Résistance catholique francophone Index du Forum Résistance catholique francophone
Ce forum est un espace de discussion pour défendre la Foi Catholique à la suite de Mgr Marcel Lefebvre. Il n'est donc ni pour le ralliement à l'église conciliaire ni pour le sédévacantisme.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Mgr Schneider sur la FSSPX

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Résistance catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Viguerie


Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2017
Messages: 228

MessagePosté le: Mar 28 Fév - 20:55 (2017)    Sujet du message: Mgr Schneider sur la FSSPX Répondre en citant

28 février 2017
[FSSPX - District des USA] Mgr Schneider sur la FSSPX - Relations avec le Vatican

 
SOURCE - FSSPX - District des USA - 27 février 2017

Le 16 février, le blog traditionnel catholique "Rorate Coeli", en collaboration avec son partenaire le site Adelante la Fe, a publié cette interview avec Son Excellence Athanasius Schneider, évêque auxiliaire de l'archidiocèse de Sainte Marie à Astana. Dirigée par Mauricio Ponce, d'Adelante, l'entrevue porte sur plusieurs sujets d'importance dans l'Église catholique d'aujourd'hui, mais commence par une discussion approfondie sur un accord possible entre la Société de Saint-Pie X et Rome à l'avenir. 

 
Nous sommes reconnaissants à Mgr Schneider de plaider en faveur de la FSSPX et de défendre avec clarté tant de points de la foi et de la morale de l'Église. Nous apprécions en particulier ses déclarations sur Luther, sur le fait de donner la communion aux "divorcés-remariés", et le devoir de résister à l'erreur, même quand elle émane du Souverain Pontife. 

 
Miroir de la Société, l'évêque indique des raisons d'être optimiste, ainsi que des raisons de préoccupation pour la structure d'un accord. Nous fournissons notre analyse et notre réponse à ses points dans le commentaire ci-dessous. 
tr_bq a écrit:
Régularisation 
Au sujet de la régularisation de la FSSPX, Mgr Schneider commence par dire qu'il ne faut pas parler d'un «accord» qui suppose des différences sur la foi, mais seulement d'une reconnaissance canonique du Saint-Siège parce que «dans ce cas, il n'y a pas de différence de foi catholique». 

 
L'évêque Schneider connaît bien la Société pour avoir visité deux de ses séminaires dans le passé. Nous sommes honorés par son témoignage fort sur la Société qui «porte des fruits très évidents, visibles et spirituels en édifiant la foi catholique, en transmettant l'intégrité de la foi catholique, de la liturgie et de la vie chrétienne, comme elle a été pratiquée pendant plusieurs siècles». 
tr_bq a écrit:
Reconnaissance du Saint-Siège 
tr_bq a écrit:
"C'est une exigence indispensable, pour toute communauté catholique, pour être catholique, d'avoir aussi un lien canonique et visible avec la Chaire de Pierre, avec le Vicaire du Christ. C'est une exigence fondamentale pour toute œuvre catholique dans l'Église."
 
Mgr Schneider soutient qu'un «lien canonique» avec le Siège de saint Pierre est une exigence pour être catholique et qu'une mission canonique est requise pour avoir un apostolat. S'il veut se soumettre légitimement au Saint-Père, nous sommes d'accord! La Fraternité n'a jamais refusé une soumission légitime au Pape, ni rompu les liens de la liturgie et de la profession de foi. Si la situation canonique est devenue irrégulière - et il n'y a pas de mission canonique aujourd'hui - ce n'était pas la faute de la FSSPX, mais parce que, comme le dit lui-même Mgr Schneider, Rome en a injustement privé la FSSPX. Mgr Lefebvre a toujours estimé que les sanctions canoniques étaient invalides parce qu'injustes; son appel a été refusé. Mgr Schneider considère (voir ci-dessous) le cas d'un avenir hypothétique où la FSSPX -qui aurait été canoniquement régularisée- pourrait devoir retourner à l'irrégularité canonique, si Rome la pressait d'abandonner un point essentiel de ce qu'elle représente. Il est donc possible d'être catholique malgré une rupture apparente des normes canoniques! La Fraternité a toujours compté sur la juridiction de l'Eglise, dans de telles situations d'urgence, afin que les fidèles ne soient pas privés de la grâce des sacrements. 
tr_bq a écrit:
Une question de justice? 
tr_bq a écrit:
"La FSSPX avait joui initialement de la reconnaissance de l'Église puisque Mgr Lefebvre l'avait fondée en 1970 mais malheureusement cette reconnaissance a été enlevée en 1975. L'archevêque Lefebvre a fait appel contre cette suppression - à mon avis injuste - et son appel a été rejeté. 
tr_bq a écrit:

Que le Saint-Siège leur accorde à nouveau la reconnaissance canonique, n'est en quelque sorte que l'acceptation de l'appel que Mgr Lefebvre a fait en 1975."
 
Mgr Schneider affirme que la reconnaissance canonique serait un moyen pour le Saint-Siège de prendre enfin en compte l'appel de Mgr Marcel Lefebvre contre la suppression injuste de la FSSPX en 1975. C'est une façon très élégante de présenter la solution. Et c'est vrai. Cependant, Mgr Schneider n'ignore pas que la raison de cette suppression injuste et de la persécution de la Société  depuis lors (et du catholicisme dans son ensemble) a ses origines précises dans les désaccords sur la foi, "à cause de cette profonde crise de foi à l'intérieur de l'Eglise", comme il le dit, et dans ce qui l'exprime de la manière la plus sacrée: le Saint Sacrifice de la Messe. 
   
C'est la raison pour laquelle Mgr Bernard Fellay, Supérieur général de la SSPX, à la suite de Mgr Lefebvre, demande que la FSSPX soit reconnue «telle que nous sommes». Il soutient également que nous devons être capables de continuer notre rejet public des erreurs et de lutter contre celles qui ont empoisonné l'Église, y compris sa liturgie, depuis plus de 50 ans. 

 
Comme l'a dit l'évêque Fellay lors de sa dernière interview à Radio Courtoisie: 
tr_bq a écrit:
"Le problème, c’est ce combat d’idées. Est-ce qu’une Eglise qui depuis 40 ans a imposé une ligne, qui est cette ligne moderne, une ligne contre laquelle on se bat, à cause de laquelle nous avons été déclarés schismatiques, hors de l’Eglise et tout ce qu’on veut… Est-ce que cette Eglise est oui ou non disposée à nous laisser continuer notre chemin ?" 


Revenir en haut
Gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 10 Jan 2017
Messages: 146

MessagePosté le: Mar 28 Fév - 21:02 (2017)    Sujet du message: Mgr Schneider sur la FSSPX Répondre en citant

Bonsoir Viguerie,
pourriez-vous assortir la recopie de cet article d'un commentaire de votre crû ?


Revenir en haut
axel thienpont


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2017
Messages: 184
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 1 Mar - 12:19 (2017)    Sujet du message: Mgr Schneider sur la FSSPX Répondre en citant

Mon commentaire?


Mauvaises réponses du district des USA , à de mauvaises "questions" de Mgr SChneider, qui évitent les vrais problèmes.


2 illustrations:


a) citation:
Mgr Schneider affirme que la reconnaissance canonique serait un moyen pour le Saint-Siège de prendre enfin en compte l'appel de Mgr Marcel Lefebvre contre la suppression injuste de la FSSPX en 1975. C'est une façon très élégante de présenter la solution. Et c'est vrai. Cependant, Mgr Schneider n'ignore pas que la raison de cette suppression injuste et de la persécution de la Société  depuis lors (et du catholicisme dans son ensemble) a ses origines précises dans les désaccords sur la foi, "à cause de cette profonde crise de foi à l'intérieur de l'Eglise", comme il le dit, et dans ce qui l'exprime de la manière la plus sacrée: le Saint Sacrifice de la Messe.  
    

C'est exclure le codex de 1983, "pire que le novus ordo" dixit Mgr Lefebvre.
Tous les ralliéristes veulent "gommer" de l'histoire la période JP 2, qui a "canonisé" une nouvelle église qui ne peut "être l'Eglise":  
même Mgr Tissier fait "l'impasse" sur cette réalité: l'Eglise de NSJC ne peut être "l'église du Concile Vatican 2", concile couronné à la place du Christ, et instituant "son" église en lieu et place de l'Eglise du Christ. 


Mgr Lefebvre n'a jamais parlé d'abord du pape, homme faillible surtout quand il se met de lui-même dans une autre "église" que l'Eglise! Mais essentiellement de la nouvelle Rome, tête d'une autre "église" que l'Eglise!
Il y a bien deux "têtes", l'une n'étant plus que de suppléance d'une tête ordinaire atteinte d'Alzheimer spirituel: cette dernière institue une société multi-religieuse, égout collecteur d'hérésies et d'hérésiarques hélas, jusqu'aux papes eux-mêmes.
Dès lors, papes ils sont, mais plus "pontifes" au sens de "reliant Dieu et les hommes", mais pontifes reliant les hommes à l'homme....


Et ceci établi canoniquement : nul ne peut donc se mettre ou se re-mettre sous cette "juridiction ordinaire" (Mgr Lefebvre). 
citation:
"C'est une façon très élégante de présenter la solution. Et c'est vrai."


hé bien non c'est faux, car on ne parle plus du même droit canon!
La reconnaissance canonique demandée en 1975 est devenue impossible pour Mgr Lefebvre en 1983!
Tout simplement parce que ce n'est plus la même reconnaissance canonique!
La reconnaissance canonique de 1975 pouvait encore être "catholique".  


La reconnaissance canonique actuelle ne peut être qu'une reconnaissance canonique conciliaire, et ceci RECIPROQUE, par les deux parties! 


La prélature personnelle aura quatre conséquences théoriques et pratiques:
- la mise au tombeau de la FSSPX comme oeuvre de Mgr Lefebvre,
- la mutation juridique de la FSSPX en oeuvre conciliaire,
- une "église" dans l'Eglise, comme le furent par défauts inhérents à leur structure, la société des jésuites et celle de l'Opus Dei, car leurs pouvoirs de juridiction ont été ambigus entre la soumission aux évêques diocésains et au pape...
- le "piégeage " des fidèles dans une "église extra-ordinaire", de rite comme de "juridiction", à ce jour déjà trop personnelle en Mgr Fellay qui ne respecte même plus les statuts de la FSSPX.








b) citation:
"Le problème, c’est ce combat d’idées. Est-ce qu’une Eglise qui depuis 40 ans a imposé une ligne, qui est cette ligne moderne, une ligne contre laquelle on se bat, à cause de laquelle nous avons été déclarés schismatiques, hors de l’Eglise et tout ce qu’on veut… Est-ce que cette Eglise est oui ou non disposée à nous laisser continuer notre chemin ?"  


On rêve!
Depuis quand le bonum certamen de la foi est un combat d'idées?
Pour Mgr Fellay, la foi est une opinion dans l'Eglise!
Dans ce cas, de quelle "église" s"agit-il?


Certainement pas de l'Eglise de Mgr Lefebvre, c'est-à-dire de la seule vraie!
On retrouve là la "conception" que Mgr Fellay a présenté de "son" Eglise dès son sermon à St Pré de mai 2012.
C'est bien l'église conciliaire et oecuméniste, dans laquelle la "Tradition" sera reconnue "telle qu'elle est dans cette église", une secte parmi d'autres,


mais pas telle que la Tradition est dans l'Eglise:
le verbe de Dieu dans la bouche de l'apôtre qui témoigne de la vérité, et non qui sort de la bouche des faux prophètes.
La Tradition a été liée dans le ciel, par des papes qui l'ont liée sur la terre.
Liée dans le ciel signifie indéliable sur terre par la suite.


Que des pontifes (papes ou évêques) "délient" sur terre ce qui a été lié au ciel jusqu'à Pie XII, n'est qu'une fausse liberté , un abus de pouvoir, invalidé ipso facto. Un déni de justice voire un délit. 
C'est le cas du "contre-syllabus" de Benoit XVI.


Tous ces délits ne font aucunement partie de la Tradition apostolique, pas plus que les conciles ariens, mais bien d'une "tradition" qui remonte à Caïn en passant par Caïphe et Judas...


Revenir en haut
Gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 10 Jan 2017
Messages: 146

MessagePosté le: Lun 6 Mar - 00:02 (2017)    Sujet du message: Mgr Schneider sur la FSSPX Répondre en citant

Voir l'interview en entier de Mgr Schneider :
http://laportelatine.org/vatican/sanctions_indults_discussions/026_01_02_20…

Remarquez cette phrase :

Comme il souligne, l’usage traditionnel dans l’Église est que l’évêque local doit d’abord approuver tous les lieux de culte dans sa juridiction canonique (NDLR de LPL : Droit Canon1983/livre5/Titre IV/§1304)

On se sert du code de 1983 pour expliquer "l'usage traditionnel" ? de qui se moque-t-on ? on me dira que ce n'est bien sûr pas LPL qui pense comme ça, mais c'est elle qui l'ajoute en supposant que Mgr Schneider pense ainsi. Et c'est par des petites choses comme ça, l'air de rien, en se cachant derrière un discours indirect de Mgr Schneider, que la néo-FSSPX progresse dans les esprits


Revenir en haut
Gillou47


Hors ligne

Inscrit le: 10 Jan 2017
Messages: 146

MessagePosté le: Mar 7 Mar - 00:02 (2017)    Sujet du message: Mgr Schneider sur la FSSPX Répondre en citant

Et les amateurs de restrictions mentales et autres astucieux tours de phrase, apprécieront la fin de l'article de LPL mentionné ci-dessus :

"Tant que ces erreurs sont promues par la hiérarchie de l’Église et les prêtres, la Fraternité doit continuer à lutter, quels que soient son statut et sa structure canoniques. "

Il n'y pas la réflexion qu'accepter gentiment la prélature personnelle est nuisible à la lutte contre l'esprit du Concile !?


Revenir en haut
axel thienpont


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2017
Messages: 184
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 7 Mar - 11:37 (2017)    Sujet du message: Mgr Schneider sur la FSSPX Répondre en citant

Ni la réflexion de Mgr Lefebvre sur le codex 1983 instituant cette "Prélature personnelle"!


Pire que le novus ordo"!


Et encore: "Toutes leurs sanctions sont nulles!"
Il faut y inclure la prélature elle-même comme "sanction" de la Rome conciliaire sur la néo-FSSPX!


Même en "luttant contre le Concile au sein de l'Eglise", cela changera-t-il la "Rome conciliaire"?
Sera-t-elle "sanctifiée" façon Mgr Lefebvre, ou selon tous les ralliés?
Cessera-t-elle d'être une Eglise de la Liberté, qui pratiquera donc toujours le "pas de libertés pour les ennemis de la Liberté"???


Gilou, vous êtes aussi trop gentil...


Revenir en haut
axel thienpont


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2017
Messages: 184
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 7 Mar - 11:45 (2017)    Sujet du message: Mgr Schneider sur la FSSPX Répondre en citant

De toute façon, il n'y a déjà plus de lutte contre le Concile, puisque la néo-FSSPX en accepte sa principale réforme, la Rome conciliaire elle-même!


Donc est dores et déjà inexact de dire que ce sera la Prélature qui sera nuisible à cette lutte!


Ce qui nuit déjà à cette lutte, c'est de ne pas suivre Mgr Lefebvre sur son nullam partem absolu sans les conditions au for externe de la profession de foi catholique. 


Conditions devenues non négociables et antérieures à tout dialogue, même "dialogue de lutte"!
Docere n'est pas dialoguer!
"Celui qui, ne croira pas sera condamné", et il ne s'est jamais agi de "credo in papam" ou de "credo in Mgr Fellay" ou de credo in Mgr Tissier"!


Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Résistance catholique francophone Index du Forum -> résistance catholique -> résistance catholique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template