Fidélité catholique francophone Index du Forum Fidélité catholique francophone
Ce forum est un espace de discussion pour défendre la Foi Catholique à la suite de Mgr Marcel Lefebvre. Il n'est donc ni pour le ralliement à l'église conciliaire ni pour le sédévacantisme.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Catholique Libéral

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fidélité catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sean Johnson


Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2017
Messages: 41
Localisation: USA

MessagePosté le: Lun 9 Jan - 13:29 (2017)    Sujet du message: Catholique Libéral Répondre en citant

https://psalm129.wordpress.com/2017/01/09/liberal-catholicism/ 



[Google Traduction]




Quand on lit Fr. Le travail titanesque de Félix Sarda et Salvany en 1886 Le libéralisme est un péché, la conclusion peut être que la société de saint Pie X a lentement mais sûrement embrassé la mentalité catholique libérale.


Dans le chapitre 31, «Une illusion de catholiques libéraux», p. Salvany avertit que des nombreuses tentations que le libéralisme présente aux non-libéraux, l'une des plus séduisantes est l'idée que la victoire dépend du nombre de personnes que vous combattez de votre côté.


Les paroles de Fr. Salvany (retrouvés dans leur intégralité) sont directement applicables à la situation dans laquelle la Société de Saint-Pie X se trouve actuellement.


À l'heure actuelle, les évêques comme Athanasius Schneider croient qu'une fois la Société «régularisée», elle peut alors «unir ses forces» avec d'autres «à l'intérieur» de l'Église, permettant ainsi au travail acharné de reconstruire l'Eglise du Christ.


Comme un virus, cet argument s'est introduit dans l'esprit de nombreux fidèles et prêtres de la Société. Elle se manifeste souvent de la manière suivante: «La Société a des alliés dans l'Église. Ils nous disent qu'ils ont besoin d'aide. Comment pouvons-nous nous asseoir ici et ne rien faire alors qu'il ya des âmes dans le besoin. Nous devons collaborer avec eux!


Fr. Salvany condamne cette approche large et œcuménique. Ses paroles:


Parmi les illusions des catholiques libéraux, il n'y a pas plus pitoyable que l'idée que la vérité exige un grand nombre de défenseurs et d'amis. Pour ces personnes, les nombres semblent synonymes de force. Ils imaginent que multiplier les quantités hétérogènes est multiplier le pouvoir.


Or la vraie force - la puissance réelle, dans l'ordre physique comme dans l'ordre moral - consiste dans l'intensité plutôt que dans l'extension. Un plus grand volume de matière aussi intense produit évidemment un grand effet, mais en vertu des intensités augmentées qu'il contient. Il est donc une règle de la mécanique sonore de chercher à augmenter l'extension et le nombre de forces, mais toujours à condition que le résultat final soit une augmentation réelle de leurs intensités. Se contenter d'une augmentation sans tenir compte de la valeur de l'incrément n'est pas seulement d'accumuler une force fictive, mais d'exposer à la paralysie les pouvoirs que l'on possède par la congestion d'une masse encombrante. Les millions de l'armée de Xerxès constituaient une force d'énorme extension, mais ils ne valaient rien à l'intensité vigoureuse des trois cents grecs aux Thermopyles.


La foi possède une puissance propre, qu'elle communique à ses amis et défenseurs. Ce ne sont pas eux qui donnent le pouvoir de la vérité, mais la vérité qui les charge de sa propre vigueur. Ceci à la condition qu'ils utilisent ce pouvoir dans sa défense.


Si le défenseur, sous prétexte de mieux défendre la vérité, commence à la mutiler, à la minimiser, à l'atténuer, il ne défend plus la vérité. Il défend simplement sa propre invention, une simple création humaine, plus ou moins belle en apparence, mais n'ayant aucun rapport avec la vérité, qui est la fille du Ciel


Telle est l'illusion dont beaucoup de nos frères sont les victimes inconscientes, par un contact détestable avec le libéralisme.


Ils imaginent, avec aveugle bonne foi, qu'ils défendent et propagent la catholicité. Mais à force de les accommoder à leurs vues étroites et à leur faible courage, pour le faire, disent-ils, plus agréables à l'ennemi qu'ils veulent vaincre, ils ne perçoivent plus qu'ils ne défendent plus la catholicité, mais une chose De leur propre fabrication, qu'ils appellent naïvement catholicité, mais qu'ils doivent appeler par un autre nom. Les pauvres victimes de la tromperie, qui au début de la bataille, pour vaincre l'ennemi, mouillent leur propre poudre et brisent le bord et le point de leurs épées! Ils ne s'arrêtent pas à penser qu'une épée sans fin et inutile n'est plus une arme, mais un morceau inutile de vieux fer, et que la poudre humide ne peut pas être tirée.


Leurs journaux, leurs livres, leurs discours plaqués de catholicité mais dépourvus de son esprit et de sa vie n'ont plus de valeur dans la cause de la foi que les épées de jouets et les pistolets de la crèche.


Pour une armée de ce genre, dix fois plus nombreux que les multitudes d'hôtes de Xerxès, un seul peloton de soldats bien armés, sachant ce qu'ils défendent, contre qui ils se battent et avec quelles armes ils luttent pour Défendre la vérité - est préférable mille fois plus. C'est le genre de soldats dont nous avons besoin. C'est le genre qui a toujours et va encore faire quelque chose de plus pour la gloire de son Nom. Ils entrent dans la brèche mortelle et imminente, et ne bronchent jamais. Pas de compromis, pas de minimiser avec eux.


Ils plantent leur bannière sur la hauteur la plus haute et forment une phalange solide et invincible autour de lui que pas toutes les légions de Terre et d'enfer combinées peuvent bouger d'un pouce. Ils ne font aucune alliance, aucun compromis avec un ennemi dont le but unique, déguisé ou ouvert, est la destruction de la vérité. Ils savent que l'ennemi est par nature implacable et que son drapeau de trêve n'est qu'un puissant artifice de trahison.


Nous en serons de plus en plus convaincus, si nous considérons qu'une alliance de ce genre avec un faux groupe auxiliaire est non seulement inutile au bon chrétien au milieu du combat, mais de plus, elle est la plupart du temps une réalité Embarras et favorable à l'ennemi. Les associations catholiques entravées dans leur marche en avant par une telle alliance se trouveront tellement empêchées que l'action libre devient impossible. Ils finiront par avoir toutes leurs énergies écrasées sous une inertie mortelle. Amener un ennemi dans le camp, c'est trahir la citadelle. Ce n'est que lorsque les Troyens ont admis le cheval de bois mortel dans les murs de la ville que Troie est tombé. Cette combinaison du mauvais avec le bien ne peut pas mais finir dans les résultats du mal. Il apporte le désordre, la confusion, la suspicion et l'incertitude pour distraire et diviser les catholiques, et tout cela au profit de l'ennemi et à notre propre désastre.


Contre un tel cours la Civilta Cattolica, dans quelques articles remarquables, a déclaré avec emphase. Sans cette précaution, il est dit: «Les associations de ce genre (catholiques) courent le danger certain, non seulement de devenir un camp de discorde scandaleuse, mais aussi de s'éloigner de leurs véritables principes, de leur propre ruine et de la grande lésion »Et cette même révision, dont l'autorité est du plus grand poids possible sur le même sujet, dit:« Avec prudence, les associations catholiques devraient surtout veiller à exclure d'entre elles non seulement ceux qui ouvertement Professent les principes du libéralisme, mais aussi ceux qui se sont trompés en croyant qu'une conciliation entre le libéralisme et le catholicisme est possible, et qu'on appelle les catholiques libéraux.
_________________
Tradidi quod et accepi


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 9 Jan - 13:29 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fidélité catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template