dépendance. 
    
Les Tradis avaient tout : des séminaires, des couvents et monastères, des écoles et universités, des mouvements de jeunesse, des maisons de retraite et des évêques pour pérenniser l'ensemble. 
    
Dans ce cas, pourquoi s'embarrasser d'une reconnaissance canonique qui ne pouvait que troubler la quiétude de notre train-train ecclésial ? 
    
Et pour justifier ce résistancialisme, on a avancé que seulement après la "conversion" de Rome (mais y croyait-on vraiment ?) on réintégrerait le cadre de la légalité canonique. 
    
La "conversion" de Rome, cela signifiait : l'imposition du VOM et le banissement du NOM, l'anathématisation du Concile Vatican II, de nombreuses "décanonisations", le retour à l'ancien code de droit canonique, etc. Exigerait-on l'exhumation de Paul VI, Jean-Paul Ier et Jean-Paul II pour jeter leurs cadavres dans le Tibre ? Cela n'était pas clairement précisé... 
    
Le mouvement traditionaliste était sur le point de tomber dans un piège mortel : l'autocéphalie. Mais la Providence veillait. Elle connaissait la ferveur de ces fidèles et la souffrance déstabilisatrice qu'avaient endurée leurs pères de la part d'un monde et d'une Église qui leur étaient hostiles depuis les années 60. Mgr Fellay a fini par percevoir le danger qui menaçait sa Fraternité et la personnalité atypique du nouveau pontife (vaste sujet) a fait le reste. 
    
Voilà rapidement esquissé comment je vois les choses. 


Revenir en haut
AIM
Publicité






MessagePosté le: Ven 17 Fév - 13:18 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
axel thienpont


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2017
Messages: 32
Localisation: France

MessagePosté le: Ven 17 Fév - 13:27 (2017)    Sujet du message: revue de presse qui déborde... Répondre en citant

La pression monte sur Mgr Fellay comme les eaux du barrage d'Oroville...


Mais face à cela, quid du "pragmatisme" même américain?
Des cathos américains demandent à Trump une enquète sur la démission de Benoit: elle aurait été forcée par Soros et Cie, via Clinton et Obama...


D'ici que cela soit un prétexte pour Menzingen de faire augmenter la température des grenouilles, en retardant l'acceptation d'un "tampon", tout est possible...


Les "ralliés non encore ralliés" ci-dessus n'envisagent pas une seule seconde que même si le pape François démissionne ou est démissionné, cela ne changera rien à la néo-église romaine de droit canonique 1983....


Il faudra de toute façon attendre un pape qui "renonce à cette église"...


Revenir en haut
AIM
Gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 10 Jan 2017
Messages: 31

MessagePosté le: Sam 18 Fév - 13:36 (2017)    Sujet du message: revue de presse qui déborde... Répondre en citant

Je suis très heureux d'entretenir avec l'Eglise conciliaire, sous des modalités diverses, un rapport d'opposition qui me rend d'une certaine manière typique de mon époque. En français : la Providence nous donne comme devoir de refuser d'entrer dans l'Eglise conciliaire.

Il y a certainement deux causes historiques à Vatican II :
- beaucoup de catholiques expérimentaient un faux irénisme, tout en continuant à croire à la foi et la morale chrétiennes, 
- des opérations plus agressives, avec des ennemis de la religion qui ont infiltré les rangs de l'Eglise, puis avec des irrégularités dans le Concile, et diverses injustices envers ceux qui ne veulent pas négocier avec l'erreur.

Si on s'en tient à la première, alors pourquoi pas rallier, la bonne foi des gens et le droit de l'Eglise va faire le reste.
Si on s'arrête à la seconde, on tombe dans une vision binaire, avec des gentils et des méchants, mais comme nul n'est parfaitement gentil ou méchant, on perd également ses repères.

Je ne vois nullement une compréhension d'ensemble de ces deux aspects dans l'analyse de Peregrinus.


Sur la conversion de Rome, "Candide" a, malgré lui, assez raison : La conversion de Rome inclut évidemment l'imposition du VOM et le banissement du NOM, l'anathématisation du Concile Vatican II, le retour à l'ancien code de droit canonique, certaines "décanonisations", etc. (Sans idée de vengeance !)

Le plus drôle est que c'est avec l'idée de prélature personnelle que le risque d'autocéphalie prend tout son sens.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:26 (2017)    Sujet du message: revue de presse qui déborde...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Résistance catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template