Fidélité catholique francophone Forum Index Fidélité catholique francophone
Ce forum est un espace de discussion pour défendre la Foi Catholique à la suite de Mgr Marcel Lefebvre. Il n'est donc ni pour le ralliement à l'église conciliaire ni pour le sédévacantisme.
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Aveux convergents sur le ralliement de la FSSPX

 
Post new topic   Reply to topic    Fidélité catholique francophone Forum Index -> résistance catholique -> résistance catholique
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Mikaël


Offline

Joined: 04 Jan 2017
Posts: 400
Localisation: Genève

PostPosted: Tue 18 Sep - 14:52 (2018)    Post subject: Aveux convergents sur le ralliement de la FSSPX Reply with quote

Aveux convergents des abbés de Tanouärn (IBP) et Celier (FSSPX) : Le ralliement de la Fraternité à Rome... c'est déjà fait !


Résumé de l'entretien par nos soins : 


Le « CLUB DES HOMMES EN NOIR »
12 SEPTEMBRE 2018 – L’Homme Nouveau
__________________________________


TRANSCRIPTION DE LA FIN DE LA VIDEO (mise en ligne sur Youtube : https://youtu.be/6Bhmppt3IjM )
 
NB : la transcription a dû tenir compte des conditions de l’émission, conversation à cinq personnes fréquemment interrompue par les digressions des uns et des autres : on a donc éliminé certaines redondances ou circonlocutions verbales, lorsqu’elles n’altèrent pas le sens du propos. Les ajouts entre parenthèses italiques éclairent le contexte ou apportent des précisions utiles à la compréhension.
Nous avons surligné en rouge les passages les plus importants. 
_____________________________________





(à partir de la mn 45:30)


(A propos de la nouvelle équipe constituant le Conseil général élu par le Chapitre) 



Abbé G. de Tanouärn : (…) Je ne crois pas que cette élection soit un non-événement (…). Il y a la possibilité d’un changement de cap, en particulier dans la politique « accordiste » ou « non accordiste » avec Rome.
Et là, Mgr Alfonso de Galarreta (…), Premier Assistant (…), a sur ces questions des opinions qui ne sont pas secrètes (…) et qui sont des opinions de très grande prudence.
L’équipe précédente a été accusée (…) de vouloir aller trop vite dans l’accord. L’équipe qui vient d’être élue (par le Chapitre) est une équipe qui veut manifestement ralentir (…), au moins ralentir le processus d’intégration de la Fraternité dans l’Eglise.
Le paradoxe (…), c’est que sans qu’ils aient rien demandé, le pape François (…) est en train de leur donner la communion (avec l’Eglise) par morceaux, et sans contrepartie.
Au nom de l’Année de la miséricorde, il leur a donné le droit de confesser, (de conférer)  l’extrême-onction, puis de faire des mariages, bref la pratique sacramentelle (…) des prêtres de la Fraternité Saint-Pie X est aujourd’hui tout à fait légitime dans l’Eglise, et légitimée par le pape lui-même (…).
(…) 
François (…) est le pape qui fait le plus pour la Fraternité Saint-Pie X dans l’Eglise.
(…) 


(au sujet de la communion ecclésiale accordée « par morceaux »)


Je ne suis pas sûr que la Fraternité Saint-Pie X demande davantage que ce qu’elle a obtenu aujourd’hui du pape François, et c’est cela qui est amusant, c’est qu’on a une (nouvelle) équipe qui ne veut plus faire d’accord, mais l’accord a été fait !... et finalement tout le monde est bénéficiaire dans cette affaire : ceux qui disent « on ne fera pas d’accord » peuvent continuer à le dire, parce que de toute façon l’accord existe, concrètement, pratiquement.
Un prêtre, c’est l’homme qui donne les sacrements, et les sacrements peuvent être donnés en toute légitimité, aujourd’hui, par la Fraternité Saint-Pie X dans l’Eglise.


Abbé G. Célier : Je précise bien que cette nouvelle équipe ne s’est aucunement opposée à ces nouvelles facilités (…). Je pense que le processus va continuer, c’est-à-dire qu’effectivement, il y aura toujours des discussions avec Rome, et que si le pape François est dans le même état d’esprit, on pourra lui demander d’autres choses, et il les lâchera… je ne sais pas, je ne sais ce qu’on va lui demander (…)


Abbé G. de Tanouärn (évoquant en outre la reconnaissance au bénéfice de la Fraternité de la compétence de première instance pour les cas judiciaires relevant de son fonctionnement interne)
(…) C’est quand même un changement considérable !

Abbé G. Célier :  (c’est pourquoi si l’on veut comparer)  la nouvelle équipe (à l’ancienne), le résultat pratique est à peu près le même


Notre commentaire : 


O paradoxe ! Tandis que Menzingen fait profil bas sur les turpitudes de l'Eglise conciliaire, comme si l'on voulait ménager le pape François, c'est de la bouche même des ralliés (abbé de Tanouärn) et de leurs amis "accordistes" de la FSSPX (abbé Celier, par exemple) que sort désormais la vérité sur la position exacte de la Fraternité vis-à-vis de Rome.
 
Il n'y a plus à attendre qu'un accord officiel soit conclu... puisque l'accord existe en fait depuis la fin 2015. Mais ce n'est pas vraiment un "accord"... puisque le pape a agi seul en conférant unilatéralement la juridiction (par morceaux, sacrement par sacrement) à la Fraternité : celle-ci n'a rien demandé, elle s'est contentée de remercier  !
 
Il suffisait d'y penser !
 
Les choses sont donc très bien comme elles sont, dans le jeu subtil d'un "je t'aime-moi-non-plus" : les "résistants internes" croient sincèrement que la nouvelle équipe élue en juillet leur évitera le ralliement tant redouté, et les bons fidèles, abusés par ce théâtre auquel ils ne comprennent rien, espèrent qu'ils resteront  dans le combat de Mgr Lefebvre en suivant docilement leurs pasteurs ! 


Mais est-ce ainsi qu'on croit tromper Dieu lui-même ?!




Last edited by Mikaël on Thu 20 Sep - 09:16 (2018); edited 11 times in total
Back to top
Publicité






PostPosted: Tue 18 Sep - 14:52 (2018)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Gillou47


Offline

Joined: 09 Jan 2017
Posts: 573

PostPosted: Tue 18 Sep - 20:33 (2018)    Post subject: Aveux convergents sur le ralliement de la FSSPX Reply with quote

Merci, c'est courageux à vous d'avoir affronté cette vidéo. Par contre je n'ai pas l'impression que l'abbé Célier domine la discussion à ce moment-là.

Back to top
Joseph


Offline

Joined: 16 Oct 2017
Posts: 257

PostPosted: Wed 19 Sep - 07:20 (2018)    Post subject: Aveux convergents sur le ralliement de la FSSPX Reply with quote

Disons que l'abbé de Tanoüarn exprime les choses de son point de vue, ... et l'abbé Celier n'y voit pas d'objection ! C'est flagrant et bien compréhensible : il représente la FSSPX, et ne peut dévoiler trop clairement le nouvel état de fait. Il conclut d'ailleurs sur la continuité avec l'équipe précédente. 

Last edited by Joseph on Fri 21 Sep - 14:29 (2018); edited 1 time in total
Back to top
CMS


Offline

Joined: 02 Jun 2018
Posts: 85
Localisation: Bayonne

PostPosted: Thu 20 Sep - 18:45 (2018)    Post subject: Aveux convergents sur le ralliement de la FSSPX Reply with quote

Mikaël a bien fait de retirer les guillemets à « Aveux », en tête de ce fil.


En effet, il ne faut pas avoir peur des mots : l’abbé de Tanoüarn avoue très clairement (mais pas naïvement !) que le cœur du débat à propos du ralliement, c’est bien la juridiction reçue du pape sur les sacrements. Bien qu’il ait omis de citer l’ordination des prêtres – « tolérée sans sanction » depuis juin 2016 –, notre abbé a parfaitement raison de dire que « les sacrements peuvent être donnés aujourd’hui en toute légitimité par la Fraternité », et il ajoute « dans l’Eglise ».
S’il en déduit que « l’accord a été fait… concrètement et pratiquement », c’est que le ralliement de la Fraternité à Rome est pour lui effectif.


Comme le fait remarquer Joseph dans son post d’hier, il faut bien noter que l’abbé Celier ne contredit pas les propos de son confrère : au contraire, il les valide implicitement par la précision qu’il apporte : « la nouvelle équipe ne s’est aucunement opposée à ces nouvelles facilités » (concernant les sacrements).


Il n’est donc pas faux de dire que l’abbé Celier reconnaît lui aussi la réalité du ralliement, mais bien sûr il ne prend pas le risque de le désigner par son nom, prudence oblige…



A décortiquer un peu les choses, on s’aperçoit que les « accordistes » de la FSSPX comme l’abbé Celier peuvent sans états d’âme échanger au sein d’un cercle d’opinion avec des « ralliés » historiques comme l’abbé de Tanoüarn. Cela se passe même très bien !


C’est d’ailleurs tout l’intérêt de ces « tables rondes » sans professeur ni magistère, qui pérorent sans fin sur n’importe quel sujet d’actualité, sous l’autorité inoffensive d’un simple meneur de jeu. On connaît les sociétés de pensée dénoncées par Augustin Cochin, et la « dynamique de groupe » de la révolution soixante-huitarde. Plus près de nous, on pense au fameux GREC de l’ambassadeur Pérol, auquel des responsables de la Fraternité ont activement participé dans les années 1990, pour « lancer des ponts plutôt que d’édifier des murailles ».


Entre les membres policés  de ce « Club des Hommes en Noir », on perçoit une secrète connivence sur l’essentiel : échanger sans se fâcher sur les perspectives d’intégration de l’œuvre de Mgr Lefebvre au sein de la « pleine communion » de l’Eglise ?
Dans leur imprudent dialogue et leur analyse incomplète, ils oublient la seule hypothèse qui vaille d’être examinée : celle du retour de l’Eglise dite « conciliaire » à la « pleine communion » de la foi catholique !


L’ambiguïté de cette « marche en crabe » les amène insensiblement aux pires trahisons intellectuelles, à pratiquer en permanence le non-dit ou la demi-vérité pour faire accepter leur discours, sans s’apercevoir qu’ils évoluent en plein mensonge.
Le plus navrant reste que l’abbé Pagliarani, nouveau Supérieur général, et l’abbé de Jorna, nouveau Supérieur du district de France, ne peuvent ignorer l’existence de ce « Club », et sa réactivation récente. Par conséquent, ils assument la responsabilité des déclarations - et des silences calculés - de l’abbé Celier lors de cet entretien vidéo du 12 septembre.


Mais quant à lui, l’abbé de Tanoüarn mérite des félicitations : il se comporte en excellent révélateur de la crise interne de la Fraternité… 


Back to top
Gillou47


Offline

Joined: 09 Jan 2017
Posts: 573

PostPosted: Sun 23 Sep - 18:58 (2018)    Post subject: Aveux convergents sur le ralliement de la FSSPX Reply with quote

Voir le Monde & Vie n°959, pages 19 et 20. Monde & Vie est particulièrement proche de l'abbé de Tanouärn, et cet article développe un point de vue identique à celui présenté par l'abbé de Tanouärn dans cette vidéo. (Une remarque toutefois : l'abbé de Tanouärn a notoirement la lubie de faire sortir les tradis de leur "enfermement", et a aussi quelque défaillance philosophique ai-je entendu dire, on ne peut donc réutiliser ses jugements que de façon limitée.)

Toutefois cette phrase a attiré mon attention :
"Récemment, lors d'une réunion de prêtres de la FSSPX, l'abbé Jean-Michel Gleize aurait rappelé la nécessité de disposer de pouvoirs de la part de l'évêque diocésain sous peine de nullité du mariage."


Back to top
Joseph


Offline

Joined: 16 Oct 2017
Posts: 257

PostPosted: Sun 23 Sep - 19:32 (2018)    Post subject: Aveux convergents sur le ralliement de la FSSPX Reply with quote

L'abbé Gleize a effectivement affirmé en réunion de district que le refus de la juridiction pour les mariages pouvait se rapprocher d'une tendance schismatique. Cette affirmation ne fait aucun doute.

Last edited by Joseph on Mon 24 Sep - 11:57 (2018); edited 1 time in total
Back to top
CMS


Offline

Joined: 02 Jun 2018
Posts: 85
Localisation: Bayonne

PostPosted: Sun 23 Sep - 19:43 (2018)    Post subject: Aveux convergents sur le ralliement de la FSSPX Reply with quote

Amusant ! Les ralliés, canal historique, affirment que la FSSPX est bien ralliée sur le plan sacramentel mais pas un des supérieurs de la FSSPX ne répond à ce qui aurait été considéré comme une insulte avant 2012. Le silence de la FSSPX sur sa situation canonique en matière sacramentelle me paraît la meilleure preuve de sa nouvelle situation.... difficile en effet à l'expliquer aux fidèles bernés (confessions, mariages, ordre, extrême onction). 

Last edited by CMS on Mon 24 Sep - 11:54 (2018); edited 1 time in total
Back to top
Gillou47


Offline

Joined: 09 Jan 2017
Posts: 573

PostPosted: Sun 23 Sep - 21:38 (2018)    Post subject: Aveux convergents sur le ralliement de la FSSPX Reply with quote

L'article de Monde & Vie que j'évoquais se retrouve ici :
http://tradinews.blogspot.com/2018/09/francois-hoffman-monde-vie-fraternite.html

à lire à partir de "Le statut par morceaux de la FSSPX : l’acquis bergoglien ?". Comme je disais on y retrouve en texte ce que ce que dit l'abbé de Tanouärn dans cette interview.


Sinon, concernant l'abbé Gleize, entre craindre une tendance schismatique chez ceux qui refuseraient cette juridiction sur les mariages, et établir la nécessité de la juridiction diocésaine pour la validité du mariage, il faudrait savoir ce qu'il a dit car ce n'est pas la même chose, même si dans le premier cas (qui est plus plausible) c'est déjà de la fourberie...


Back to top
Sisco


Offline

Joined: 08 Jan 2018
Posts: 82
Localisation: Bastia

PostPosted: Sun 23 Sep - 21:48 (2018)    Post subject: Aveux convergents sur le ralliement de la FSSPX Reply with quote

Confesser, marier sous l'autorité de François ! C'est la joie (parfaite) dans la FSSPX  Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Back to top
Joseph


Offline

Joined: 16 Oct 2017
Posts: 257

PostPosted: Mon 24 Sep - 12:56 (2018)    Post subject: Aveux convergents sur le ralliement de la FSSPX Reply with quote

Aucun prêtre (que ce soit de la résistance ou de la néo FSSPX) ne nie la nécessité d'une juridiction pour les sacrements. Ce n'est pas cette question qui pose problème. La question de fond c'est "quelle juridiction " ? Celle de l'Eglise Catholique ou celle de la néo église avec sa nouvelle pastorale ? Jusqu'en 2015, les prêtres de la FSSPX ne confessaient et n'administraient les autres sacrements qu'en vertu de la suppléance de juridiction que leur donnait le droit canon, et par conséquent l'Eglise Catholique elle-même. 

Mais il va de soi qu'actuellement, lorsque le pape concède la juridiction à la Fraternité, il la donne avec sa nouvelle "miséricorde" pour le sacrement de pénitence, et sa nouvelle pastorale du mariage résultant du code de droit canon de 1983 et des récentes normes laxistes applicables aux déclarations de nullité. Le pape François ne veut et ne peut avoir l'intention de donner une juridiction avec laquelle les prêtres feraient l'inverse de ce qu'il pense bon pour l'Eglise d'aujourd'hui (et qui malheureusement contredit la pratique antérieure constante) !


Et du côté de la FSSPX, quand on accepte une juridiction sans aucune restriction (Mgr Fellay a remercié le pape à chaque fois), on accepte 'de fait' ce qui accompagne cette juridiction (le concile et ses conséquences pastorales et canoniques). 


Raisonnons par un exemple improbable mais qui nous permettra de comprendre la situation actuelle de la FSSPX   : imaginons un prêtre de la FSSPX du prieuré X qui recevrait du curé local la juridiction pour confesser dans une de ses paroisses modernistes. Il prévient ses ouailles le dimanche précédant qu'il a donné son autorisation pour qu'un prêtre de la FSSPX les confesse . Ce prêtre de la FSSPX est il rallié ? Evidemment oui. 


Maintenant c'est le pape moderniste qui donne juridiction à tous les prêtres de la FSSPX de confesser les fidèles qui fréquentent les chapelles de la FSSPX (pas celles de la résistance !) . Les prêtres qui confessent sont-ils ralliés ? 
 
Et c'est cette réalité qui existe maintenant dans la FSSPX. 


Last edited by Joseph on Wed 26 Sep - 15:13 (2018); edited 3 times in total
Back to top
Viguerie


Offline

Joined: 04 Jan 2017
Posts: 739

PostPosted: Mon 24 Sep - 15:19 (2018)    Post subject: Aveux convergents sur le ralliement de la FSSPX Reply with quote

sur la validité des mariages la fsspx a édité une brochure il y a quelques années:



Le nouveau directeur des éditions Clovis l'abbé Ph. Toulza reprend le même thème: "Les mariages dans la Tradition sont-ils valides"
dans le Fideliter de sept /oct 2011 N° 203 p. 81-82


citation:


La Tradition ou l'absurde


Un mariage ainsi contracté ressemble à tout mariage, en ce qui concerne les contractants: ce sont, dans l'un et l'autre cas, l'homme et la femme qui se donnent le mariage. Mais tandis que, dans la forme canonique usuelle (prévue pat le canon 1094), ce mariage se fait devant un témoin (prêtre ou évêque) ayant juridiction, dans la forme exceptionnelle (prévue par le canon 1098 § 1), ce mariage se fait devant un prêtre n'ayant pas juridiction pour le faire.
Un mariage célébré dans le cadre de la Fraternité est certainement valide: